Pons­son, l’in­vi­té contro­ver­sé

Moto Revue - - L’actu du MotoGP -

Ti­to Ra­bat bles­sé, l’équipe Avin­tia a dé­ci­dé de faire ap­pel à Ch­ris­tophe Pons­son pour rem­pla­cer l’an­cien cham­pion du monde Mo­to2. Le choix du Fran­çais n’a pas man­qué de faire grin­cer des dents dans le pad­dock de Mi­sa­no. Il est vrai que le pe­di­gree du gar­çon, âgé de 22 ans, est plu­tôt mince. « Je suis jeune,mais j’ai pas mal d’ex­pé­rience, as­sure-t-il. J’ai rou­lé en Su­per­stock, en BSB,en Mon­dial Su­per­bike...» Ajou­tons à ce­la sa par­ti­ci­pa­tion à des épreuves en cham­pion­nats de France et d’Es­pagne. Suf­fi­sant pour pré­tendre à un gui­don en Mo­toGP sans même avoir par­ti­ci­pé à la moindre séance d’es­sais en amont ? Sû­re­ment pas, a dé­cla­ré Marc Mar­quez lors de la con­fé­rence de presse du jeu­di après­mi­di : « On a dé­jà dit par le pas­sé que pour faire une course en Mo­toGP,il faut un mi­ni­mum de ni­veau ou de car­rière.Dé­bar­quer en Mo­toGP grâce à l’ar­gent,ce n’est pas bien.Nous sommes dans le meilleur cham­pion­nat au monde.Je sais que cer­tains n’ont d’autres moyens que de faire va­loir leur ar­gent,mais ça n’est pas une bonne chose pour la sé­cu­ri­té.» Même son de cloche du cô­té de Va­len­ti­no Ros­si : « Pi­lo­ter en Mo­toGP pour la pre­mière fois lors d’un week-end de course n’est pas une su­per idée.Il y a tant de choses à dé­cou­vrir.» Pour jus­ti­fier son choix, le pi­lote lyon­nais se dé­fend comment il peut. « Le teamA­vin­tia de­vait rem­pla­cer Ra­bat et il n’avait pas beau­coup d’op­tions car tous les pi­lotes sont ac­tuel­le­ment sous contrat, avance-t-il. Sur la liste,il y avait Mike Jones,qui a dé­jà cou­ru à deux re­prises avecA­vin­tia,et moi. Nous cou­rons en­semble en Es­pagne et nous sommes à éga­li­té de points au cham­pion­nat.Il ne m’a bat­tu qu’une seule fois à la ré­gu­lière et je suis un peu plus jeune que lui.Le fait que je parle es­pa­gnol a aus­si peut-être joué...» Quoi qu’il en soit, le pla­teau Mo­toGP es­time à la ma­jo­ri­té qu’il se­rait temps que le pro­mo­teur du cham­pion­nat dé­livre une Su­per Li­cence comme ce­la se fait en For­mule 1. « Nous ne pou­vons ac­cep­ter que n’im­porte qui court en Mo­toGP sous pré­texte qu’il a de l’ar­gent pour s’of­frir un Grand Prix, s’em­porte Aleix Es­par­ga­ro. Pour lui,ce­la va être très dif­fi­cile d’être com­pé­ti­tif en seule­ment trois séances.Mais c’est as­sez pour cau­ser un dé­sastre,avec les freins en car­bone,presque trois cent che­vaux et une piste qui est peut-être même nou­velle pour lui...» Par chance pour Ch­ris­tophe Pons­son, le cir­cuit de Mi­sa­no est l’un de ceux qu’il avait dé­jà eu l’oc­ca­sion d’em­prun­ter en Su­per­stock. Par­ve­nant à se glis­ser sous la barre des cent sept pour cent du temps de la pole, le Fran­çais par­vien­dra à se qua­li­fier avant de fi­nir la course en 23e po­si­tion à un tour du vain­queur. « J’ai eu énor­mé­ment de choses à dé­cou­vrir en très peu de temps,mais l’ex­pé­rience n’a pas été in­in­té­res­sante, com­mente Ch­ris­tophe. Au-de­là des freins car­bone et de la puis­sance du mo­teur,c’est la ri­gi­di­té du cadre qui m’a dé­rou­té.C’était aus­si la pre­mière fois que je rou­lais avec des Mi­che­lin.J’ai pris la course comme une longue séance d’es­sais,j’ai dé­cou­vert l’évo­lu­tion du com­por­te­ment de la moto avec l’al­lé­ge­ment du ré­ser­voir,la dé­gra­da­tion des pneus... J’ai beau­coup ap­pris et je ne suis pas tom­bé,ce qui était l’ob­jec­tif.J’es­père main­te­nant faire mieux àA­ra­gon.»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.