MX Mon­dial, MX US et tous les ré­sul­tats

De 2001 à 2017, l’équipe de France a rem­por­té à cinq re­prises le MX des Na­tions, dont les quatre der­nières édi­tions. Re­tour sur une éton­nante suc­cess sto­ry !

Moto Verte - - Sommaire -

2001 : l’équipe B, à ja­mais les pre­miers!

Après avoir connu l’échec à do­mi­cile à Saintjean-d’an­gé­ly en 2000 avec une équipe de « stars » com­po­sée de Sé­bas­tien Tor­tel­li, Sté­phane Ron­ca­da et le cham­pion du monde Fré­dé­ric Bol­ley, l’équipe de France par­tait pour Na­mur avec une sélection contro­ver­sée. Si Lui­gi Sé­guy, alors meilleur Fran­çais en 125, était dans l’équipe, Tor­tel­li avait dû re­non­cer à la sélection à cause d’un pro­blème de san­té et Mi­ckaël Pi­chon, cham­pion du monde 2001, avait en­voyé bou­ler la FFM en rai­son d’un vieux conten­tieux non ré­glé. Oli­vier Ro­bert, le sé­lec­tion­neur fran­çais, avait donc fait ap­pel à Yves De­ma­ria et Da­vid Vuille­min dont la car­rière aux USA dé­col­lait sé­rieu­se­ment, mal­gré une sai­son dif­fi­cile cette an­née-là, mais qui avait un peu en tra­vers de la gorge sa non sélection à St-jean. Tout le monde s’est fi­na­le­ment mis au bou­lot et une su­per am­biance s’est dé­ga­gée de ce groupe. Sur une piste ra­va­gée et très dif­fi­cile, il a fal­lu faire face à une équipe belge ul­tra­so­lide mais la pug­na­ci­té des Fran­çais à su ti­rer par­tie de la mal­chance des che­va­liers rouges sur ses terres. La vic­toire s’est des­si­née tout au long du week-end avec de bonnes per­for­mances in­di­vi­duelles dans les deux pre­mières manches. Pen­dant ce temps­là, les Belges ont la poisse avec une casse mo­teur de Joël Smets en se­conde manche. Dans l’ul­time dé­bat, alors que Vuille­min et De­ma­ria partent mal, Everts se bat en tête et Smets est dans le top 10. La Bel­gique re­prend l’avan­tage mais Vuille­min et De­ma­ria vont faire une su­blime course d’équipe, re­mon­ter et dou­bler l’of­fi­ciel KTM belge qui ira au ta­pis, of­frant sur un pla­teau la vic­toire aux Fren­chies. Le suc­cès at­ten­du de­puis 55 ans ar­rive en­fin ! Seule pe­tite ombre au ta­bleau, les USA n’étaient pas de la par­tie quelques jours après les at­ten­tats du 11 sep­tembre.

2014: la ré­sur­rec­tion!

Tou­jours per­for­mants mais ja­mais ga­gnants. De­puis la vic­toire de 2001, les bleus ont si­gné six po­diums aux Na­tions, dont cinq se­condes places ! Les bleus sont par­fois pas­sés tout près de l’ex­ploit, comme en 2008 à Mat­ter­ley Ba­sin, mais en 2012 et 2013, l’équipe de France peine à re­trou­ver sa place de dau­phin der­rière ces ogres d’amé­ri­cains. En 2014, l’ac­tion se dé­roule à Ke­gums, en Let­to­nie. Un peu comme chaque an­née, la sélection fran­çaise fait cou­ler de l’encre. On laisse à la mai­son Jor­di Tixier, alors cham­pion du monde MX2, et Mar­vin Musquin, 4e de l’out­door US avec quelques vic­toires au comp­teur. C’est à Dy­lan Fer­ran­dis qu’oli­vier Ro­bert a confié la mis­sion de sco­rer du pe­tit point en MX2 et cette nou­velle a fait l’ef­fet d’une bombe ! Ac­com­pa­gné par Gautier Pau­lin et Ste­ven Fros­sard alors en pleine bourre en MXGP, deux choix in­dis­cu­tables, Fer­ran­dis a joué le rôle du pe­tit frère qui n’a peur de per­sonne et qui est prêt à tout pour faire hon­neur au maillot tri­co­lore. Une fois la grille bais­sée, Pau­lin a été mé­téo­rique avec deux vic­toires im­pla­cables dans ses deux manches. Fros­sard a te­nu son rang dans le top 5 et Fer­ran­dis claque le po­dium en MX2 alors que la dream team US, com­po­sée de Ryan Dun­gey, Eli To­mac et Je­re­my Mar­tin, s’est fait mal­me­ner par les pi­lotes du Mon­dial. La vic­toire est au bout du che­min, Oli­vier Ro­bert achève sa mis­sion d’en­traî­neur

