Da­vid Cas­teu

Moto Verte - - Tetines -

Il y au­ra beau­coup de li­ber­té.

En plus de son rôle de team ma­na­ger ral­lye au­près de Sher­co, Da­vid Cas­teu se lance dans l’or­ga­ni­sa­tion avec la créa­tion d’un en­du­ro en duo au Ma­roc, le Cas­teu Tro­phy. Il nous ap­porte quelques pré­ci­sions sur cette épreuve qui em­prun­te­ra les cé­lèbres dunes de Mer­zou­ga. Ça s’an­nonce gran­diose!

Tu or­ga­nises le Cas­teu Tro­phy En­du­ro au mois de mars au Ma­roc, peux-tu nous en dire un peu plus ?

« Ce se­ra les 14, 15, 16 et 17 mars 2019. C’est une course que j’au­rais ai­mé faire. C’est sor­ti de la boîte au mois de mai, je me pro­me­nais dans les dunes à Mer­zou­ga et comme sou­vent dans ma car­rière, c’est là-bas que j’ai pris de grandes dé­ci­sions. Je ba­la­dais des co­pains et à un mo­ment don­né, ils pre­naient tel­le­ment de plai­sir qu’ils m’ont dit, tu connais tant de beaux coins, il fau­drait vrai­ment que tu fasses quelque chose. Et je me suis dit al­lez, je me lance, je vais or­ga­ni­ser. »

Ce n’est pas un ral­lye ?

« Pas du tout, c’est un en­du­ro en duo. L’idée c’est vrai­ment d’ame­ner le gars qui sort sa mo­to du ga­rage pour vivre une aven­ture avec un pote. En fait, c’est comme une grosse clas­sique fran­çaise, je veux re­créer cette am­biance. C’est aus­si dans le but de faire pas­ser un pa­lier pour le ral­lye-raid. Al­ler de l’autre cô­té de la Mé­di­ter­ra­née, rou­ler dans les dunes, les faire goû­ter à l’aven­ture et pour­quoi pas les at­ti­rer vers le ral­lye. Les 750 km de liai­sons ne se­ront pas flé­chés et se fe­ront au GPS. Ceux qui vou­dront al­ler à droite, à gauche, ou s’ar­rê­ter dans un coin sym­pa pour­ront le faire, il y au­ra beau­coup de li­ber­té. Par contre il y au­ra des spé­ciales ban­de­ro­lées et là, je veux que ce soit du chro­no, je veux du spor­tif. C’est pour ça qu’il y a des primes, 15 000 eu­ros en tout. Il y au­ra quatre ca­té­go­ries, par contre tu viens avec la mo­to que tu veux, une 125, une 500, il faut juste que la mo­to soit as­su­rée comme sur un en­du­ro en France. »

Pour­quoi par équipe ?

« Dans ma car­rière j’ai rou­lé beau­coup seul, j’ai vu des choses ex­traor­di­naires et j’au­rais bien vou­lu par­ta­ger ça avec quel­qu’un. Mais c’est aus­si pour la sé­cu­ri­té, dans le dé­sert rou­ler à deux est la règle nu­mé­ro un. Et puis c’est sym­pa de faire les chro­nos en­semble, les deux chro­nos se­ront ad­di­tion­nés pour faire un clas­se­ment. Les spé­ciales se­ront toutes ban­de­ro­lées et les mé­de­cins de L’AMIS se­ront pré­sents pour la sé­cu­ri­té. »

Tout se­ra ba­sé au même en­droit ?

« Oui, il y au­ra un camp de base entre Er­foud et Mer­zou­ga. Ça fait quinze ans que j’ai une mai­son sur place où j’amène des gens de mi­lieux dif­fé­rents. Le lieu est vrai­ment sym­pa, nous sommes en train de tout amé­na­ger, on dor­mi­ra tous sous la tente comme à l’époque sur le Da­kar. Il y au­ra une grande tente ber­bère avec ta­pis pour man­ger, se re­trou­ver au coin d’un feu. Donc pen­dant quatre jours ce se­ra bi­vouac. Il y au­ra parc fer­mé, parc as­sis­tance, nous sommes en train de tra­vailler pour le tran­sport des mo­tos de l’eu­rope au Ma­roc. J’ai­de­rai aus­si les gens qui veulent ve­nir avec leur ma­té­riel pour les car­nets ATA, etc. »

Et pour en sa­voir plus ?

« Se connec­ter sur www.cas­teu.fr. Je veux faire le moins d’er­reurs pos­sible, que le mé­di­cal soit car­ré, que les chro­nos soient car­rés. Je me mets la pres­sion pour faire les choses du mieux pos­sible. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.