Au­to­mo­bi­liste désem­pa­ré

Moto Revue - - Courrier -

Je ne suis pas motard, mais un au­to­mo­bi­liste désem­pa­ré par la ren­contre ce jour deux fois en 10 km avec un motard à plus d’un mètre de la ligne conti­nue face à moi dans un vi­rage sans vi­si­bi­li­té. Deux fois, j’ai dû pi­ler et me je­ter sur le cô­té. Dé­ment ! Ce n’est pas ce­la « par­ta­ger la route ». Je suis en co­lère contre ces mo­tards qui sont en in­frac­tion per­ma­nente et in­ca­pables de maî­tri­ser leur vé­hi­cule. La route n’est pas un jeu. Pou­vez-vous faire pas­ser le mes­sage qu’un motard (comme un au­to­mo­bi­liste) doit être pa­tient ? S’il est pres­sé, il n’est pas en état de conduire... sans mettre en dan­ger les autres... et lui-même. Mer­ci d’avance.

Ber­nard An­sel­met­ti(email)

La ré­ponse de la ré­dac’ Le mes­sage est pas­sé. Mais Ber­nard est tom­bé sur deux lous­tics qui ne maî­tri­saient vi­si­ble­ment pas bien leur mon­ture...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.