« La sélection fran­çaise crée sou­vent la polémique mais elle compte cinq vic­toires ! »

na­tio­nal sur une vic­toire his­to­rique. Cette fois, plus per­sonne ne peut contes­ter la su­pré­ma­tie fran­çaise sur cette épreuve rem­por­tée avec 10 points d’avance sur la Bel­gique et 16 sur le team US.

2015: on est chez nous!

L’édi­tion 2015 du Mo­to­cross des Na­tions res­te­ra gra­vée à ja­mais dans l’his­toire du cross fran­çais. La pre­mière rai­son, c’est que le MXDN est de re­tour sur la my­thique piste d’er­née, dix ans après l’im­mense suc­cès po­pu­laire de 2005. La se­conde, c’est la dream team ali­gnée. Ro­main Febvre, cham­pion du monde MXGP en titre, de­vant Gautier Pau­lin et Mar­vin Musquin, cham­pion SX côte Est et vice-cham­pion MX US. Rien ni per­sonne ne pou­vait les ar­rê­ter, pas même un team US dont les ab­sences d’eli To­mac et de Ryan Dun­gey furent à dé­plo­rer mais qui res­tait ul­tra-so­lide avec Je­re­my Mar­tin, Jus­tin Bar­cia et Coo­per Webb. Ro­main Febvre a été tout sim­ple­ment hé­roïque en ga­gnant ses deux manches, Mar­vin Musquin a fait le bou­lot avec un 3/4 ma­gis­tral au gui­don de sa pe­tite 250 au mi­lieu des 450 – on se sou­vient no­tam­ment de son duel épique avec Jus­tin Bar­cia qui, s’il avait été per­du par le Fran­çais, au­rait chan­gé la donne au fi­nal – et le top 5 de Gautier en pre­mière manche suf­fit pour rem­por­ter l’épreuve sur le fil, avec seule­ment deux pe­tits points d’avance sur les pi­lotes de la ban­nière étoi­lée ! Une sai­son ma­gique pour le MX fran­çais qui s’achève en apo­théose de­vant plus de 30 000 per­sonnes. Le tro­phée Cham­ber­lain res­te­ra une an­née de plus dans l’hexa­gone et la pas­sa­tion de pou­voir entre Oli­vier Ro­bert et Pas­cal Fi­not à la tête de l’équipe au­ra été cou­ron­née de suc­cès.

2016: au bout du sus­pens!

Pour son 70e an­ni­ver­saire, le MXDN re­ve­nait sur l’une des places fortes de son his­toire, à Mag­gio­ra. Vingt-cinq ans après la cé­lèbre édi­tion de 1986, qui avait vu la vic­toire du my­thique team USA dans le­quel rou­laient John­ny O’ma­ra et Da­vid Bai­ley. L’oncle Sam avait en­voyé trois va­leu­reux guer­riers pour cette édi­tion. Alex Mar­tin, Coo­per Webb et Ja­son An­der­son. Pour dé­fendre ses plaques 1, 2 et 3, l’équipe de France se re­pose sur ses cadres Gautier Pau­lin, Ro­main Febvre et fait ap­pel au meilleur de ses re­pré­sen­tants MX2 : Be­noît Pa­tu­rel. Ce n’était pas ga­gné d’avance, loin de là. Au terme des deux pre­mières manches, avec une vic­toire de Ro­main Febvre et un top 10 pour Be­noît Pa­tu­rel, trois na­tions sont dans un mou­choir

