Mai­son hors du temps AU POR­TU­GAL

À une heure de route au sud de Lis­bonne, dans l’Alen­te­jo, cé­lèbre pour ses vastes plaines do­rées, om­bra­gées çà et là par une poi­gnée d’oli­viers et de chênes, se trouve une mai­son d’hôtes pas comme les autres. Ca­sa No Tem­po, lit­té­ra­le­ment la “Mai­son in­temp

Milk Magazine - - Rencontre - : texte je­re­my cal­la­ghan : pho­tos gaelle le boulicaut

Le­pro­prié­taire, João Mi­guel Ro­dri­guez, pi­lote d’avion, est un homme de convic­tion. Entre ses jour­nées pas­sées à sillon­ner le ciel d’Eu­rope, il s’adonne à sa pas­sion : re­don­ner vie aux va­leurs d’an­tan dans nos exis­tences mo­dernes, à tra­vers l’ar­chi­tec­ture. C’est ici, dans une ré­serve na­tu­relle clas­sée sur la Liste du pa­tri­moine mon­dial de l’Unesco, qu’il a trans­for­mé une mai­son, dans la fa­mille de­puis de longues an­nées, en bi­jou d’au­then­ti­ci­té, al­liant tra­di­tion et mo­der­ni­té.

Cette mai­son, João la connaît bien. En­fant, il y a pas­sé du temps avec son grand-père, qui vou­lait qu’elle reste dans le gi­ron fa­mi­lial pour que ses des­cen­dants puissent en pro­fi­ter. Mê­lant sa­vam­ment le pas­sé de la de­meure à son ave­nir, João a ef­fa­cé les marques du temps, tout en pré­ser­vant les traces de son his­toire. Pour res­tau­rer amou­reu­se­ment cette sur­face de 400 m2, il a fait ap­pel à Ma­nuel Aires Ma­teus, ar­chi­tecte por­tu­gais mon­dia­le­ment re­nom­mé et ami de longue date. L’ob­jec­tif : créer une mai­son d’hôtes pai­sible et hors du temps, an­crée dans les tra­di­tions de la cam­pagne por­tu­gaise, mais do­tée des der­nières avan­cées tech­no­lo­giques.

João a tou­jours été im­pres­sion­né par la ri­chesse et l’au­then­ti­ci­té de la cam­pagne et de ses ha­bi­tants qui vivent du fruit de leur tra­vail, en har­mo­nie avec la na­ture. Il sou­haite en­cou­ra­ger

les vi­si­teurs à ve­nir ex­pé­ri­men­ter les tré­sors na­tu­rels que la cam­pagne a à of­frir. “Quand j’étais en­fant, les su­per­mar­chés n’exis­taient pas. Les fa­milles de Lis­bonne al­laient pas­ser une jour­née à la cam­pagne pour rem­plir le coffre de leur voi­ture de pro­duits sains du ter­roir, qu’ils al­laient ache­ter chez les agri­cul­teurs du coin. À tra­vers ce projet, j’ai­me­rais in­ci­ter les gens à re­nouer le contact avec les res­sources consi­dé­rables de la cam­pagne et ses ha­bi­tants.”

L’im­mense jar­din est ponc­tué de chênes-lièges, de pâ­tu­rages, de prai­ries sau­vages, de deux plans d’eau, de cinq étangs et de ruis­seaux. Une pis­cine à dé­bor­de­ment a pris ses aises dans le pré.

Bien que contem­po­raine, elle semble na­tu­relle. “J’avais en­vie d’avoir l’im­pres­sion d’ad­mi­rer le pay­sage et la mai­son à par­tir d’un lac ou d’un point d’eau na­tu­rel. Nous en avons quel­que­suns que nous au­rions pu ai­sé­ment conver­tir en pis­cine, mais Ma­nuel Aires Ma­teus avait un autre projet en tête. Il m’a dit : “Ne t’in­quiète pas, je suis en train de tra­vailler sur quelque chose. Je sais exac­te­ment ce que tu re­cherches.” Le ré­sul­tat est in­dé­nia­ble­ment gé­nial.

Ca­na­pé et fau­teuils “Che­mise”, de­si­gn Pie­ro Lis­so­ni pour Li­ving Di­va­ni. Mo­bi­lier en bois réa­li­sé sur me­sure par l’agence Aires Ma­teus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.