Ed DA­VIS

Mondial Basket - - Brooklyn Nets -

MON­DIAL BAS­KET : Pour­quoi pas­ser de Port­land, équipe de playoffs à l’Ouest, à Brook­lyn, en dif­fi­cul­té dans la Confé­rence Est ? Ed DA­VIS : L’ob­jec­tif était clair, al­ler là où je me sen­ti­rais dé­si­ré. Je l’ai dit à mon agent, Aa­ron Mintz, dès le pre­mier jour. Et Brook­lyn a ra­pi­de­ment mon­tré de l’in­té­rêt pour moi. Puis j’ai par­lé à Al­len Crabbe, avec qui j’ai joué dans l’Ore­gon. On a dis­cu­té du staff, de la fa­çon dont l’or­ga­ni­sa­tion fonc­tion­nait et ce n’était que du po­si­tif. Et puis cette équipe a du po­ten­tiel, réel­le­ment. MB : Jus­qu’où penses-tu em­me­ner cette fran­chise ?

E.D. : On va es­sayer de se qua­li­fier pour les playoffs. Ce se­ra le chal­lenge et c’est l’une des rai­sons pour les­quelles je suis à Brook­lyn. Les Nets peuvent de- ve­nir une équipe de playoffs. Chaque an­née, il y a quelques for­ma­tions qui sur­prennent la Ligue. Elles res­taient sur une mau­vaise sai­son et on ne les at­ten­dait pas. On l’a en­core vu l’an­née der­nière avec les Pa­cers. Vous ne sa­vez ja­mais ce qui peut ar­ri­ver dans un long cham­pion­nat, avec des échanges, des bles­sures, des choses comme ça. Mon état d’es­prit est d’es­sayer de faire les playoffs et je suis sûr que c’est la même chose pour tous les autres joueurs de l’équipe. MB : Quel se­ra ton rôle pré­cis au sein de cette jeune for­ma­tion ?

E.D. : Un peu comme à Port­land. J’ai 29 ans. Je suis l’un des gars les plus âgés du groupe, je vais vrai­ment de­voir mon­trer l’exemple, faire toutes les pe­tites choses qui aident à ga­gner sur et en de­hors des par­quets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.