Moteur Boat Magazine

Le Maine en Bos­ton Wha­ler

- TEXTE: FRAN­ÇOIS PA­RIS. PHO­TOS: P IER RICK CON TIN. Miami · United States of America · England · France · New France · Augusta · Pearl Harbor · South Portland · Axis

Pays des phares, du ho­mard ou de la pêche à la mouche, le Maine pos­sède de so­lides atouts pour sé­duire les plai­san­ciers à la re­cherche d’au­then­ti­ci­té. À bord d’un Bos­ton Wha­ler 270 Daunt­less, nous avons par­cou­ru la fa­meuse Cas­co Bay qui borde la ville de Port­land, à la dé­cou­verte d’un ar­chi­pel où la na­ture sau­vage est ma­gni­fiée par les cou­leurs des arbres en au­tomne.

C’est un fait… Mo­teur Boat Ma­ga­zine a ses ha­bi­tudes en Flo­ride, en par­ti­cu­lier à l’oc­ca­sion du tra­di­tion­nel Mia­mi Boat Show, mais aus­si en rai­son de la pré­sence de nom­breux chan­tiers na­vals au sein de cet État. Les pal­miers et le sable chaud n’étant pas for­cé­ment du goût de tous, nous avons cher­ché à élar­gir nos ho­ri­zons, à la re­cherche d’une Amé­rique moins exu­bé­rante et au cli­mat plus tem­pé­ré, celle de la Nou­velle-An­gle­terre. Pour ceux qui pré­fèrent le calme des es­paces sau­vages, l’élé­gance d’une ar­chi­tec­ture où se mé­langent la brique et le bois, ain­si qu’un cer­tain art de vivre, le Maine a tout pour sé­duire, sans comp­ter que la na­ture, pré­ser­vée, y oc­cupe une place de choix. La mer et son lit­to­ral ro­cheux, dé­chi­que­té et gar­ni de mil­liers d’îles font of­fice de liant entre les ha­bi­tants de ce ter­ri­toire do­té d’un fort ca­rac­tère ma­ri­time. On pense bien évi­dem­ment à la pêche au ho­mard qui re­pré­sente une part im­por­tante dans l’éco­no­mie lo­cale. Au-de­là de ce sec­teur, la pré­sence des « wind­jam­mers », ces grandes goé­lettes typiques de la côte est, montre à quel point les Mai­nois sont fiers de leur pa­tri­moine et ont su le pré­ser­ver.

Le plus grand État de la Nou­velle-An­gle­terre

Si­tué à l’ex­trême nord-est du pays, ni­ché contre la fron­tière ca­na­dienne, le Maine est le plus grand des six États qui forment la Nou­velle-An­gle­terre. Sa par­tie la plus sep­ten­trio­nale a même été fran­çaise un temps, au cours du XVIIe siècle, par le biais de l’Aca­die alors in­té­grée à la Nou­velle-France. Mais il ne faut rien re­gret­ter de cette pé­riode. Au contraire… Un Maine aux cou­leurs tri­co­lores se­rait for­cé­ment moins dé­pay­sant ! Par­mi les ré­gions tou­ris­tiques qui sub­di­visent le Maine, celle de Port­land est si­tuée sit ée au a mi­lieu, mi­lie le long du lit­to­ral. Port­land re­pré­sente la deuxième ville la plus peu­plée du Maine, der­rière Au­gus­ta. Mais con­trai­re­ment à cette der­nière, en­cla­vée à une ving­taine de ki­lo­mètres de la mer, Port­land pos­sède une fa­çade ma­ri­time d’une grande ri­chesse. Le port – ar­pen­té sous une bruine ra­fraî­chis­sante ce ma­tin-là – pos­sède un charme fou, avec ses fa­meux « piers » (je­tées) et « wharves » (quais) mon­tés sur des pieux de bois qui bordent des han­gars en brique, typiques du quar­tier de Down­town. Les cock­pits des lobs­ter-boats (ba­teaux de pêche aux ho­mards) at­te­nants dé­bordent de ca­siers aux tons vifs, ap­por­tant une touche de cou­leur dans cette gri­saille ma­ti­nale. Si le port de pêche est si­tué au nord, la ma­jo­ri­té des uni­tés de plai­sance sont amar­rées au sud, dans le South

