Test longue du­rée Blou­son Sou­bi­rac Fris­co

Moto Revue - - Sommaire -

De­puis 1886, la marque Sou­bi­rac, ba­sée à Montauban, tra­vaille le cuir. Des bottes de ca­va­liers – qu’elle conti­nue à fa­bri­quer – à celles pour les mo­tards, puis à l’équi­pe­ment comme les blou­sons, Sou­bi­rac s’est fait un nom en al­liant tech­nique et tra­di­tion. Alors for­cé­ment, en pleine ten­dance néo-ré­tro, la ma­jeure par­tie de ses blou­sons collent à l’époque. Le Fris­co est dans cette veine-là. Taillé dans un cuir de buffle pleine fleur, il en im­pose. Le cuir est épais, tout en res­tant souple. Reste à lui ap­pli­quer une pa­tine lé­gi­time avec le temps. Trai­té Wa­ter­proof, do­té de pro­tec­tions aux coudes et épaules (dom­mage que la dor­sale ne soit pas de sé­rie), il ré­pond néan­moins aux stan­dards ac­tuels. As­sez bien taillé pour le com­mun des mo­tards, il s’ajuste avec deux sangles la­té­rales et deux larges souf­flets d’ai­sance. Cer­tains pour­ront être gê­nés par ses manches étroites, sur­tout avec une montre. D’autres les trou­ve­ront peut-être trop longues, ou une fois la dou­blure en­le­vée pour l’été, un peu larges. Mais dans l’en­semble, la coupe est fran­che­ment réus­sie, et les pro­tec­tions dis­crètes se fe­ront même ou­blier une fois des­cen­du de votre ca­fé ra­cer, ac­cou­dé au comp­toir d’un bis­trot. Pour re­ve­nir sur la dou­blure, cette der­nière se fixe par pres­sion au col et aux manches. Elle offre une deuxième fer­me­ture qui se trans­forme ain­si en se­conde bar­rière ther­mique. Une fois en­fi­lé, le Fris­co s’adapte par­fai­te­ment au buste. On se sent à l’aise tout en étant bien pro­té­gé, no­tam­ment du vent et de la pluie. Bien évi­dem­ment un orage au­ra rai­son du cuir, qu’il convien­dra de faire sé­cher dans les règles de l’art et de nour­rir à nou­veau avec une crème spé­ci­fique. Avec ses deux poches in­té­rieures Na­po­léon, mais pas de poche por­te­feuille (hor­mis une pe­tite pour un smart­phone) et trois poches ex­té­rieures, le Fris­co offre as­sez d’es­paces de ran­ge­ment. Seuls l’étroi­tesse des fer­me­tures et les larges zips (gages de lon­gé­vi­té) peuvent gê­ner pour ren­trer vos clés et autres ef­fets per­son­nels.

Deux poches Na­po­léon, mais pas de poche suf­fi­sam­ment grande pour main­te­nir cor­rec­te­ment un por­te­feuille vo­lu­mi­neux. La dou­blure est par­fai­te­ment en place, bien main­te­nue et ef­fi­cace. Deux poches • Look • Qua­li­té • Pas de dor­sale • Pas de poche por­te­feuille La dou­blure

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.