« Wa­rhol Un­li­mi­ted »

Milk Magazine - - Battle -

Pour­quoi avoir dé­ci­dé de consa­crer cette ex­po­si­tion à An­dy Wa­rhol ?

— S.G. : L’ex­po­si­tion a pour ori­gine un prêt ex­cep­tion­nel de la Dia Art Foun­da­tion des Sha­dows, en­semble de 102 toiles sé­ri­gra­phiées. Elle pro­pose de dé­cou­vrir le tra­vail de Wa­rhol sous le prisme de l’ac­cu­mu­la­tion, de la sé­rie.

Comment l’ex­po­si­tion s’or­ga­nise-t-elle ?

— S.G. : Nous sommes par­tis des ques­tions es­thé­tiques sou­le­vées par cet en­semble mo­nu­men­tal : la ré­pé­ti­tion, la di­men­sion fil­mique, et la ma­nière dont Wa­rhol s’ap­pro­prie un es­pace et en ex­cède les li­mites. Outre les Sha­dows, on y dé­couvre des oeuvres ra­re­ment pré­sen­tées comme les

Screen Tests, por­traits fil­més, le film Em­pire, ou une ins­tal­la­tion sur quatre écrans of­frant une plon­gée au coeur des concerts du Vel­vet Un­der­ground. Le vi­si­teur est me­né d’un en­vi­ron­ne­ment à l’autre, l’ex­po­si­tion es­sayant de mon­trer la di­ver­si­té des ap­proches et des mé­diums uti­li­sés par Wa­rhol : films, sculp­tures d’em­bal­lages de Ket­chup Heinz, pa­pier peint, Sil­ver Clouds…

Quelle est l’his­toire des Sha­dows ?

— S.G. : Réa­li­sées en 1978, les « Ombres » de Wa­rhol sont le fruit d’une com­mande de Hei­ner Frie­drich et Phi­lip­pa de Me­nil. Wa­rhol réa­li­sa 108 pan­neaux, dont 102 forment l’en­semble conser­vé par la Dia Art Foun­da­tion. Ce sont des toiles peintes au ba­lai-éponge, de dix-sept cou­leurs dif­fé­rentes, sur les­quelles sont sé­ri­gra­phiées deux pho­to­gra­phies d’ombres por­tées, par­fois en né­ga­tif. Les Sha­dows sont un peu l’in­dice de ce que pour­rait être la pein­ture de Wa­rhol : une seule et même oeuvre mo­nu­men­tale.

« » ex­po­si­tion wa­rhol un­li­mi­ted au mu­sée d’art mo­derne mam.pa­ris.fr de la ville de pa­ris, du 2 oc­tobre 2015 au 7 fé­vrier 2016,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.