BÉ­NÉ­TEAU Swift Traw­ler 47 Un sa­cré coup de jeune !

Avec sa ligne élé­gante, ses amé­na­ge­ments contem­po­rains, le vo­lume de ses es­paces in­té­rieurs et sa ca­pa­ci­té à na­vi­guer aus­si bien à 10 qu’à 25 noeuds, le ST 47 in­carne par­fai­te­ment le traw­ler mo­derne.

Moteur Boat Magazine - - SPÉCIAL SALON - TEXTE: STÉ­PHA­NIE DE L OU ST A L. PHO­TOS: MI­CHEL LUI Z ET.

Le chan­tier Bé­né­teau pour­suit le re­nou­vel­le­ment de sa gamme Swif Traw­ler avec un 47 pieds qui se si­tue dans la li­gnée des 30 et 35. Aux ma­nettes, on re­trouve le ca­bi­net Mi­cad pour la ca­rène et An­drea­ni De­si­gn pour le de­si­gn. L’es­prit propre à la gamme est conser­vé : s’adres­ser à des pro­prié­taires qui vivent au moins trois mois par an à bord et sou­cieux d’avoir un ba­teau qui peut al­ler vite en cas de be­soin, mais dont la vi­tesse de croi­sière se si­tue entre 8 et 15 noeuds. La ligne de ce ST 47 est lé­gère et plu­tôt réus­sie et ne pâ­tit pas des amé­na­ge­ments confor­tables et spa­cieux dont il dis­pose.

Une vé­ri­table cour­sive sur tri­bord

Les pas­sa­vants sont asy­mé­triques, comme sur les 30 et 35, et il est pré­fé­rable de cir­cu­ler par ce­lui de tri­bord. Large et pro­fond, il s’agit en fait d’une cour­sive équi­pée d’une porte per­met­tant d’iso­ler le cock­pit et de le pro­té­ger des in­tem­pé­ries. Ins­tal­lée dans ce pas­sa­vant, au ni­veau de la porte la­té­rale tri­bord, une porte de cou­pée fa­ci­lite le dé­bar­que­ment quand le ba­teau est amar­ré le long du quai. L’avant est dé­fen­du par de hauts bal­cons et la cir­cu­la­tion à bord est très sûre du fait de la pré­sence de mains cou­rantes, nom­breuses et bien pla­cées. Le rouf est re­cou­vert d’un im­mense bain de so­leil dont une par­tie se sou­lève pour don­ner nais­sance à un dos­sier et créer ain­si une agréable ban­quette pour trois per­sonnes face à la route. Le cock­pit est de plain-pied avec la plage de bain, hy­drau­lique en op­tion, et suf­fi­sam­ment grande pour ac­cueillir l’an­nexe. Un large por­tillon à double bat­tant sur bâ­bord as­sure la sé­pa­ra­tion entre les deux es­paces, et une grande ban­quette est ados­sée au ta­bleau ar­rière. Sur bâ­bord, l’échelle d’ac­cès au fly est mon­tée sur glis­sière pour pou­voir se col­ler contre la baie vi­trée du sa­lon lors­qu’elle n’est pas uti­li­sée et ain­si li­bé­rer de l’es­pace dans le cock­pit. Pour ac­cé­der au fly, elle se tire vers l’ar­rière et as­sure ain­si une mon­tée moins raide. Le fly est tout sim­ple­ment im­mense et peut être pro­té­gé du so­leil soit par un bi­mi­ni, soit par un T-top ri­gide. Vé­ri­table es­pace à vivre, il dis­pose d’un poste de barre cen­tral, de deux grandes ban­quettes en L, celle de tri­bord étant agré­men­tée d’une table et d’un bloc-cui­sine. L’ar­rière du fly est en re­vanche en­tiè­re­ment dé­pouillé, libre

à chaque pro­prié­taire d’y ins­tal­ler un cous­sin de bain de so­leil ou des chaises longues. Les amé­na­ge­ments in­té­rieurs sur­prennent par leur vo­lume et leur lu­mi­no­si­té, due à une im­por­tante sur­face vi­trée. Teck ou chêne mat sont pro­po­sés pour les boi­se­ries. Le sa­lon re­çoit sur tri­bord un grand ca­na­pé-lit et une table amo­vible qui se dé­place dans le cock­pit. En face sur bâ­bord, le pro­prié­taire a le choix entre un autre pe­tit ca­na­pé de deux places et des ran­ge­ments.

