À NEW YORK

SI ELFRID PAYTON ÉTAIT LE PRE­MIER CHOIX DU GE­NE­RAL MA­NA­GER DES KNICKS SCOTT PER­RY, C’EST EM­MA­NUEL MUDIAY, EN PERDITION À DEN­VER, QUI A FI­NA­LE­MENT DÉ­BOU­LÉ DANS LE BACKCOURT DE NEW YORK. DÉ­FIANCE À L’ÉGARD DU FRAN­ÇAIS FRANK NTILIKINA, MENEUR BACK-UP DE JARR

Mondial Basket - - Édito -

Fun bon est sû­re­ment rank Ntilikina ré­cem­ment , dé­bar­quer, gars. Il a vu ves­tiaire gus dans le deux nou­veaux même sour­ciller. des Knicks sans Burke dès le comme lui. Trey Deux me­neurs, le 8 fé­vrier. Em­ma­nuel Mudiay 14 jan­vier puis Jar­rett Jack, toule vieux gro­gnard Si on ajoute guards quatre point place, ça fait jours dans la orange et bleue. dans la mai­son sait tourne. Il ne a la tête qui Jeff Hor­na­cek que le Let­ton où il va de­puis clai­re­ment pas (rup­ture du est sur le flanc Kris­taps Por­zin­gis sai­son te­ran­té­rieur gauche, li­ga­ment croi­sé 37 au 24 fé­vrier) New York (24- mi­née) et que 2018. « Ce sont sur les playoffs a a ti­ré un trait meilleurs, ça nous rend de bonnes ar­ri­vées, re­pré­sen­taen rookie fran­çais, com­men­té le Week-end. lors du All-Star tion à Los An­geles de a un peu plus aus­si qu’il y Bon, c’est vrai l’en­traî­neme nt… » entre nous à com­pé­ti­tion moves efque les der­niers Dif­fi­cile de croire une bonne chose New York soient fec­tués par ent per­son­nel, épa­nouis­sem son à la fois pour ». à « Big Apple et son ave­nir pro­gres­sion sa oui. Sauf quand l’ému­la­tion, , concur­rence La elles bouchent com­plè­teme nt l’ho­ri­zon. dur d’être un Dur, meneur rookie En­core plus dans cette Ligue… à « Go­tham ». Coach Hor­na­cek a pro­fi­té du win­ter clas­sic break du « mid» pour es­sayer de nou­velles so­cia­tions dans as­son backcourt, qu’il reste un même si on adepte d’un sait com­bo avec me­neurs de­puis deux son sé­jour chez Bled­soe, Bran­don les Suns (Eric Knight). Aus­si, que Em­ma­nuel il se per­suade Mudiay et Frank vent jouer en­semble, Ntilikina peu­par exemple. aus­si ten­té Mais il se d’ex­pé­ri­men dit ter d’autres « On a trois op­tions. jeunes, Frank, qui vont jouer Em­ma­nuel et plus en Trey, sur les deux par­ta­geant les mi­nutes spots à l’ar­rière. et Un duo avec Em­ma­nuel, une Trey com­bi­nai­so n avec Em­ma­nuel et Frank ?On ver­ra bien se­lon les for­mules et ce qu’elles donnent concrè­teme Le jeune Fran­çais nt. » a été « as­sai­son­né sauces dif­fé­rentes » à deux de­puis son ar­ri­vée et il as­sure en NBA ne pas avoir de pré­fé­rence pas­ser les plats. pour « J’ai joué plu­tôt dé­but de sai­son. meneur en En­suite, j’ai d’évo­luer en eu l’oc­ca­sion tant que deuxième faire les deux. ar­rière. Je peux Por­ter le bal­lon ou jouer sans. Avec Em­ma­nuel ou avec Trey. » La ques­tion sur­tout de sa­voir s’il a est non. Pas avec convain­cu… A prio­ri, c’est ses 5.3 points et 3.1 as­sists moyenne sur de un peu plus de 20 mi­nutes temps de jeu. de Il shoote à seule­ment 35.5% et

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.