Ja­kob PÖLTL

3 QUES­TIONS A…

Mondial Basket - - San Antonio Spurs -

MON­DIAL

BAS­KET : Tu as été échan­gé dans le cadre du deal DeRo­zan-Leo­nard. Heu­reux d‘être tom­bé chez les Spurs ? Ja­kob PÖLTL : C‘est l’une des choses qui m‘en­thou­siasment le plus : les Spurs ont une grande tra­di­tion pour le dé­ve­lop­pe­ment des joueurs. Ceux qui ont sé­jour­né ici et qui sont en­suite par­tis sont de­ve­nus très bons. Donc, je suis im­pa­tient de jouer pour eux. Je vais aus­si pro­fi­ter des conseils des plus grands. Pau Ga­sol a énor­mé­ment d‘ex­pé­rience et Tim Dun­can traîne tou­jours lors des en­traî­ne­ments. Je vais pou­voir ap­prendre d‘eux. MB : Pour les in­té­rieurs, il de­vient obli­ga­toire de shoo­ter de loin pour exis­ter. As-tu amé­lio­ré ton tir ex­té­rieur ?

J.P. : Je le tra­vaille, pour m ‘écar­ter un peu plus. C ‘est de­ve­nu très im­por­tant et c‘est pour ce­la que je bosse des­sus. Mais ce n‘est pas ma prin­ci­pale pré­oc­cu-

pa­tion. Je sais que le jeu in­té­rieur, pour fixer les dé­fenses et en­suite trou­ver les shoo­teurs, est éga­le­ment ca­pi­tal. MB : Tu es un joueur de de­voir, veux-tu de­ve­nir plus que ce­la ?

J.P. : Je ne suis pas as­sez fier pour ne pas faire le sale bou­lot… C‘est ce que j‘ai fait toute ma car­rière. Je fais plein de pe­tites choses, je pose des écrans, je me place bien, je prends les bonnes dé­ci­sions. C‘est près du cercle, dans les si­tua­tions de pick and roll, que je suis le plus à l ‘aise. Je tra­vaille pour mes co­équi­piers. Je pense bien com­prendre le jeu en dé­cryp­tant les si­tua­tions et en trou­vant des es­paces. J‘ai un ex­cellent tou­cher près du cercle, c‘est là que je fais le plus de dé­gâts. Mais je tra­vaille sur mon jeu chaque jour à l‘en­traî­ne­ment, j‘es­saie de le dé­ve­lop­per of­fen­si­ve­ment et dé­fen­si­ve­ment pour avoir plus de res­pon­sa­bi­li­tés dans le fu­tur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.