Trois roues OK, et le reste ?

Moto Journal - - CONTACT -

On l’a com­pris, la Ni­ken in­nove avec son train avant in­édit à deux roues. Mais quid du reste de la mo­to ? La Ni­ken se base sur le mo­teur 3-cy­lindres des MT-09 et Tra­cer 900. Un mou­lin qui cube tou­jours 847 cm pour dé­li­vrer 115 ch à 10 000 tr/mn et 8,9 mkg à 8 500 tr/mn. Il re­çoit tou­te­fois quelques mo­di­fi­ca­tions dans le but d’amé­lio­rer la dis­po­ni­bi­li­té. Aus­si l’in­jec­tion est-elle re­vue et le vi­le­bre­quin alour­di (iner­tie en hausse de 18 %). La trans­mis­sion est éga­le­ment re­tou­chée, avec des pi­gnons plus ré­sis­tants et une dé­mul­ti­pli­ca­tion fi­nale plus courte (16 x 47 au lieu de 16 x 45 sur la Tra­cer 900). Cô­té par­tie-cycle, la Ni­ken pos­sède un cadre in­édit qui as­so­cie des élé­ments mou­lés au ni­veau de la co­lonne de di­rec­tion (en acier) et du bras os­cil­lant (en alu­mi­nium) à un treillis tu­bu­laire en acier au centre. Le bras os­cil­lant est lui aus­si spé­ci­fique, ren­for­cé et ral­lon­gé (552 mm de long) afin de por­ter l’em­pat­te­ment à 1510 mm et d’ob­te­nir une ré­par­ti­tion des masses avant-ar­rière par­fai­te­ment équi­li­brée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.