An­dreas Perez se tue à Bar­ce­lone

Moto Journal - - MOTO GP -

Drame une se­maine avant le GP de Mont­me­lo. Sur le même cir­cuit, le jeune An­dreas Perez, 14 ans, chu­tait lour­de­ment en sor­tie du gauche n° 5 en cham­pion­nat du monde ju­nior Mo­to3. Un scé­na­rio clas­sique, mal­heu­reu­se­ment : An­dreas est éjec­té par sa ma­chine à l'ac­cé­lé­ra­tion (high­side), tombe sous les roues du pi­lote qui le suit et se fait per­cu­ter. Vic­time de lé­sions ir­ré­ver­sibles au cer­veau, An­dreas suc­com­bait à l'hô­pi­tal le len­de­main ma­tin. Le type de crash est exac­te­ment sem­blable à ce­lui qui a im­pli­qué Ser­gio Gar­cia deux courses plus tôt à Va­lence. Le vain­queur de la pre­mière manche ter­mi­nant la se­conde dans l'am­bu­lance avec un fé­mur cas­sé. Il y a quatre ans au Mans, un gros ac­cro­chage au dé­part avait fait craindre le pire pour Ga­briel Ro­dri­go. Aleix Es­par­ga­ro, son team-ma­na­ger, était en pleurs dans la voie des stands. Ça fait beau­coup pour une ca­té­go­rie cen­sée ac­com­pa­gner les jeunes au plus haut ni­veau. A Mont­me­lo, MJ en a dis­cu­té avec Vin­cente Perez, le co­équi­pier de feu An­dreas, wild card sur ce GP : « A 19 ans, c’est sûr que j’avais plus d’ex­pé­rience que lui. C’est très triste. Mais le pro­blème prin­ci­pal, c’est qu’on est plus de qua­rante au dé­part, ce qui rend les pre­miers tours dé­li­cats. Il y a de gros pa­quets de pi­lotes en ba­garre et, en cas de chute, il y a peu d’es­pace pour évi­ter ceux qui sont au sol. – Pen­ses­tu que vous sé­pa­rer en deux groupes de vingt et réunir les quinze meilleurs de chaque pour la fi­nale se­rait plus sûr ? – Ça me sem­ble­rait être une bonne idée », ré­pond Vi­cente. « Il y a un autre pro­blème, ex­plique Laurent Fel­lon, dont le fils Lo­ren­zo vient de fi­nir sep­tième de la ca­té­go­rie d'en des­sous, l'eu­ro­pean Ta­lent Cup. Tu vois Lo­ren­zo, à treize ans et de­mi, il a en­core du lest sur sa Mo­to3. Le poids com­bi­né est de 145 kg, pi­lote plus mo­to. Il fait 38 kg ! Et même si sa Hon­da est bri­dée à 45 ch, elle prend dé­jà plus de 215 km/h en pointe. Donc Lo­ren­zo ne peut pas en­core te­nir une vraie Mo­to3 de 80 kg et 57 ch comme celles qu’ils ont en mon­dial. Ils n’ont ni le phy­sique ni l’ex­pé­rience pour ça. Le pro­blème, c’est qu’an­dreas Perez, à 14 ans, il rou­lait dé­jà là-des­sus. Pour moi, il faut soit re­cu­ler l’âge li­mite, soit bri­der les mo­tos. » En tout cas, tout faire pour qu'une telle tra­gé­die ne se re­pro­duise pas.

An­dreas Perez était un jeune pi­lote pro­met­teur. 14 ans, c'est bien trop jeune pour mou­rir. Quelle tris­tesse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.