ÉDITO

AMBIANCE, AMBIANCE....

Modèle Magazine - - NEWS - Yann Moin­drot

Le bon fonc­tion­ne­ment et la vi­ta­li­té d’un club dé­pendent en grande par­tie de la bonne ambiance qui y règne. De cette ambiance dé­coulent une pré­sence ré­gu­lière au club, l’or­ga­ni­sa­tion, par­fois su­bite et non pro­gram­mée, d’une jour­née bar­be­cue, etc. Pour­tant, il suf­fit sou­vent de peu de choses pour que la machine se mette à « dé­railler » : cer­tains membres (tou­jours les mêmes !) qui par­ti­cipent peu ou pas aux tra­vaux du club (en­tre­tien, aménagement du ter­rain...), un pré­sident ab­sent, ou au contraire trop pré­sent... Car c’est bien sou­vent ce der­nier qui a une grosse part de res­pon­sa­bi­li­té dans l’ambiance du club. Il doit être à l’écoute de ses membres, ne pas prendre les dé­ci­sions seul dans son coin mais les ac­ter au mi­ni­mum avec toutes les per­sonnes du bu­reau, faire res­pec­ter les dé­ci­sions prises en as­sem­blée.... C’est quel­que­fois plus fa­cile à dire qu’à faire, mais c’est ca­pi­tal pour le fonc­tion­ne­ment se­rein et du­rable d’une as­so­cia­tion. Il faut re­con­naître que le poste de pré­sident de club n’est pas tou­jours le plus confor­table et que les vo­lon­taires pour y pos­tu­ler sont gé­né­ra­le­ment peu nom­breux. Mais c’est comme ça, et ce­lui qui a été élu, après s’être pré­sen­té, doit faire ce qu’il faut pour que ça marche, tout en res­pec­tant l’en­semble de ses « élec­teurs »... En me dé­pla­çant dans les in­ter­clubs, je constate sou­vent, après un chan­ge­ment de pré­sident et / ou de bu­reau, de gros chan­ge­ments dans l’ac­cueil et la par­ti­ci­pa­tion des membres d’un club. Il suf­fit par­fois d’en pas­ser par là pour re­mo­ti­ver les troupes !

À l’heure où vous li­sez ces lignes, beau­coup d’entre vous sont certainement les pieds dans l’eau au bord d’une plage, d’un lac ou d’une piscine. Vous avez rai­son, c’est le mo­ment de dé­com­pres­ser et, pour­quoi pas, de se lais­ser al­ler à une pe­tite sieste avant de par­ta­ger un apé­ro (avec mo­dé­ra­tion !) entre amis. Après ce re­pos bien mé­ri­té, vous de­vrez peut-être faire quelques tra­vaux dans la mai­son, mais les bat­te­ries se­ront re­gon­flées à bloc. Vous pour­rez alors en­ta­mer une deuxième par­tie de sai­son d’aé­ro­mo­dé­lisme avec une mo­ti­va­tion sans faille : mee­tings, in­ter­clubs, test de votre der­nier mo­dèle ou sim­ple­ment un bon di­manche pas­sé au ter­rain, entre co­pains.... Mais tou­jours dans une bonne ambiance! Amis mo­dé­listes, pre­nez du bon temps et je vous donne ren­dez-vous à la ren­trée...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.