Un ba­teau 100% «made in France»

Moteur Boat Magazine - - ESSAI -

L’ate­lier d’as­sem­blage du chan­tier Trin­ga Boat est si­tué à Lan­nion, au coeur du Tré­gor. La coque en alu­mi­nium est sous-trai­tée près de Nantes, mais les com­po­sites sont fa­bri­qués à Lan­nion. Le chan­tier a pris le par­ti de construire une coque en alu­mi­nium pour le gain de poids et la ré­sis­tance, et des su­per­struc­tures en po­ly­es­ter in­fu­sé pour, entre autres, aug­men­ter le confort. « Nous avons pris le meilleur des deux mondes », ex­plique Gui­rec Da­niel. Au-de­là du confort, le cock­pit en in­fu­sion per­met aus­si de ga­gner du poids, car avec son mo­teur rou­tier ce ba­teau est plus lourd qu’un autre open « tra­di­tion­nel », à taille égale. Le ré­ser­voir – com­mun aux deux mo­teurs, rou­tier et hors-bord – offre une conte­nance de 102 litres. Le ba­teau four­mille d’as­tuces, à l’image de la po­si­tion in­ter­mé­diaire qui per­met d’em­bar­quer plus fa­ci­le­ment ; le Trin­ga est alors à 5 cen­ti­mètres du sol et de­meure stable sur des trois points d’ap­pui, sans gîte au­cune. Cette po­si­tion per­met­tra éga­le­ment à ceux qui le sou­haitent de sta­tion­ner leur Trin­ga dans un ga­rage de faible hau­teur. Les pneus sont conçus pour être tout-ter­rain (gra­villons, sable, vase, etc.) et re­çoivent une pres­sion de 2,4 bars à l’avant et 2,2 bars à l’ar­rière. Pour les longs voyages par route, il est pos­sible de s’équi­per d’une re­morque spé­ci­fique mise au point par le chan­tier, adap­tée aux trois roues du Trin­ga. Après le pro­to­type que nous avons es­sayé, deux autres mo­dèles sont en train de sor­tir des chaînes de pro­duc­tion. Ils ser­vi­ront de ba­teaux de dé­mons­tra­tion à des­ti­na­tion des clients qui pour­ront pro­cé­der à un es­sai sur route et en mer. Dif­fé­rentes confi­gu­ra­tions sont dis­po­nibles grâce à des équi­pe­ments in­ter­chan­geables, comme des porte-cannes, des vi­viers ou des planches à dé­cou­per pour la ver­sion pêche, ou bien des racks à bou­teilles et une échelle de re­mon­tée pour la ver­sion plon­gée. Un taud com­plet et un bi­mi­ni sont éga­le­ment pré­vus pour les adeptes du cam­ping cô­tier.

Une ca­mé­ra pla­cée à l’étrave per­met de vi­sua­li­ser en di­rect la pré­sence éven­tuelle d’une per­sonne ou d’un obs­tacle.

Par­mi les mo­di­fi­ca­tions ap­por­tées sur les mo­dèles qui sui­vront fi­gurent l’ajout d’un re­pose-pied, à gauche de la pé­dale qui com­mande le mo­teur rou­tier, et un ta­bleau de bord plus li­sible et plus di­dac­tique.

La cein­ture de sé­cu­ri­té – obli­ga­toire en mode rou­tier – ne l’est évi­dem­ment plus lorsque le ba­teau na­vigue sur l’eau !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.