ZOOM

Quar­ta­ra­ro pre­mière !

Moto Journal - - SOMMAIRE - Par Pierre Or­luc, pho­to Gold and Goose

En­fin ! L’ex­tra­or­di­naire joie de Fa­bio Quar­ta­ra­ro était sa­cré­ment com­mu­ni­ca­tive, à l’ar­ri­vée du GP de Ca­ta­logne, rem­por­té avec l’art et la ma­nière. SON GP, donc, puisque le jeune Fran­çais n’a pas fai­bli sur sa Speed Up, de­vant les ca­dors que sont Mi­guel Oliveira et Alex Mar­quez, de­van­cés res­pec­ti­ve­ment de 2,5 et 3,5 se­condes sur la ligne d’ar­ri­vée, ex­cu­sez du peu. La vic­toire du n° 20 ne doit rien au ha­sard tant Fa­bio a brillé dès les es­sais, si­gnant même la pole po­si­tion, là aus­si une pre­mière pour lui en Mo­to2 – il fut deux fois po­le­man en Mo­to3 en 2015. Mieux : El Dia­blo, comme on le sur­nomme, n’a pas seule­ment fait le meilleur temps du warm up ; il n’a pas seule­ment rem­por­té la course, dont il a pris la tête dès le dixième tour et ef­fec­tué le meilleur chro­no ; il a aus­si réa­li­sé le re­cord du cir­cuit ! Et est dev­nu le plus jeune vain­queur en Mo­to2 de l’his­toire der­rière Marc Mar­quez. L’art et la ma­nière, écri­vions-nous... « C’était le week-end par­fait, s’est en­thou­sias­mé à rai­son le Ni­çois, qui a triom­phé de­vant toute sa fa­mille. Avant le dé­part de la course, j’ai par­lé à Eros [Bra­co­ni], mon chef mé­ca­ni­cien. Notre ob­jec­tif était de res­ter par­mi les cinq pre­miers. Mais en course, j’avais un su­per rythme, donc j’ai pu pous­ser. Main­te­nant, j’at­tends avec im­pa­tience d’al­ler à As­sen pour le pro­chain GP ! »

A tout juste 19 ans, dix-huit mois après la der­nière vic­toire d’un Fran­çais en Mo­to2 (et en GP tout court) – Jo­hann Zar­co, à Va­lence, lors du der­nier GP de 2016 – rentre donc dans l’his­toire. Cha­peau bas, Mon­sieur Quar­ta­ra­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.