PHILADELPHIA

3 e EAS­TERN CONFERENCE • 3e ATLANTIC DI­VI­SION

Mondial Basket - - Édito -

Quel bond ! Il y a 2 ans, les Sixers avaient un re­cord de 10 vic­toires pour 72 dé­faites, l'an der­nier le « Pro­cess » était en­ga­gé au­tour de Joël Em­biid où le fré­mis­se­ment était confir­mé avec 28 vic­toires pour 54 dé­faites. Cette sai­son, c'est cham­pagne der­rière un re­mar­quable 63,4 % de vic­toires ! 52-30 au fi­nal ! Une place confor­table de 3e dans la Confé­rence Est, mais pour sou­li­gner cet ex­ploit de Phi­la­del­phie à plus de 50 vic­toires, il faut re­mon­ter à la sai­son 2000-01. Ben Sim­mons avait alors 4 ans ou Markelle Fultz, 2 ans ! Les Sixers ont ter­mi­né la sai­son ré­gu­lière sur une sé­rie de 16 vic­toires avec un Joël Em­biid à l'in­fir­me­rie, ce qui prouve en­core les res­sources de cette équipe au­tour de Ben Sim­mons le roi du triple-double -notre fa­vo­ri pour le titre de Roo­kie of the Year- le po­wer Da­rio Sa­ric et le swing­man Robert Co­ving­ton. Brett Brown vou­lait que son équipe ait l'avan­tage du ter­rain au pre­mier tour, c'est chose faite face à Mia­mi, avant de jouer dans la par­tie de ta­bleau la plus ou­verte avec le vain­queur de la sé­rie Bos­ton-Milwaukee dans une éven­tuelle ½ fi­nale de Confé­rence avant si tout sou­rit de jouer le haut du ta­bleau. Les Sixers ont été per­for­mants chez eux tout au long de la sai­son en ne concé­dant que 11 dé­faites au Wells Far­go Cen­ter. C'est la deuxième meilleure per­for­mance à do­mi­cile de toute la Confé­rence Est der­rière Toronto. L'équipe équi­libre son jeu avec une très bonne dé­fense où elle do­mine aux re­bonds ain­si que dans le pour­cen­tage aux tirs lais­sés à ses ad­ver­saires qui est de seule­ment 43,4 %. C'est cette ca­pa­ci­té à dé­fendre dur col­lec­ti­ve­ment qui a per­mis aux Sixers de ra­me­ner des vic­toires im­por­tantes comme face à Cleveland dé­but avril, alors que l'équipe n'était pas dans un bon jour aux shoots. Au­jourd'hui, les Sixers avancent marche après marche, mais avec la confiance d'une équipe en pleine dy­na­mique. C'est ce que dit, l'ai­lier Rob Co­ving­ton qui s'ins­pire de ce qu'on réa­li­sé les autres équipes de Phi­la­del­phie cette sai­son dans leurs dif­fé­rentes ligues « Les Eagles ont ga­gné le Su­per Bowl et Villa­no­va a rem­por­té le titre NCAA alors pour­quoi pas nous ! » L'en­semble est néan­moins in­ex­pé­ri­men­té en playoffs. Seuls des joueurs comme JJ Re­dick, Mar­co Be­li­nel­li, Er­san Ilya­so­va, Amir John­son, Jer­ryd Bay­less ont un back­ground playoffs et vont de­voir tem­pé­rer l'ar­deur de la jeune garde in­car­née par Sim­mons et le Ca­me­rou­nais, Em­biid.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.