GREEN CARD

Mondial Basket - - AROUND NBA - Suite au pro­chain épi­sode !

Dray­mond Green s’est fait un nou­veau pote pen­dant les NBA Fi­nals : Tris­tan Thomp­son... L’oc­ca­sion d’ou­vrir une nou­velle Green Card, comme un faire-part.

Vous avez failli vous battre dès le Game 1, frô­lant la sus­pen­sion...

Dray­mond GREEN : Je pré­fère quand un gars ne se re­trouve pas sus­pen­du. Les sus­pen­sions, je n’aime pas trop ça… Fran­che­ment, cette ac­tion ap­par­tient au pas­sé. C’est comme ça. Je ne veux au­cune sus­pen­sion pour per­sonne. Ça n’au­rait eu au­cun in­té­rêt.

Et si Thomp­son te pro­po­sait de te re­trou­ver à l’ex­té­rieur pour une bonne ex­pli­ca­tion ?

D.G. : Non, pas à l’ex­té­rieur car je pour­rais en­core prendre une amende. Mais on peut se re­trou­ver un jour dans la rue. Du­rant l’été, vous pou­vez vous re­trou­ver n’im­porte où… Je ne vou­lais pas don­ner mon ar­gent bê­te­ment en le re­trou­vant de­hors pen­dant les Fi­nales. S’il veut me voir quelque part, c’est quand il veut !

Pour­quoi ne l’as-tu pas sa­lué à la fin des Fi­nales ?

D.G. : Vous vou­lez une ré­ponse po­li­ti­que­ment cor­recte mais le fait est que nous ne sommes tout sim­ple­ment pas faits de la même étoffe. Il y a beau­coup de gars dans cette Ligue qui le voient, nous ne sommes pas faits du même bois. Voi­là ma ré­ponse. Je l’ai dit à l’un des gars des Cavs qui es­sayait de me ser­rer la main après le match… Je lui ai dit : «Tris­tan,nousne sor­tons pas du même moule .»

Vas-tu at­tendre l’été pro­chain pour pro­lon­ger aux War­riors ?

D.G. : Je ne consi­dère pas que c’est à eux de me faire une fa­veur. Si je conti­nue de jouer comme je le fais, que je m’amé­liore en­core, ils le fe­ront na­tu­rel­le­ment. Ou quel­qu’un d’autre le fe­ra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.