LI­VIA LANCELOT* « Les filles com­mencent à faire par­tie du pay­sage mo­to »

Moto Journal - - COMPÉTITION -

« Il y a de plus en plus de pra­ti­quantes et d’en­ga­gées sur les cham­pion­nats fé­mi­nins, que ce soit en cross ou en vi­tesse. Pe­tit à pe­tit, les filles com­mencent en ef­fet à faire par­tie du pay­sage du sport mo­to. Quand une femme dé­barque sur un ter­rain, il n’y a plus d’éton­ne­ment. Au fur et à me­sure, les ob­ser­va­teurs se rendent compte que les filles ont leur place dans ce mi­lieu. De plus, le ni­veau pro­gresse chaque an­née. Avec le temps, ce­la va conti­nuer d’évo­luer dans le bon sens, mais je pense aus­si que cer­taines per­sonnes res­te­ront sur leurs po­si­tions et ne ver­ront pas d’un bon oeil la pra­tique du sport mo­to par des femmes. Ce­la concerne aus­si d’autres disciplines spor­tives et même des su­jets de la vie quo­ti­dienne. D’ailleurs, je pense que nous, en mo­to, nous avons de la chance, car les filles peuvent se me­su­rer aux gar­çons, ce qui n’est pas le cas dans tous les sports. Il faut donc en pro­fi­ter car, un jour ou l’autre, ce­la va peut-être fi­nir par chan­ger. C’est en tout cas quelque chose que j’ap­pré­cie car, comme j’ai pu le prou­ver par le pas­sé, j’ai été en me­sure d’ef­fec­tuer de bons ré­sul­tats avec les gar­çons. Ce­la est for­cé­ment in­té­res­sant, car nous avons en­core be­soin de prou­ver cer­taines choses. Et ce­la per­met de ga­gner en cré­di­bi­li­té. Pour ma part, c’est un point po­si­tif que les femmes puissent choi­sir de cou­rir soit avec des hommes, soit uni­que­ment avec des femmes. »

* Double cham­pionne du monde de mo­to­cross, sept fois cham­pionne de France, Li­via a pris sa re­traite spor­tive en 2017 à 29 ans. Elle est dé­sor­mais ma­na­ger du team 114, en­ga­gé en mon­dial MX2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.