Un ba­teau-école tout élec­trique !

De­puis quelques se­maines, la so­cié­té pa­ri­sienne De­fim, n° 1 dans le per­mis ba­teau, a étof­fé sa flotte avec un Zodiac Mil­pro pro­pul­sé par deux mo­teurs élec­triques Tor­qee­do Deep Blue. Un en­semble par­fait pour s’en­traî­ner aux ma­noeuvres de port !

Moteur Boat Magazine - - INFOS - TEXTE ET PHO­TOS : STÉ­PHA­NIE DE LOUSTAL.

En plus d’être l’un des plus gros ba­teaux-écoles de France, la so­cié­té pa­ri­sienne De­fim, qui vient de fê­ter ses 30 ans, est aus­si la pre­mière à pos­sé­der dans sa flotte un ba­teau à pro­pul­sion élec­trique. Elle vient en ef­fet d’ac­qué­rir un se­mi-ri­gide Zodiac Mil­pro 650 SRR (Sea Rib Res­pon­ders), un mo­dèle en CSM-Néo­prène de 6,48 mètres de lon­gueur hors tout, qui vient donc re­joindre les trois Ar­vor 215 mo­to­ri­sés par des in-bord die­sel en ligne d’arbre.

Zé­ro émis­sion, zé­ro consom­ma­tion…

C’est parce qu’il roule dé­jà en élec­trique et aime l’idée de n’émettre au­cune émis­sion de CO2 que Marc Po­chon, pré­sident de De­fim, a dé­ci­dé d’adop­ter cette éner­gie verte pour son ba­teaué­cole. « Avec nos trois Ar­vor, nous consom­mons en­vi­ron 10 000 litres de ga­soil par an et, même si ce­la reste peu, puisque notre consom­ma­tion moyenne est d’en­vi­ron 2,5 l/h, ce sont tou­jours 10 000 litres qui partent en fu­mée et par­ti­cipent à la pol­lu­tion pa­ri­sienne », nous pré­cise-t-il. Le Zodiac Mil­pro 650 SRR avec ses deux Tor­qee­do Deep Blue de 55 kW cha­cun – puis­sance mo­teur de 75 che­vaux – bé­né­fi­cie de huit heures d’au­to­no­mie en ma­noeuvres por­tuaires et d’une heure à fond, soit 27 noeuds. Le temps de re­charge est de huit heures quand la bat­te­rie est à 30 % et de 12 heures quand elle est vide. La pro­pul­sion élec­trique est tout à fait adap­tée aux ma­noeuvres de port, car elle per­met des ré­glages plus fins ; les hé­lices Tor­qee­do manquent néan­moins cruel­le­ment de couple en marche ar­rière et ne sont pas en contre-ro­ta­tion. De même, si le ni­veau so­nore est à peine per­cep­tible à pe­tite vi­tesse, il se trans­forme en un fort sif­fle­ment lors d’ac­cé­lé­ra­tions. L’en­semble Zodiac Mil­pro-Tor­qee­do n’est pas bon mar­ché, puisque les deux mo­teurs avec leurs parcs de bat­te­ries coûtent en­vi­ron 100 000 € HT (50 000 € par mo­teur !) et que la coque est fac­tu­rée 57 000 € HT. La route est en­core longue pour que l’élec­trique soit ac­ces­sible ! ■

Avec la pro­pul­sion élec­trique, les ma­noeuvres d’ac­cos­tage et d’ap­pa­reillage se font dans le si­lence !

Les deux jeux de bat­te­ries au li­thium de 250 kg cha­cun sont dis­si­mu­lés sous cet im­po­sant cof­frage qui oc­cupe tout l’avant du ba­teau.

Le coupe-bat­te­rie est pla­cé sur le cô­té tri­bord de la console de pi­lo­tage.

Dans un coffre ac­ces­sible par l’avant de la console se trouve un com­par­ti­ment sous haute ten­sion sé­cu­ri­sé par un ca­de­nas.

Deux or­di­na­teurs de bord avec écrans tac­tiles sont ven­dus avec les mo­teurs et in­diquent, entre autres, le ni­veau de charge de la bat­te­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.