GA­RAGE DE FÉ­LIX

Il y a deux ans, An­toine Flo­rio, pa­tron de Me­ca­nic Sport, a lan­cé le Ga­rage de Fé­lix avec l’aide de Pa­trick Tis­sier, mé­ca­ni­cien émé­rite. À Rennes, on sait faire de belles pré­pa­ra­tions.

Moto Revue Classic - - Sommaire - Texte : Ch­ris­tophe Gaime – Pho­tos : Alexandre Kras­sovs­ky

An­toine Flo­rio (Me­ca­nic Sport) a lan­cé le Ga­rage de Fé­lix et nous en a ou­vert les portes.

An­toine Flo­rio ne va pas tar­der à avoir 50 ans. À coup sûr le bon âge pour se tour­ner vers le pas­sé. Ren­nais pur souche, dé­ten­teur d’un BTS force de vente, il com­mence sa car­rière en ven­dant des cuirs Fu­ry­gan après avoir ré­pon­du à une pe­tite an­nonce dans Ouest-france. « J’ai dé­bu­té le mé­tier avec Jacques Se­gu­ra, le créa­teur de la marque, et même si j’ai été un peu ex­ploi­té, j’ai beau­coup ap­pris, et ça m’a don­né la soif d’en­tre­prendre » , lâche-t-il en sou­riant. Du coup, il de­vient VRP pour de nom­breuses marques (les casques FM, les vê­te­ments Mo­to­mod, les pots Mar­ving…), tou­jours dans le Grand-ouest. « J’ai fait ça pen­dant cinq ans, et puis j’en ai eu marre de poi­reau­ter dans les ma­ga­sins. J’ai alors in­té­gré KLG Ra­cing à Mau­beuge, une boîte qui im­por­tait Ren­thal, et je suis de­ve­nu di­rec­teur com­mer­cial. » Sauf que suite à des pro­blèmes de tré­so­re­rie, An­toine est contraint de quit­ter l’en­tre­prise et se re­trouve à la case dé­part, à Rennes. « Je ne me suis pas lais­sé abattre, et en juillet 2002, j’ai créé Me­ca­nic Sport sans trop sa­voir ce que ce­la al­lait don­ner… » Le coup de pouce vien­dra d’abord du fa­bri­cant de plas­tique por­tu­gais Po­li­sport qui lui fait confiance pour la dif­fu­sion de ses pro­duits en France. Puis An­toine re­çoit aus­si l’aide du ré­seau Mo­to Ex­pert avant de pas­ser un contrat pour la four­ni­ture de 30 000 casques pour Peu­geot Mo­to­cycles.

Un ate­lier dans l’air du temps

Sa jeune firme est sur les rails, mais elle dé­colle vrai­ment après que Lu­do­vic Bois­nard (One In­dus­tries) lui confie la dis­tri­bu­tion des fa­meux « kits dé­co » pour les ma­chines de cross. « Plus tard, en 2004, la marque a sor­ti le casque Troo­per, et là, Me­ca­nic Sport a en­core fran­chi une étape. » Puis Lu­do­vic Bois­nard et son as­so­cié Marc Blan­chard vendent One In­dus­tries pour se lan­cer dans l’aven­ture des masques 100 % (voir MR Clas­sic n° 100). C’est car­ré­ment l’ex­plo­sion avec 40 000 paires de lu­nettes écou­lées par an, mieux que Oak­ley dans ses meilleures an­nées ! La boîte d’an­toine a le vent en poupe et signe des contrats de dif­fu­sion avec VR46, la marque de Va­len­ti­no Ros­si, avec les chaus­sures Styl­mar­tin et Troy Lee De­si­gns. Et puis il y a deux ans, An­toine a créé Le Ga­rage de Fé­lix, un ate­lier de pré­pa­ra­tion bien dans l’air du temps. « Dans les lo­caux de Me­ca­nic Sport, j’avais dé­jà un ate­lier pour l’en­tre­tien de mes mo­tos per­son­nelles, mais j’ai eu en­vie de pas­ser à la vi­tesse

su­pé­rieure. Pa­trick Tis­sier [an­cien mé­ca­ni­cien de Mo­to Shop 35, voir p. 26, NDLR] ve­nait nous ache­ter des pièces pour son fils qui cou­rait en mo­to­cross. Puis il m’a don­né un coup de main et a fi­ni par ve­nir ré­gu­liè­re­ment. Je l’ai em­bau­ché, et on a com­men­cé par pro­duire deux BMW, une scram­bler et une bob­ber. » Au­joud’hui, Le Ga­rage de Fé­lix en est dé­jà à sa 21e réa­li­sa­tion. D’après An­toine, c’est une ma­nière de com­mu­ni­quer comme avec la XS 650 Ride & Son es­sayée dans ce nu­mé­ro. Une ma­nière aus­si de faire dé­cou­vrir son sa­voir-faire avec la res­tau­ra­tion dans les règles de l’art d’une Ka­wa­sa­ki Z900. Mais An­toine a plus d’une corde à son arc, et après la perte de l’im­por­ta­tion des casques Bell, il a dé­ci­dé de créer sa propre marque de casques, là en­core sous l’ap­pel­la­tion Le Ga­rage de Fé­lix. « J’avais pen­sé re­lan­cer Tech­no dont je suis pro­prié­taire jus­qu’au jour où un sous-trai­tant m’a en­voyé un casque jet pour l’au­to­mo­bile, et ça a fait tilt ! J’ai réa­li­sé des dé­co­ra­tions au­tour de mon lo­go avec le coq, mais éga­le­ment avec un da­mier et j’ai conçu des ver­sions Al­pine, Gulf, Lo­tus… » Un nou­veau chal­lenge qui dé­marre plu­tôt bien avec quelques cen­taines d’uni­tés écou­lées de­puis sep­tembre 2018. Au fait, Fé­lix, c’était le pré­nom du père d’an­toine dis­pa­ru il y a deux ans. Un bien bel hom­mage. ❖

AU­JOURD’HUI, AN­TOINE FLO­RIO ET PA­TRICK TIS­SIER EN SONT À LEUR 21E RÉA­LI­SA­TION

1- Pa­trick Tis­sier vient de ter­mi­ner une res­tau­ra­tion de Ka­wa­sa­ki Z900. 2- Sur les murs, Pa­trick et An­toine cherchent l’ins­pi­ra­tion. 3- Dans l’open space, quelques réa­li­sa­tions du Ga­rage de Fé­lix et la col­lec­tion de casques d’an­toine. 4- Le der­nier dé­fi de Mé­ca­nic Sport, c’est une ligne de casques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.