Town­house à Brooklyn

Ex­pa­triés fran­çais à New York, Flo­rence Mars, ge­ne­ral ma­na­ger de Bon­point USA, et Alexandre, son ma­ri, ont été conquis par cet ar­ché­type de la town­house brook­ly­nite. Un clas­sique re­vi­si­té et mo­der­ni­sé par ce couple de globe-trot­teurs pour leurs trois en­fa

Milk Magazine - - L’atelier Beauté Dans La Salle De Bains De… Hystér - Sa­man­tha Adam

Tous les dé­tails de la ré­no­va­tion de cette ma­gni­fique town­house de Brooklyn Heights sont ja­lou­se­ment conser­vés dans une malle de voyage dé­po­sée dans le sé­jour. En 2013, le couple d’ex­pa­triés fran­çais, Flo­rence et Alexandre Mars, a eu le coup de foudre pour le charme an­cien et les larges vo­lumes de cette de­meure da­tant de 1851. Lui, « se­rial en­tre­pre­neur », a lan­cé et re­ven­du plu­sieurs com­pa­gnies avant de se consa­crer à l’aide à l’en­fance dé­fa­vo­ri­sée à tra­vers sa fon­da­tion ca­ri­ta­tive Epic, ba­sée à New York. Elle est ge­ne­ral ma­na­ger de Bon­point USA. Fé­ru de voyages et phi­lan­thrope, le couple s’ap­prê­tait alors à par­tir pour un tour du monde, avec ses trois en­fants, Louis (12 ans), Alice (10 ans) et Blanche (5 ans). Ils avaient donc six mois pour faire re­vivre la bâ­tisse avant le grand dé­part. En col­la­bo­ra­tion avec le ca­bi­net d’ar­chi­tectes Mur­dock So­lon Ar­chi­tects (MSA), ils mo­der­nisent les es­paces et sim­pli­fient la cir­cu­la­tion in­té­rieure, tout en se ser­vant des dé­tails d’ori­gine, comme les grandes ogives du pre­mier étage, pour va­rier les am­biances et

ap­por­ter de la cha­leur aux pièces. « Tout a été re­fait. On s’est in­ves­tis dans les moindres dé­tails, de l’abat­tage des cloi­sons aux char­nières de portes. Je suis hy­per contente, car cette mai­son est à notre image », ex­plique l’heu­reuse pro­prié­taire. Le couple a pri­vi­lé­gié l’es­pace et le confort, créant un lieu ou­vert et convi­vial, sans dé­co­ra­tion su­per­flue. Pour peau­fi­ner cet écrin fa­mi­lial, Flo­rence a ar­pen­té les bro­cantes de Brooklyn et d’ailleurs à la re­cherche d’ob­jets uniques, comme le grand dra­peau amé­ri­cain qui trône face à la cui­sine. Mais ses plus belles oeuvres res­tent sans au­cun doute la sculp­ture en pa­pier mâ­ché fa­bri­quée par Louis et la re­pro­duc­tion mi­nia­ture de la High Line réa­li­sée par Alice.

Page de gauche, le pre­mier étage est com­po­sé de trois pièces en en­fi­lade, sans porte, mais sé­pa­rées par des ogives. Ci-des­sus, à gauche, comme dans une pein­ture fla­mande, la lu­mière na­tu­relle inonde la cui­sine. La table de ferme date du xixe siècle, ain­si que la mai­son, et le plan­cher est fa­bri­qué à base de chêne de ré­cu­pé­ra­tion. Les en­fants y dé­gustent des ma­ca­rons La­du­rée et des cup­cakes. La vais­selle se veut ap­pa­rente, choix es­thé­tique de la pro­prié­taire. À droite, la ter­rasse de la chambre pa­ren­tale donne sur l’ar­rière de la mai­son, face à une église.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.