Une cui­sine en L au centre du ba­teau

La cui­sine, bien équi­pée, est ins­tal­lée sur l’avant en L et pré­sente la par­ti­cu­la­ri­té de re­ce­voir sur son plan de tra­vail la ban­quette du poste de barre. Celle-ci bas­cule vers l’avant pour dé­ga­ger de l’es­pace si le chef a be­soin de place pour la pré­pa­ra­tion de ses plats. Cette dis­po­si­tion est un peu sur­pre­nante, à notre goût. Le poste de barre, au centre du ba­teau, re­çoit une grande barre à roue et un im­po­sant ta­bleau de bord avec deux écrans. Le ST 47 est pro­po­sé avec le Ship Con­trol, sys­tème dé­ve­lop­pé par Bé­né­teau qui cen­tra­lise sur un écran toutes les fonc­tions du bord. Il est éga­le­ment dis­po­nible avec le joys­tick, cou­plé au pro­pul­seur d’étrave et aux deux mo­teurs Cum­mins de 425 che­vaux en ligne d’arbre. Une large des­cente sur tri­bord mène aux trois ca­bines. Celle de pro­prié­taire, ins­tal­lée dans la pointe et iso­lée par une porte cou­lis­sante, est spa­cieuse et do­tée de nom­breux ran­ge­ments. Elle com­prend aus­si sur bâ­bord une ca­bine de douche sé­pa­rée du coin la­va­bo-toi­lette, pla­cé sur tri­bord. Une ca­bine avec deux lits simples de 70 cen­ti­mètres de large cha­cun, conver­tible en une double après l’ajout d’un cous­sin cen­tral op­tion­nel, oc­cupe la par­tie bâ­bord du ba­teau. Elle en­cadre avec la des­cente la troi­sième ca­bine, plus sombre et plus pe­tite, mais pour­vue d’un cou­chage de 1,90 sur 1,30 mètre. Pen­sée pour les en­fants, elle est moins bien lo­tie que les deux autres en ran­ge­ments. Un ca­bi­net de toi­lette avec un coin WC-douche sé­pa­ré est ins­tal­lé entre la ca­bine avant et celle de bâ­bord. Le ST 47 est pro­po­sé avec une mo­to­ri­sa­tion unique de 2 x 425 che­vaux Cum­mins, cou­plés à des lignes d’arbre. S’il peut at­teindre 26 noeuds en vi­tesse de pointe, il na­vigue en croi­sière à 10 noeuds au ré­gime de 1 650 tr/mn, al­lure à la­quelle il ne consomme que 34 l/h pour les deux mo­teurs contre 160 l/h à plein ré­gime. À 15 noeuds, soit à 2 200 tr/mn, sa consom­ma­tion passe à 34 l/h par mo­teur. Glo­ba­le­ment, et quelle que soit sa vi­tesse, le ba­teau reste dans ses lignes et est bien équi­li­bré. Il vire à plat et court pour une uni­té de cette taille et de ce type grâce aux grands sa­frans ins­tal­lés dans l’ali­gne­ment des hé­lices. La pré­sence du joys­tick, en op­tion, fa­ci­lite consi­dé­ra­ble­ment les ma­noeuvres de port, en par­ti­cu­lier quand il y a du vent. Le ST 47 donne un coup de vieux au 44 et au 50 qui res­tent tout de même dans la gamme. Le chan­tier an­nonce l’ar­ri­vée pro­chaine de deux plus gros mo­dèles dans cette gamme Swift Traw­ler. ■

Le ST 47 af­fiche des lignes as­sez fines et un im­mense fly re­couvre l’in­té­gra­li­té du cock­pit.

Le cock­pit re­çoit sur tri­bord une grande ban­quette et sur bâ­bord un large por­tillon à double porte qui fa­ci­lite l’ac­cès à bord.

Le ST 47 est pro­po­sé avec une mo­to­ri­sa­tion unique de 2 x 425 che­vaux Cum­mins qui le pro­pulse en pointe à 26 noeuds.

La ca­bine de pro­prié­taire dis­pose d’un lit cen­tral. À bâ­bord, on de­vine la porte de la douche et, à tri­bord, celle des WC.

Si­tuée entre la des­cente et la ca­bine ar­rière bâ­bord, cette troi­sième ca­bine, à la hau­teur sous bar­rots ré­duite, est da­van­tage des­ti­née aux en­fants.

La ca­bine ar­rière bâ­bord re­çoit deux cou­chettes conver­tibles en une double.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.