DEMAR DERO­ZAN

Mondial Basket - - Around -

Le Ca­li­for­nien reste en­core le meilleur sco­reur des Rap­tors même s’il passe de 27,3 pts de moyenne la sai­son der­nière à 23 pts cette an­née. DeRo­zan a chan­gé son im­pli­ca­tion dans le jeu avec un rôle de pas­seur pour faire jouer la se­conde unit no­tam­ment. Il n’a ja­mais eu une moyenne aus­si forte aux passes dé­ci­sives, puis­qu’il est à 5,2 as­sists. Le tra­vail dé­bu­té en 2013 avec Nick Nurse, com­mence à por­ter ses fruits éga­le­ment. Nurse est ar­ri­vé de G-League pour éla­bo­rer les stra­té­gies d’at­taque des Rap­tors avec dif­fé­rentes grilles de lec­ture. Un gros sco­reur comme DeMar DeRo­zan a mis du temps pour trou­ver sa meilleure place dans ce sys­tème, mais c’est peut-être cette sai­son qu’il est le plus utile aux Rap­tors de cette ma­nière. L’ar­rière shoo­teur n’a ja­mais au­tant pris de tirs der­rière l’arc par exemple ! En 2016-17, il en avait pris 124 et cette sai­son, il a ten­té 287 shoots longue dis­tance ! Un chan­ge­ment ra­di­cal pour lui mais il a pro­gres­sé à 31 % de réus­site contre un faible 26,6 % il y a un an. Tout ce­la doit être va­li­dé dans son 5e playoffs, où il s’est tou­jours ef­fon­dré pour l’ins­tant. DeRo­zan ne doit pas être dé­pres­sif au mo­ment où les fans des Raps l’at­tendent le plus. La réus­site de cette équipe dé­pend de lui en prio­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.