Moteur Boat Magazine

Le coin du mé­ca­no

Le sel est l’en­ne­mi d’à peu près tout à bord ; voi­ci com­ment pro­cé­der pour pro­té­ger la tête mo­trice !

- TEXTE : É. DESGREZ. PHO­TOS : L’AU­TEUR ET DR. Costa Rica

Des­sa­ler le cir­cuit de re­froi­dis­se­ment du mo­teur ap­pa­raît comme une évi­dence, mais on ne pense pas tou­jours à la tête mo­trice. Pour­tant, avant de re­mi­ser le ba­teau pour une longue pé­riode, la bonne idée se­ra de vé­ri­fier s’il y a des traces de sel et des points de cor­ro­sion sur la cu­lasse, des éclats de pein­ture à ré­pa­rer, etc. Rap­pe­lons qu’il ne faut pas uti­li­ser de net­toyeur à haute pres­sion sous peine d’abî­mer les pe­tits com­po­sants et sur­tout l’élec­tro­nique. Il faut d’abord en­le­ver les traces de sel ac­ces­sibles avec un chif­fon hu­mide, puis va­po­ri­ser sur toute la tête mo­trice un pro­duit hy­dro­fuge de type WD-40, un clas­sique ayant fait ses preuves.

Deux ou trois fois par an en moyenne

Cer­tains uti­lisent un pro­duit concur­rent, le CRC 6-56 et le CRC 5-56, qui sont aus­si ef­fi­caces. Ils pos­sèdent plu­sieurs ver­tus : ils en­lèvent l’hu­mi­di­té, lu­bri­fient, net­toient, pé­nètrent le mé­tal et re­tirent la cor­ro­sion. Les ef­fets conti­nuent lorsque le pro­duit est sec, c’est pour­quoi il n’est pas né­ces­saire de re­nou­ve­ler l’ap­pli­ca­tion trop sou­vent. Il n’existe pas non plus de date de pé­remp­tion, ce qui est suf­fi­sam­ment rare pour être sou­li­gné. Dans le cadre d’un ba­teau qui reste en per­ma­nence à flot, il fau­dra être plus vi­gi­lant et re­nou­ve­ler plus sou­vent les ap­pli­ca­tions. Les plai­san­ciers ayant uti­li­sé le pro­duit Cor­ro­sion X en disent éga­le­ment le plus grand bien, mais ce­lui-ci est plus dif­fi­cile à trou­ver, en de­hors de la vente en ligne. Une autre as­tuce pour pro­lon­ger la du­rée de vie des du­rites se­ra d’as­per­ger celles-ci avec un pro­duit à base de si­li­cone, qui li­mi­te­ra les cra­quel­le­ments. En moyenne, as­per­ger la tête mo­trice deux fois par an avec un hy­dro­fuge de la fa­mille PTFE per­met­tra une pro­tec­tion ef­fi­cace contre la cor­ro­sion pen­dant toute la du­rée de vie du mo­teur. ■

 ??  ?? Geste sa­lu­taire, l’as­per­sion de WD-40 sur le bloc du hors-bord as­su­re­ra une bonne pro­tec­tion contre le sel.
Geste sa­lu­taire, l’as­per­sion de WD-40 sur le bloc du hors-bord as­su­re­ra une bonne pro­tec­tion contre le sel.
 ??  ?? Cer­tains plai­san­ciers ne jurent que par le Cor­ro­sion X, un pro­duit pro­po­sé en di­vers condi­tion­ne­ments, mais plus dif­fi­cile à trou­ver que le WD-40.
Cer­tains plai­san­ciers ne jurent que par le Cor­ro­sion X, un pro­duit pro­po­sé en di­vers condi­tion­ne­ments, mais plus dif­fi­cile à trou­ver que le WD-40.
 ??  ?? La règle vaut aus­si pour les mo­teurs in-bord (ligne d’arbre ou Z-drive) ; n’hé­si­tez pas à va­po­ri­ser co­pieu­se­ment.
La règle vaut aus­si pour les mo­teurs in-bord (ligne d’arbre ou Z-drive) ; n’hé­si­tez pas à va­po­ri­ser co­pieu­se­ment.
 ??  ?? Le CRC 5-56 peut aus­si être uti­li­sé. Il est tou­te­fois moins spé­cia­li­sé « ma­rine » que le 6-56.
Le CRC 5-56 peut aus­si être uti­li­sé. Il est tou­te­fois moins spé­cia­li­sé « ma­rine » que le 6-56.
 ??  ?? Le CRC 6-56 est un autre pro­duit ayant fait ses preuves pour amé­lio­rer la ré­sis­tance à la cor­ro­sion en mi­lieu sa­lin.
Le CRC 6-56 est un autre pro­duit ayant fait ses preuves pour amé­lio­rer la ré­sis­tance à la cor­ro­sion en mi­lieu sa­lin.

Newspapers in French

Newspapers from France