Moteur Boat Magazine

À Saint-Briac, le sen­tier lit­to­ral suit son che­min

- Hiking · Outdoor Hobbies · Hobbies · Roman Britain · John Kerry · Saint-Briac-sur-Mer · Brice Lalonde

À Saint-Briac-sur-Mer, en Bre­tagne, une ba­taille ju­di­ciaire fait rage de­puis trente-six ans entre l’État et quelques pro­prié­taires, dont la fa­mille de John Ker­ry et Brice La­londe, pour quelques mètres de sen­tier en bord de mer, ces der­niers em­pê­chant par une gué­rilla ju­ri­dique le pas­sage d’un sen­tier cô­tier en bor­dure de leur pro­prié­té. Pour­tant, de­puis le 31 dé­cembre 1976, la loi fixe le prin­cipe d’une ser­vi­tude de trois mètres sur les pro­prié­tés pri­vées

en bord de mer, afin que les ran­don­neurs puissent y pas­ser. En cas de mur ou d’obs­tacle sur le sen­tier, l’État peut prendre un ar­rê­té pour as­su­rer la conti­nui­té du che­mi­ne­ment. À SaintB­riac, cet ar­rê­té avait bien été si­gné en 1982, mais a été an­nu­lé par le con­seil d’État en 1988, pour vice de forme. Un nou­vel ar­rê­té pré­fec­to­ral a été pris en 2015, aus­si­tôt at­ta­qué par les ri­ve­rains. Deux ans plus tard, il a été par­tiel­le­ment an­nu­lé par la jus­tice ad­mi­nis­tra­tive, pour vice de forme, sur trente mètres de sen­tier. Un ap­pel est en cours. Tou­te­fois, les re­cours n’étant pas sus­pen­sifs, l’État a dé­jà presque ter­mi­né les tra­vaux sur la par­tie au­to­ri­sée. Se­lon la pré­fec­ture, le sen­tier de­vrait s’ou­vrir aux ran­don­neurs en 2019.

 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France