GÉRER L’ÉTAT DE LA PISTE

Moto Verte - - Pilotage -

« Entre le pre­mier et le der­nier tour, la piste n’a rien à voir. Au dé­but de la course, tout est plat. On prend les vi­rages as­sis en glisse de l’ar­rière, avec le corps dé­ca­lé vers l’ex­té­rieur fa­çon grass-track et des tra­jec­toires théo­riques fa­çon Motogp. Dès le deuxième tour, on entre dans le vif du su­jet et les ap­puis se forment tout comme les vagues dans les bouts droits. On re­vient donc aux bases, en char­geant l’ar­rière, de­bout le plus pos­sible. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.