Moteur Boat Magazine

Lous­tal et Si­me­non réunis

-

Pre­nez un illus­tra­teur de ta­lent et as­so­ciez-le à un illustre au­teur de ro­mans po­li­ciers et vous s ob­tien­drez un des plus beaux livres de ce dé­but ut d’an­née. Ce n’est certes pas la pre­mière fois que les noms de Lous­tal et de Si­me­non sont as­so­ciés au sein d’une même oeuvre (on se sou­vient des Six En­quêtes de Mai­gret ou du re­mar­quable Un nou­veau dans la ville), mais celle-ci a des ac­cents par­ti­cu­liè­re­ment poé­tiques. Al­lez sa­voir pour­quoi… Peut-être s’agit-il de ces dé­cors po­ly­né­siens à la lu­mière e éton­nante, de ces pay­sages bai­gnés d’une cha­leur pois­seuse où trans­pirent des per­son­nages aux pro­fils acé­rés, tra­his par des in­ten­tions mys­té­rieuses, voire cri­mi­nelles. Mais tout n’est qu’ap­pa­rence. Ne vous fiez pas à ce dé­cor de carte pos­tale ni à l’exu­bé­rante vé­gé­ta­tion tro­pi­cale. Car il est ques­tion d’in­té­rêts, de gros sous, de méfiance mu­tuelle… Bref, du grand Si­me­non, qui dé­laisse ses tra­di­tion­nelles at­mo­sphères pro­vin­ciales et ci­ta­dines pour des s ho­ri­zons loin­tains, plus dé­pa dé­pay­sants – l’ac­tion se dé­roule à la fois à bord de l’Ara­mis, un na­vire n mar­chand, et à Pa­peete. Le fait que Si­me­non ait écrit ce ro­man o a en Flo­ride (en 1947), y est peut-être pour p quelque chose, à moins qu’il ne faille en cher­cher la rai­son du cô­té de son pé­riple de six mois au­tour du monde, dix ans plus tôt. Mais M que les afi­cio­na­dos du « grand Sim » se ras­surent rass : il n’usurpe pas son titre tit d’écri­vain d’am­biances, avec av une in­trigue comme lui seul en a le se­cret. • Le Pas­sa­ger clan­des­tin, Si­me­non et Lous­tal, édi­tions Om­ni­bus, 208 pages, 29 €

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France