Ces reines du mou­ve­ment ad­mirent leurs charmes opu­lents dans l’eau de l’étang...

Moto Revue - - Comparatif Grand Tourisme -

dif­fi­cul­té, c’est de s’y re­trou­ver dans les er­go­no­mies res­pec­tives. Un pro­blème qui dis­pa­raît quand il s’agit de sa mo­to per­so. Mais toutes les fonc­tions qu’elles pro­posent sont au­tant de sources de dis­trac­tion qui font quit­ter la route des yeux : gare à la faute d’in­at­ten­tion !

Opé­ra­tion sé­duc­tion

Le prin­temps est en­fin là. Le so­leil brille, les champs sont verts, la route est sèche et les ré­ser­voirs sont pleins. Mal­gré des consos proches, c’est la Gold’ qui donne le tem­po des ra­vi­taille­ments avec son ré­ser­voir de 21,1 litres (25 litres pour la RT et 26,5 pour la K 16). C’est dé­jà pas mal, mais les al­le­mandes offrent près de 350 km d’au­to­no­mie, ré­serve in­cluse. À l’as­saut des vi­rages, un doute sur­git : où sont pas­sés les 40 % d’agi­li­té en plus que Hon­da an­nonce ? La Gold’ pro­cure une sen­sa­tion de ri­gi­di­té im­por­tante, comme si vous che­vau­chiez un énorme rail de che­min de fer. Un res­sen­ti d’au­tant plus fla­grant lors­qu’on quitte le gui­don d’une des deux al­le­mandes qui brillent par leur agi­li­té, leur vi­va­ci­té à plon­ger sur l’angle, à s’en­rou­ler au­tour de la co­lonne de di­rec­tion pour vi­re­vol­ter mal­gré leur ga­ba­rit im­po­sant. Les BMW im­pres­sionnent ! La Gold’ n’est pas une en­clume, mais elle offre le fee­ling d’un bloc, elle vire de toute sa lon­gueur. La ja­po­naise pro­pose de la ma­nia­bi­li­té là où les al­le­mandes ré­galent par leur agi­li­té. Cô­té mo­teur, on re­gret­te­ra, sur la GoldWing, une sixième trop longue. À 2 000 tr/min sur ce der­nier rap­port (90 km/h), elle re­prend en dou­ceur, la pous­sée se ren­for­çant à 3 000 tr/min. Du coup, on en vient à en­rou­ler en 5e sur les pe­tites routes mor­van­delles, ce qui ne cor­res­pond pas for­cé­ment à l’es­prit d’une GoldWing. De même, si le flat-six Hon­da pro­fite de ses 126 ch pour pro­pul­ser

ra­pi­de­ment la Gold’ aux 180 km/h de sa vi­tesse maxi au­to­ri­sée, ce n’est rien com­pa­ré à la fu­rie spor­tive des 160 ch du six-cy­lindres en ligne de la K16. Quelle rage ! Quel pied ! Sous ses al­lures de grosse GT pé­père, la Grand Ame­ri­ca dis­si­mule un ca­rac­tère de feu : son mo­teur ne de­mande qu’à prendre des tours. Lan­cé à l’as­saut de la zone rouge, le six-cy­lindres se met à hur­ler telle une Mo­toGP dans la ligne droite du Mans (sic). Au­tant dire que la vi­tesse maxi de 162 km/h chro­no (172 km/h comp­teur), à la­quelle elle est – elle aus­si – bri­dée, est at­teinte en un bat­te­ment de pau­pière. Le chant ra­geur s’ac­com­pagne de cla­que­ments vi­rils à chaque pas­sage de rap­port au shif­ter : jouis­sif ! Un ac­ces­soire in­dis­pen­sable sur cette mo­to tant il par­ti­cipe du plai­sir de conduite. Plus bru­tale à bas ré­gime, la RT pour­rait se pas­ser plus fa­ci­le­ment d’un shif­ter. Pour au­tant, cet ac­ces­soire n’est pas for­cé­ment le gad­get que l’on croit sur une GT et il peut man­quer en re­pre­nant le gui­don de la GoldWing. Ce­pen­dant, cette der­nière dis­pose de l’ex­tra­or­di­naire boîte au­to­ma­tique DCT. Une ver­sion fac­tu­rée 3 000 € de plus (35 999 €) mais qui de­vrait of­frir un réel sup­plé­ment d’agré­ment à cette GoldWing d’un nou­veau genre.

1 Les ins­tru­men­ta­tions sont com­munes sur les deux BMW. Les in­for­ma­tions sont li­sibles et com­plètes, mais l’er­go­no­mie de­mande tou­te­fois un temps d’adap­ta­tion. Au-des­sus, il manque la trappe qui masque le lo­ge­ment GPS. 2 Le Key­less Ride – dé­mar­rage sans clé

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.