Le Mi­niGP, c’est un tro­phée ou un cham­pion­nat ?

Moto Revue - - Interview Gwen Giabbani -

C’est de­ve­nu le cham­pion­nat de Nor­man­die Mi­niGP cette an­née, car ils ne peuvent pas ap­pe­ler ça cham­pion­nat dès la pre­mière an­née, ils at­tendent de voir comment ça se passe. Ils étaient contents. Moi-même j’ai été sur­pris, car j’ai eu 15 ga­mins, ce à quoi je ne m’at­ten­dais pas. Main­te­nant, c’est de­ve­nu un cham­pion­nat of­fi­ciel de ligue. Une mo­to neuve coûte en­vi­ron 2 000 €. Pour un équi­pe­ment com­plet neuf, il faut comp­ter un peu moins de 800 €. On tra­vaille jus­te­ment à l’éla­bo­ra­tion d’un pack équi­pe­ment afin de ré­duire les coûts, tout en per­met­tant aux en­fants de rou­ler avec un équi­pe­ment de qua­li­té. D’ailleurs, sur la page Fa­ce­book Mi­niGP, on a une zone d’échanges et de ventes de pro­duits d’oc­ca­sion et de pièces spé­ci­fiques. En­fin, il faut comp­ter maxi­mum 155 € de frais d’ins­crip­tion par course. Je n’of­fi­cie pas di­rec­te­ment car il y a dé­jà des écoles dans la ré­gion : à Ven­deuvre, il y a la Pi­lote Aca­de­my di­ri­gée par Ch­ris­to­pher Au­zoux ; et il y a le HRJC, Hague Ra­cing Ju­nior Club, à La Hague, qui est très bien éga­le­ment. Du coup, sur les courses, je fais ap­pel à un édu­ca­teur bre­ve­té, tel que Ken­ny Fo­ray, Ar­naud Vincent ou Ma­thieu Gines, pour of­frir un vrai coa­ching aux en­fants avec des top pi­lotes. Ils s’oc­cupent des ga­mins, les prennent en charge to­ta­le­ment. Ils les re­gardent rou­ler et font un dé­brie­fing entre chaque séance, comme on le fait lors de stages de pi­lo­tage type BMC. Et le di­manche, après les courses, ils font du re­tour par­ti­cu­lier, un par un. On ai­me­rait faire un stage dans l’an­née, mais c’est tou­jours un peu com­pli­qué à or­ga­ni­ser, sur­tout fi­nan­ciè­re­ment.

Comment en­vi­sages-tu l’ave­nir du Mi­niGP ?

Une ligue toute seule ne four­ni­ra ja­mais as­sez de pi­lotes. Je fais rou­ler quinze en­fants, mais ils viennent de loin, de Pa­ris, de Pi­car­die... Il fau­drait di­vi­ser la France en quatre por­tions, nord-ouest, sud-ouest, nord-est, sud-est, qui re­pré­sen­te­raient quatre su­per ligues. Il pour­rait ain­si y avoir quatre ligues Mi­niGP, coif­fées par un cham­pion­nat de France 25 Po­wer. Avec en plus des courses in­ter-ligues, comme ça se fait en cross. Il ne faut pas for­cé­ment beau­coup de courses en ligue, cinq suf­fisent, car ça te laisse ain­si le temps d’al­ler te frot­ter ailleurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.