Port­land, un sec­teur com­pris entre Knight­ville et Fort Preble. C’est dans l’une des nom­breuses ma­ri­nas édi­fiées sur la rive sud que nous al­lons prendre pos­ses­sion du 270 Daunt­less que Jeff Vaughn, le vice-pré­sident de Bos­ton Wha­ler, a mis à notre dis­po­si­tion. Mo­to­ri­sé avec un 300 che­vaux Ve­ra­do et do­té d’un faible ti­rant d’eau, cet open s’avère par­fait pour dé­cou­vrir les pe­tites criques peu pro­fondes de l’ar­chi­pel de Cas­co Bay. Notre point de dé­part se­ra Port Har­bour Ma­rine, si­tué à quelques en­ca­blures de Spring Point Ledge Ligh­thouse. Ce phare aux formes ron­douillarde­s, si­tué à l’ex­tré­mi­té d’une je­tée en pierre, marque l’en­trée du che­nal entre les deux rives de Port­land. L’en­droit est bien abri­té et la ma­ri­na pos­sède tous les équi­pe­ments né­ces­saires pour fa­ci­li­ter la vie du plai­san­cier : places de par­king abon­dantes et proches des pontons, échoppes des­ti­nées à l’avi­taille­ment et aux ar­ticles de pêche, res­tau­rants, pompes à car­bu­rant, etc.

Des condi­tions de na­vi­ga­tion plu­tôt fa­ciles

Pas de doute, les Amé­ri­cains ont le sens du com­merce et du ser­vice, et ce­la se vé­ri­fie jusque dans leurs ma­ri­nas. Cer­tains ports de plai­sance fran­çais pour­raient en prendre de la graine… Après un court brie­fing en com­pa­gnie de Pe­ter, le maître de port, con­cer­nant le fonc­tion­ne­ment de l’élec­tro­nique du bord, nous pre­nons connais­sance de la mé­téo et de la to­po­gra­phie du plan d’eau, des che­naux, des abords des îles, etc. La car­to­gra­phie nous se­ra pré­cieuse, même si Pe­ter nous as­sure que la na­vi­ga­tion n’a rien de com­pli­qué : il n’existe pas de dan­gers par­ti­cu­liers, les eaux sont saines, glo­ba­le­ment peu pro­fondes et sans hauts-fonds. Les ma­rées n’ex­cèdent pas 5 mètres lors des vives eaux, ce qui n’était pas le cas au mo­ment de notre pré­sence dans le Maine. Quant au cou­rant, il est glo­ba­le­ment faible. Il faut seule­ment prendre garde aux bouées des ca­siers à ho­mards qui peuvent flot­ter entre deux eaux. L’heure de l’ap­pa­reillage a son­né, et nous met­tons le cap à l’ouest. Notre na­vi­ga­tion com­mence par un sla­lom entre les îles de House Is­land, Cu­shing Is­land et Peaks Is­land, à peu de dis­tance de notre ma­ri­na (moins d’un mille nau­tique pour la plus proche). Le tra­fic est calme en ce mois d’oc­tobre ; c’est tout juste si des pe­tits fer­ries croisent entre les îles pour dé­bar­quer voi­tures et pas­sa­gers. Les lobs­ter­boats sont en re­vanche om­ni­pré­sents, la plu­part pre­nant la di­rec­tion du port pour dé­char­ger leur pré­cieuse car­gai­son. Il faut dire qu’entre le Maine et le ho­mard, c’est une vieille his­toire d’amour. À tel point que les pê­cheurs mai­nois or­ga­nisent tous les ans en août une di­zaine de courses de lobs­ter­boats, la fi­nale se dé­rou­lant à Port­land. À cette sai­son, beau­coup de spec­ta­teurs se re­trouvent sur l’eau pour suivre cette ré­gate d’un genre un peu

