…À QUAND SUR NOS MO­TOS ?

Moto Journal - - MATCH -

Les mo­teurs sur­ali­men­tés à mo­to ne courent pas les rues. Mais ce n’est pas une nou­veau­té non plus, les Ja­po­nais ayant tous com­mer­cia­li­sés des mo­tos tur­bo­com­pres­sées dans les an­nées 80. Sans suite, car elles étaient peu ex­ploi­tables. C’est Ka­wa­sa­ki qui, en 2015 avec les H2 et H2R, a re­mis au goût du jour la sur­ali­men­ta­tion, avec un com­pres­seur en­traî­né mé­ca­ni­que­ment par le mo­teur, et non plus par les gaz d’échap­pe­ment. Un re­tour fra­cas­sant puis­qu’avec son 4-cy­lindres de 1 000 cm3, la H2R dé­livre la puissance phé­no­mé­nale de 326 ch ! Tout ce­la en res­tant à peu près ex­ploi­table (mais pas par­tout, évi­dem­ment). Au­jourd’hui, la H2 SX se contente de 200 ch (sur le pa­pier), mais pro­met d’être plus éco­nome en car­bu­rant, grâce une op­ti­mi­sa­tion glo­bale dans ce sens. Le tra­vail porte ses fruits, mais il ne faut pas se voi­ler la face : la H2 SX reste une mo­to tour­née vers la per­for­mance. Mais si la sur­ali­men­ta­tion doit se gé­né­ra­li­ser dans les pro­chaines an­nées, comme ce fut le cas dans l’au­to­mo­bile, la faible consom­ma­tion de­vien­dra, là aus­si, l’ob­jec­tif nu­mé­ro un. Pour y par­ve­nir, les construc­teurs (et Ka­wa­sa­ki le pre­mier, comme les in­gé­nieurs ja­po­nais nous l’ont lais­sé en­tendre lors de la pré­sen­ta­tion de la H2 SX) se pen­che­ront vers des mo­tos de plus pe­tite cy­lin­drée. Des 400 cm3 sur­ali­men­tées pour­ront se rap­pro­cher des per­for­mances d’une 650, mais per­met­tront des baisses de consom­ma­tion im­por­tantes pour pas­ser les fu­tures normes an­ti­pol­lu­tion. Mal­gré son échec dans les an­nées 80, on pa­rie aus­si sur le re­tour du tur­bo­com­pres­seur. En uti­li­sant l’éner­gie ré­si­duelle des gaz d’échap­pe­ment pour ali­men­ter une tur­bine et faire tour­ner le com­pres­seur, le tur­bo ne pompe pas de puissance au mo­teur. Il pos­sède donc un meilleur ren­de­ment et se veut un très bon can­di­dat pour faire chu­ter la consom­ma­tion. C’est le fu­tur que des­sine le concept Suzuki Re­cur­sion, ap­pa­ru sur les sa­lons en 2013. Mais le fait qu’on n’en voie tou­jours pas la cou­leur cinq ans plus tard tra­duit la dif­fi­cul­té du dé­fi. Contrai­re­ment à l’au­to­mo­bile, à mo­to, l’es­pace est comp­té. Et le ca­rac­tère d’un mo­teur tout comme la fa­ci­li­té avec la­quelle on peut l’ex­ploi­ter sont des fac­teurs dé­ter­mi­nants. Ka­wa­sa­ki a rou­vert la brèche à la sur­ali­men­ta­tion dans la mo­to, mais sa voie n’est pas toute tra­cée. A suivre ces pro­chaines an­nées…

De­puis 2015, Ka­wa­sa­ki re­met la sur­ali­men­ta­tion au goût du jour dans la mo­to. D'abord avec des mo­dèles ul­tra­spor­tifs, puis, cette an­née, avec une sport-gt plus rou­tière. La marque ne cache pas son in­ten­tion de dé­mo­cra­ti­ser tou­jours plus sa tech­no­lo­gie....

En 2013 dé­jà, Suzuki a dé­voi­lé un concept de mo­to tur­bo­com­pres­sée. Cette Re­cur­sion ui­li­se­rait un bi­cy­lindre de seule­ment 588 cm3 qui li­vre­rait 100 ch et plus de 10 mkg !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.