20/30 ans

Moto Verte - - Sommaire -

Dé­cembre 1988 Pe­ter prend de l’as­su­rance

Si vous pen­sez que Rob­bie Mad­di­son est le pre­mier mec à s’être lan­cé sur un trem­plin olym­pique au gui­don d’une mo­to, re­mon­tez 30 ans en ar­rière et vous se­rez sur­pris de voir qu’un cer­tain Alain Prieur était pré­cur­seur en la ma­tière. Le cé­lèbre cas­ca­deur fran­çais s’était élan­cé sur le saut de Saint-ni­zier à Gre­noble, à bloc au gui­don d’une 440 Mai­co pour at­ter­rir 84 mètres plus bas sous les yeux des frères Bayle… Un autre temps tout comme lorsque les pi­lotes d’usine n’hé­si­taient pas à ve­nir faire un bon coup de mo­to sur les com­pa­ros Mo­to Verte. Une pra­tique libre et un es­prit libre qui n’étaient pas bri­dés par des lignes de contrats pol­luant dé­sor­mais l’in­dus­trie du cross mo­derne. Tout juste cham­pion du monde 125, JMB avait tro­qué sa 125 Hon­da usine pour se faire plai­sir au gui­don des 250 1989 et sor­tir quelques cli­chés as­sez my­thiques. Yves De­ma­ria était éga­le­ment

pré­sent sur ce match géant et s’était li­vré à une in­ter­view sans filtre. Le mi­not de 16 ans sa­vait ce qu’il vou­lait. Ain­si il né­go­ciait lui-même ses contrats, no­tam­ment face à Jean-claude Oli­vier en in­té­grant So­nau­to Ya­ma­ha. On dé­cou­vrait alors un gar­çon de Mar­seille sym­pa, plein d’hu­mour et de ta­lent qui se di­sait plu­tôt ren­fer­mé et ti­mide avec les filles (sa­cré Té­fli !). En at­ten­dant, Sté­phane Pe­te­rhan­sel conti­nuait son ap­pren­tis­sage de l’afrique de la plus belle des fa­çons en s’ins­tal­lant au pre­mier rang des flin­gueurs de fesh-fesh. Sur le Ral­lye des Pha­raons, Pe­ter do­mi­nait Gas­ton Ra­hier avant que sa YZE d’usine ne

l’aban­donne à deux jours du sacre.

Dé­cembre 1998 Jack­pot

Un ma­ga­zine plu­tôt light en termes d’ac­tua­li­té. La faute aux fêtes de Noël qui se des­sinent et une pléiade de pages shop­ping en veux-tu en voi­là. De quoi faire sa pe­tite liste d’avant sai­son. Qui dit fin d’an­née, dit exit le mo­to­cross et bon­jour le supercross. L’an­cêtre de la Mons­ter Cup est né il y a 20 ans. Sou­ve­nez-vous ! Le pre­mier US Open lan­cé par Éric Pe­ron­nard et ins­pi­ré du SX de Ber­cy se tient au MGM Grand de Las Ve­gas avec la plu­part des meilleurs pi­lotes US et 100 000 dol­lars à la clé.

C’est Da­mon Huff­man qui rem­porte le jack­pot de l’époque (tssss, ri­di­cule face au mil­lion de Mons­ter ac­tuel) de­vant Hu­ghes et Mcg­rath. Re­tour en France, sur la pho­to de fa­mille, Jean-mi­chel Bayle af­fiche un grand sou­rire, Thier­ry Bé­thys lève bien haut le poing, Ja­cky Vi­mond et Éric Ber­nard taillent la ba­vette, Yves De­ma­ria a le re­gard rê­veur, Ro­drig Thain re­met sa manche alors que Nam­bo­tin et Porte sont à bloc. Quel genre d’évé­ne­ment peut ras­sem­bler au­tant de tro­phées et un pal­ma­rès long comme le bras sur une pho­to ? Le Ox­bow MX par­di ! Pour sa troi­sième édi­tion et mal­gré des condi­tions as­sez com­pli­quées, le plus grand ras­sem­ble­ment de pi­lotes de mo­to­cross eu­ro­péen a te­nu son rang. De beaux noms gar­nissent éga­le­ment la grille du cham­pion­nat de France Supercross. En 125, John­ny Au­bert, Éric Sor­by et Ro­drig Thain font leurs gammes en rê­vant d’un bel ave­nir outre-at­lan­tique et fi­ni­ront par fran­chir le pas avec plus ou moins de réus­site. En 250, Da­vid Vuille­min ne laisse que des miettes à ses ad­ver­saires qui se nomment prin­ci­pa­le­ment Mi­ckaël Ma­schio et Thier­ry Bé­thys. Le Mar­seillais monte len­te­ment en puis­sance avant d’al­ler dé­fier les Amé­ri­cains chez eux. ❚

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.