Le cour­rier

Moteur Boat Magazine - - SOMMAIRE - Sa­bine et Hen­ri (Club Traw­ler), par cour­riel

Cette an­née, nous avons na­vi­gué de juin à sep­tembre sur toute la côte at­lan­tique avec notre Bé­né­teau ST 34. Adhé­rents du Club Traw­ler, nous avions notre ma­ni­fes­ta­tion nau­tique à Loc­tu­dy fin juin et nous sommes donc par­tis de notre port d’at­tache (port Ha­li­guen, à Qui­be­ron), di­rec­tion Loc­tu­dy. Par chance, l’été a été fa­bu­leux cô­té mé­téo et nous avons pu ap­pré­cier cette na­vi­ga­tion. Comme l’an pas­sé, nous fai­sons un pe­tit bi­lan. Ain­si, pour re­joindre Loc­tu­dy, nous avons fait une es­cale à Ker­ne­vel (Lo­rient) avec d’autres traw­lers. Nous avions ap­pe­lé la veille pour sa­voir s’il était pos­sible de nous ac­cueillir, ce qui nous a été confir­mé, avec pla­ce­ment sur pon­ton. Mais l’in­for­ma­tion n’avait pas été trans­mise et, à notre ar­ri­vée, ce fut un peu ro­cam­bo­lesque avec quatre traw­lers de lon­gueur dif­fé­rente qui fai­saient des ronds dans l’eau ! La ca­pi­tai­ne­rie a ce­pen­dant re­con­nu ses torts et s’est ex­cu­sée. Ce fut en­suite l’ar­ri­vée dans le Finistère, à Loc­tu­dy, un jo­li port de plai­sance à l’abri des vents du sud. L’ac­cueil fut par­fait. Après quatre nuits, nous avons dé­ci­dé d’al­ler à Groix, à Port

Tu­dy. Nous étions trois traw­lers et nous avons été pla­cés dans le bas­sin à flot. L’ac­cueil était cor­rect. Le bourg est à 800 mètres du port, mais la marche n’est pas ai­sée. En­suite, nous avons pris la di­rec­tion du Croues­ty pour une nuit, avec un bon ac­cueil et un pla­ce­ment loin de la foule. Mieux vaut évi­ter les places le long des res­tau­rants pour votre tran­quilli­té... Puis ce fut Port

Join­ville (île d’Yeu) avec un très bon ac­cueil. Nous avons en­core bé­né­fi­cié d’un très beau temps pour notre na­vi­ga­tion vers La Ro­chelle (bas­sin des Cha­lu­tiers). Là, ce fut un ac­cueil ex­cep­tion­nel. Nous vous re­com­man­dons vi­ve­ment ce bas­sin. Toutes les places sont sur cat­way, sont très larges et se trouvent tout près du centre-ville. Le ca­pi­taine du port est ve­nu se pré­sen­ter à notre ba­teau et une de ses col­la­bo­ra­trices nous a ai­dés à amar­rer. Nous sommes res­tés une se­maine et avons pu éga­le­ment pro­fi­ter des Fran­co­fo­lies. Nous avons en­suite pris le large pour Les Sables-d’Olonne, mais avons fait un ar­rêt pour faire le plein de ga­soil à Saint-De­nis-d’Olé­ron, où le car­bu­rant semble être le moins cher de la fa­çade at­lan­tique, avant de pas­ser trois nuits à Port

Gar­nier. L’ac­cès pour le centre-ville est très fa­cile et beau­coup de res­tau­rants se trouvent de­vant le port, sans comp­ter que la plage n’est pas loin. Nous avons en­suite dé­ci­dé d’al­ler à Por­nic. Nous avons ap­pe­lé la veille en nous pré­sen­tant comme membres du Club Traw­ler (nous avions fait l’an pas­sé notre ma­ni­fes­ta­tion nau­tique dans ce port), ce qui a fa­ci­li­té notre pla­ce­ment. Nous avions une place sur cat­way et l’ac­cueil était ex­cellent. Nous sommes res­tés cinq nuits. Le port est à un ki­lo­mètre du centre-ville, mais il est très fa­cile de s’y rendre par un che­min des doua­niers. Quelques res­tau­rants sont si­tués sur le port. Puis ce fut

Un été en traw­ler sur la côte at­lan­tique

Por­ni­chet où nous avons été un peu dé­çus du pla­ce­ment. Nous avions ap­pe­lé la veille pour de­man­der si le port pou­vait nous re­ce­voir pour au moins cinq nuits sur cat­way, avec une ré­ponse po­si­tive. Or, nous n’avons pu y res­ter que deux nuits et nous avons dû nous dé­pla­cer en bout de pon­ton près de l’en­trée du port (pon­ton B). À dé­con­seiller ! Vi­tesse des ba­teaux qui rentrent et qui sortent et qui ne res­pectent pas la li­mi­ta­tion, et les places sur cat­way ne sont pas bien larges et sont rares. En plus, Por­ni­chet étant un port pri­vé, les pro­prié­taires ne disent pas tou­jours que leur place est libre. Néan­moins, un ca­deau d’ac­cueil vous at­tend, une boîte de sel de Gué­rande, ce qui est fort sym­pa­thique. Nous sommes en­suite par­tis en di­rec­tion du port de Pi­riac, pour trois nuits. Après un très bon ac­cueil té­lé­pho­nique ef­fec­tué la veille pour de­man­der des places sur cat­way, une per­sonne de la ca­pi­tai­ne­rie nous a ac­cueillis avec le sou­rire, et un ca­deau. Le per­son­nel est très sym­pa­thique et se montre dis­po­nible pour rendre ser­vice. Ce port est at­trac­tif pour ses ba­lades de bord de mer, sa ville au pied du port, ses com­merces, ses res­tau­rants et la dé­cou­verte de la pres­qu’île gué­ran­daise en vé­lo, par exemple. Puis nous avons fait une es­cale au port du Croues­ty et, le len­de­main, nous sommes par­tis pour le golfe du Mor­bi­han pour trois nuits à Vannes. Là, le ca­pi­taine nous a ac­cueillis dès l’en­trée au port. Ce der­nier se si­tue en ville et com­prend quelques ca­fés et res­tau­rants qui ferment tard le soir, ce qui amène du monde et du bruit. Les pon­tons sont fer­més et sé­cu­ri­sés. Nous avons pas­sé un très bel été tout au long de la côte at­lan­tique de Loc­tu­dy à La Ro­chelle, avec le plus sou­vent un très bel ac­cueil. Nous re­mer­cions les ports de Loc­tu­dy, Ker­ne­vel, Tu­dy, Por­nic, Por­ni­chet, Pi­riac, Le Croues­ty, PortJoin­ville, Gar­nier et par­ti­cu­liè­re­ment la ca­pi­tai­ne­rie du port du bas­sin des Cha­lu­tiers de La Ro­chelle !

Le ras­sem­ble­ment des adhé­rents du Club Traw­ler a eu lieu à Loc­tu­dy. La pre­mière étape a consis­té en une na­vi­ga­tion entre Lo­rient et ce port fi­nis­té­rien.

Lo­rient Ker­ne­vel (pho­to du bas) et Port-Tu­dy, à Groix (en haut), font par­tie des es­cales choi­sies par l’équi­page du Bé­né­teau ST 34 au cours de l’été der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.