de poche. Les USA mènent de­vant la France et les Pays-bas. Tout va se jouer sur l’ul­time course de la jour­née mais les chances du team USA sont plom­bées. Vic­to­rieux en se­conde manche, An­der­son se fait sau­ter des­sus après le saut d’ar­ri­vée alors qu’il avait le poing le­vé ! Il est out pour la 3e manche, les Amé­ri­cains n’ont plus droit à l’er­reur et pour­tant, Coo­per Webb va en com­mettre une en chu­tant dans l’une des boucles en dé­vers de Mag­gio­ra ! Pau­lin est mal par­ti, il re­vien­dra 11e, juste der­rière Webb pen­dant que Febvre prend la 4e place en fin de manche et que Glen Col­den­hoff ne peut faire mieux que 7e pour les Pays-bas. À l’ar­ri­vée, la France l’em­porte d’un point de­vant les Ba­taves et les Ri­cains com­plètent le po­dium à deux points de la vic­toire fi­nale ! Un peu de réus­site, il en faut pour une belle vic­toire !

2017: le pa­ri fou!

On ne change pas une équipe qui gagne et c’est aux cham­pions en titre que Pas­cal Fi­not fait ap­pel pour cette édi­tion à Mat­ter­ley Ba­sin suite à la bles­sure de Dy­lan Fer­ran­dis en fin de sai­son US. Seule­ment voi­là. À quelques jours du grand ren­dez-vous Pa­tu­rel se blesse gra­ve­ment et il faut trou­ver une so­lu­tion de re­pli. Il y a bien quelques jeunes loups du cham­pion­nat d’eu­rope qui ai­me­raient la place, mais Pas­cal Fi­not a une idée de gé­nie : Ch­ris­tophe Char­lier. La FFM et le staff France le suivent dans ce pa­ri un peu fou. Tout juste ti­tré aux ISDE avec l’équipe Tro­phée, ce­lui qui dé­cou­vrait l’en­du­ro en dé­but de sai­son suite à une baisse de ré­gime en MXGP a re­pi­qué pour une course de cross avec brio sur une 250 Hus­q­var­na d’usine ! Sa 14e place en pre­mière manche, bien qu’ho­no­rable, se­ra rayée du ta­bleau fi­nal par une 6e place hé­roïque en se­conde manche, dé­po­sant au pas­sage Zach Os­borne, le cham­pion US en titre ! In­croyable. Le tout bé­ton­né par un Ro­main Febvre en grande forme (2/3) et un Gautier Pau­lin qui as­sure (6/6) alors que le team USA part en vrille avec double aban­don de See­ly sur casse mé­ca­nique et un Tho­mas Co­ving­ton qui n’est que l’ombre de lui-même. Une vic­toire nette et sans ba­vure avec 11 points d’avance (!) sur les Pays-bas, dans des condi­tions ren­dues dif­fi­ciles par la mé­téo très bri­tish ce jour-là. La France peut ac­cro­cher une 5e étoile sur son maillot bleu-blanc-rouge, en at­ten­dant la 6e ! Dès cette an­née ?

Une équipe de « rem­pla­çants » qui rafle la mise, la pre­mière vic­toire fran­çaise au MXDN res­te­ra dans l’his­toire à ja­mais !

Aux Na­tions, le pi­lote 250 est pri­mor­dial pour la vic­toire en équipe ! Mar­vin Musquin, Dy­lan Fer­ran­dis, Be­noît Pa­tu­rel et Ch­ris­tophe Char­lier ont tous réa­li­sé d’ex­cel­lentes per­for­mances !

La sai­son 2015 se ter­mine en beau­té avec la vic­toire de la « dream team » France à do­mi­cile sur la piste d’er­née, de­vant une foule en dé­lire ! L’un des plus beaux mo­ments du sport mo­to fran­çais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.