DÉCORER LE SAPIN ET ÉPICER LES METS

Milk Magazine - - En 2017, On Réinvente Quoi ? -

La lé­gende ra­conte que c’est dans l’ac­tuelle Es­to­nie que le sapin a fait son ap­pa­ri­tion en 1441. L’arbre était or­né de pommes rouges, sym­bole du Paradis, et illu­mi­né par des mèches plon­gées dans des co­quilles de noix rem­plies d’huile. Dans l’Hexa­gone, c’est Louis XV qui a ini­tié la tra­di­tion en ins­tal­lant un sapin au châ­teau de Ver­sailles (in­fluen­cé par son épouse ve­nue de l’Est, où la tra­di­tion du sapin était dé­jà bien an­crée). Cô­té four­neau, le gin­gembre, le clou de gi­rofle et la can­nelle se mettent par­tout, et sur­tout dans le pain d’épice, le Bo­lo Rei (gâ­teau des rois por­tu­gais), le Ch­rist­mas pud­ding, l’ome­lette nor­vé­gienne et le vin chaud à la can­nelle. Pen­dant ce temps-là, au so­leil, la Pro­vence ins­ti­tue un vé­ri­table ri­tuel avec ses san­tons, ses treize des­serts et ses quatre men­diants.

On charge les sa­pins de boules trop lourdes quand d’autres pré­fèrent le mi­ni­ma­lisme d’un arbre de Noël en mé­tal ou en car­ton agré­men­té de bou­gies par­fu­mées à la sève de sapin. Cô­té pa­pilles, c’est le sau­mon, la bûche, la dinde et le foie gras qui ré­galent (ma­tin), mi­di et soir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.