KTM 300 EXC TPI

Moto Verte - - ESSAIS -

Ap­pa­rues l’an der­nier, les KTM deux-temps à in­jec­tion ont fait cou­ler de l’encre et sé­duits plu­sieurs cen­taines d’en­du­ristes fran­çais. Par­fois cri­ti­quées pour leur fonc­tion­ne­ment dif­fé­rent d’un mo­teur à car­bu­ra­teur, elles se dé­marquent par leur ef­fi­ca­ci­té en fran­chis­se­ment.

Da­niel Guil­hem

32 ans, KTM 300 EXC 2009, enduro loi­sir « Très cou­pleux ce 300, un peu on/off, l’im­pres­sion d’avoir un 3T ! Plus vio­lente que mon an­cienne 2009. Plus ré­ac­tive à tous ni­veaux, avec un meilleur frei­nage, des sus­pen­sions qui ré­agissent bien… fa­cile dans les courbes. Mais plus vio­lente. J’ai pas sen­ti tant de dif­fé­rence que ça entre ma mo­to à car­bu­ra­teur et celle-ci à in­jec­tion. Mais en fait, j’ai es­sayé la 250 KTM juste avant cette 300 et je l’ai trou­vée beau­coup plus fa­cile. Moins vio­lente. On voit qu’on est plus proche d’un vé­lo, il y a moins d’iner­tie. En fait je suis plus sur­pris et plus content de la 250 que de la 300. Après, sur une course d’enduro, peut-être que la 300 est su­pé­rieure, faut voir. Il y a une dif­fé­rence aus­si sur l’ab­sence de vi­bra­tions avec mon an­cien mo­dèle. La mienne vibre beau­coup dans les re­pose-pieds. Celle-ci, pas du tout. Si je de­vais chan­ger, bien sûr la 300 KTM 2019 est bien mieux que mon an­cien mo­dèle. Mais je crois que j’achè­te­rais la 250 qui m’a vrai­ment sur­pris. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.