par­ti­cu­lier… Pour l’heure,

la mé­téo un peu plus au­tom­nale qu’es­ti­vale joue en notre fa­veur, le­vant une pe­tite brise qui a dis­si­pé la bruine ma­ti­nale pour lais­ser place à un ciel d’un bleu vif, cons­tel­lé de jo­lis cu­mu­lus pom­me­lés. Il est dif­fi­cile de trou­ver des élé­ments de com­pa­rai­son avec des pay­sages fran­çais, car le re­lief n’est pas très im­por­tant, même si des co­ni­fères sur­plombent de pe­tites fa­laises. De su­perbes mai­sons en bois s’avancent dans la mer, la plu­part pos­sé­dant leur propre pon­ton. L’un d’eux re­çoit même une paire de fau­teuils Adi­ron­dack. L’en­vie de se pré­las­ser se fait sen­tir, mais il est for­te­ment dé­con­seillé d’y dé­bar­quer, les Amé­ri­cains étant très à che­val sur la no­tion de pro­prié­té pri­vée. De même – et ce­la vaut pour la qua­si-to­ta­li­té du front de mer – il n’existe pas comme en France de che­min cô­tier, à l’ins­tar de notre fa­meux sen­tier des doua­niers. Le seul moyen d’ac­cé­der di­rec­te­ment à la mer par la terre s’ef­fec­tue via des parcs ou des es­paces pu­blics, comme les plages.

Des sai­sons très mar­quées et de la neige en hi­ver

Notre Bos­ton Wha­ler nous évite ce pro­blème et nous mu­sar­dons entre les îles, où de nom­breux forts s’élèvent. Avant de se lan­cer dans une ma­rine de guerre digne de ce nom, les Amé­ri­cains ont pri­vi­lé­gié leur dé­fense cô­tière, d’où l’édi­fi­ca­tion de forts. Cer­tains d’entre eux ont été ren­for­cés du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, dans le but de re­pous­ser d’éven­tuelles at­taques de l’Axe et, d’une ma­nière gé­né­rale, de se pré­mu­nir d’un autre Pearl Har­bour. Nous contour­nons Great Dia­mond Is­land par l’ouest, pour nous re­trou­ver dans une pe­tite crique, ap­pe­lée Dia­mond Cove, où une di­zaine de pontons forment une ra­vis­sante ma­ri­na dis­si­mu­lée au mi­lieu de ro­se­lières. Après avoir lon­gé Che­beague Is­land et Cou­sins Is­land, nous met­tons cap au nord, vers le yacht-club de Port­land, si­tué sur le conti­nent. La côte dé­ploie un dé­dale de ma­jes­tueuses bâ­tisses per­dues au mi­lieu de bos­quets aux feuillages en­fié­vrés par les teintes au­tom­nales. C’est une des ca­rac­té­ris­tiques de cette ré­gion, les sai­sons sont très mar­quées et notre ve­nue pré­cé­de­ra de seule­ment quelques se­maines la neige qui tombe en abon­dance dès le mois de no­vembre. Une autre fi­gure du Maine s’af­fiche alors, plus in­ti­miste, où la pêche au ho­mard s’ar­rête car les prises se ra­ré­fient, et où les ha­bi­tants n’hé­sitent pas à équi­per les ca­landres de leur pick-up d’étrave de dé­nei­ge­ment ! Nous pro­fi­tons des der­niers rayons du so­leil pour faire de­mi-tour et re­joindre notre place de port, non sans ef­fec­tuer un dé­tour par l’anse de Back Cove, ac­ces­sible seule­ment à ma­rée haute, puis dans la Fore Ri­ver, plus pro­fonde et qui sé­pare les deux rives de la ville. As­su­ré­ment, la Nou­vel­leAn­gle­terre tient ses pro­messes, qu’il s’agisse de ses pay­sages, de son cli­mat ou bien de l’ac­cueil de ses ha­bi­tants. Pro­mis, nous

re­vien­drons ! ■

 ??  ??
 ??  ?? L’au­tomne en­flamme la vé­gé­ta­tion du Maine, jusque dans cette crique où de nom­breux pontons sont dé­diés au mo­to­nau­tisme.
L’au­tomne en­flamme la vé­gé­ta­tion du Maine, jusque dans cette crique où de nom­breux pontons sont dé­diés au mo­to­nau­tisme.
 ??  ?? Le centre de Port­land pos­sède un charme très bri­tan­nique, avec ses construc­tions en briques et ses ruelles pa­vées.
Le centre de Port­land pos­sède un charme très bri­tan­nique, avec ses construc­tions en briques et ses ruelles pa­vées.
 ??  ?? Une nou­velle jour­née com­mence sur les quais em­bru­més de Port­land, en­core en­dor­mie. Les die­sels des lobs­ter-boats ron­ronnent en at­ten­dant d’ap­pa­reiller.
Une nou­velle jour­née com­mence sur les quais em­bru­més de Port­land, en­core en­dor­mie. Les die­sels des lobs­ter-boats ron­ronnent en at­ten­dant d’ap­pa­reiller.
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France