REC­TI­FI­CA­TIF

Moto Journal - - ACTUS -

Dans notre der­nier nu­mé­ro, un gros mor­ceau de texte, dis­pa­ru en cours de fa­bri­ca­tion, man­quait dans le compte ren­du du GP d’ita­lie entre les pages 95 et 96. Voi­ci donc le pa­ra­graphe écrit par Tho­mas Bau­jard à pro­pos de Jorge Lo­ren­zo et de Du­ca­ti : « Qui est le plus à blâ­mer dans ce ma­riage ra­té ? A vue de nez, les torts sont par­ta­gés. Jorge est un pi­lote au style par­ti­cu­lier, qui a ten­dance à frei­ner tôt, à re­lâ­cher tôt les freins et pro­fi­ter en­suite d’une vi­tesse de pas­sage en courbe im­pres­sion­nante. Soit l’op­po­sé du mode d’em­ploi re­quis pour la Des­mo­se­di­ci, qui de­mande de frei­ner fort et tard pour en­suite cas­ser la tra­jec­toire et res­sor­tir fort. Il n’était donc pas évident pour lui de s’adap­ter. Mais il a mo­di­fié son style, re­tar­dé ses frei­nages, et pro­gres­si­ve­ment ga­gné en ef­fi­ca­ci­té. De son cô­té, Du­ca­ti a conçu un châs­sis plus souple pour que la GP18 tourne mieux, l’a équi­pé d’un frein ar­rière au pouce afin d’ai­der la ma­chine à re­joindre la corde et ten­té di­verses évo­lu­tions aé­ro­dy­na­miques pour pla­quer son pur-sang au sol à l’ac­cé­lé­ra­tion. Mais les in­gé­nieurs de Bo­logne peuvent aus­si se mon­trer re­mar­qua­ble­ment tê­tus et la mo­di­fi­ca­tion er­go­no­mique de­man­dée par Jorge au ni­veau du ré­ser­voir coû­tait net­te­ment moins cher que les 25 mil­lions d’eu­ros qu’ils ont dé­bour­sés pour s’of­frir les ser­vices du quin­tuple cham­pion du monde. Nous ver­rons dès Bar­ce­lone si Jorge est en me­sure de leur don­ner da­van­tage de re­grets… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.