EN­DU­RANCE

F.C.C. TSR vic­to­rieux à Oschers­le­ben

Moto Journal - - SOMMAIRE - Par Va­lé­rie Mo­re­no, pho­tos Good-shoot Da­vid Rey­gon­deau

Chaque heure, voire chaque mi­nute en fin de course, nous a fait vi­brer à Oschers­le­ben. Il y a eu du spec­tacle, mais l'épreuve n’a pas été une ba­lade de san­té. Le Su­zu­ki En­du­rance Ra­cing Team a fait le ho­le­shot avec Gregg Black mais a plon­gé au clas­se­ment dès la 2e heure avec la chute de Vincent Phi­lippe (le Sert ral­lie­ra l’ar­ri­vée en 10e po­si­tion). Par­mi en pole et en tête de la course, le GMT 94 Ya­ma­ha a cé­dé le com­man­de­ment après un stop & go pour ra­vi­taille­ment phares al­lu­més. Puis, à mi-course, alors qu’il était en lutte en tête avec le F.C.C. TSR Hon­da France, Mar­vin Fritz a fait une chute fatale pour la Ya­ma­ha du Yart. Après ce­la, la course sem­blait fi­ler au bout de ses 8 heures plus cal­me­ment. A une de­mi-heure de l’ar­ri­vée, la chute spec­ta­cu­laire du Greg Leb­lanc au gui­don de la Hon­da En­du­rance Ra­cing a fait l’ef­fet d’un coup de ton­nerre. Alors 5e, la Hon­da 111 pas­se­ra l’ar­ri­vée en 13e po­si­tion. Le bou­quet fi­nal a été or­ches­tré par Ran­dy de Pu­niet. Dans les mi­nutes, il offre au team SRC Ka­wa­sa­ki la deuxième place après un duel avec Mike di Me­glio au gui­don de la Ya­ma­ha du GMT 94. La chute de Mike dans la der­nière courbe a en­core fait fré­mir en bord de piste, mais il pas­se­ra tout de même troi­sième sous le dra­peau à da­mier. Ces mul­tiples re­bon­dis­se­ments ne doivent pas ca­cher le triomphe du F.C.C. TSR Hon­da France. C’est sa deuxième vic­toire après les 24 Heures Mo­tos. Bien ca­lés en tête à la mi-course, Fred­dy Fo­ray, Alan Te­cher et Josh Hook ont ré­sis­té à la pres­sion mise par le GMT 94. La Hon­da s’im­pose et prend un peu plus d’avance au clas­se­ment du cham­pion­nat du monde d’en­du­rance. Avec dix points de mieux que le GMT 94 à la veille de la fi­nale dans son jar­din à Su­zu­ka, le F.C.C. TSR Hon­da France prend une sé­rieuse op­tion sur le titre mon­dial.

LA COUPE AU BEAU­JO­LAIS

Autre triomphe à Oschers­le­ben, ce­lui du Ta­ti Team Beau­jo­lais Ra­cing qui rem­porte sa pre­mière coupe du monde Superstock. C’était la der­nière course de la sai­son pour cette ca­té­go­rie. Au gui­don de la Ka­wa­sa­ki n° 4, Ju­lien En­jol­ras, Ju­lien Pi­lot et Ke­vin De­nis ont joué in­tel­li­gem­ment. Ils ter­minent troi­sième Stock en juste der­rière leurs ri­vaux, Mo­to Ain et Ju­nior Team LMS Su­zu­ki, pour dé­cro­cher cette coupe du monde. Fi­nale du cham­pion­nat du monde FIM EWC le 29 juillet aux 8 Heures de Su­zu­ka.

Le Ta­ti Team Beau­jo­lais Ra­cing a par­fai­te­ment gé­ré la fi­nale Superstock et dé­croche la coupe du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.