Hol­combe au fi­nal

Moto Verte - - Sport -

Steve Hol­combe a concré­ti­sé avec maes­tria en Al­le­magne une sai­son par­fois com­pli­quée. Alex Sal­vi­ni a lui tout per­du. Quant aux Fran­çais, Lar­rieu, Nam­bo­tin et Es­pi­nasse ter­minent vice-cham­pions du monde… par JMP

On re­tien­dra deux-trois choses im­por­tantes de cette fi­nale 2018 en Al­le­magne : d’abord que l’en­du­ro d’outre-rhin peut être sa­cré­ment bien or­ga­ni­sé et re­do­rer le bla­son d’une sai­son par­fois en de­mi-teinte. Que Steve Hol­combe a dé­ci­dé­ment un p’tit truc en plus quand il s’énerve au gui­don de sa Be­ta 300 RR et ce pour la 2e sai­son d’af­fi­lée. On se sou­vien­dra aus­si for­cé­ment des larmes d’alex Sal­vi­ni à son re­tour au pad­dock après que sa Hus­ky 450 soit tom­bée une nou­velle fois en panne le dimanche. Le cham­pion du monde E2 2013 y a per­du le titre E2 2018. Titre qui lui sem­blait tel­le­ment ac­quis que per­sonne n’au­rait pa­rié un ko­peck sur ses chances d’aban­don. Et pour­tant deux fils re­liés à l’in­jec­tion élec­tro­nique se sont dé­bran­chés après la spé­ciale 2 du 2e tour et L’HVA du Ri­tal s’est ar­rê­tée net. Son dé­pan­nage trop tar­dif lui a coû­té le titre après qu’il ait dé­jà per­du toute chance de titres EGP lors du GP de France (panne élec­trique). Steve Hol­combe avait dé­jà 30 points d’avance sur son plus sé­rieux concur­rent en 2018 avant le ren­dez-vous fi­nal à Rü­ders­dorf. Il n’a fi­na­le­ment eu « qu’à » s’im­po­ser samedi au scratch pour remporter le sa­cré graal plus la tim­bale en E3. Un Hol­combe sur­mo­ti­vé et qua­si-in­tou­chable, sauf par son com­pa­triote Brad Free­man lors de ce ren­dez-vous al­le­mand. Ce der­nier ter­mine vice-cham­pion

EGP et en­caisse le gros lot en E1 au gui­don de sa 250 Be­ta deux-temps. Ja­mie Mc­can­ney n’a rien pu faire, Free­man était le meilleur sur la 2e par­tie de sai­son et le pi­lote Ya­ma­ha a vu ses chances de titre s’éva­nouir au fur et à me­sure des der­niers GP, no­tam­ment après son KO lors de The Wall en Ita­lie. En E2, après l’ul­time pé­ri­pé­tie « Sal­vi­nesque », c’est Ee­ro Remes qui ré­cu­père le num­ber One fi­nal. To­ta­le­ment éton­né par la si­tua­tion et tou­jours aus­si peu lo­quace, le lu­tin fin­lan­dais ac­croche ain­si son 3e titre mon­dial après les deux ac­quis en E1. L’of­fi­ciel TM ter­mine éga­le­ment 3e du clas­se­ment EGP au gui­don de la toute nou­velle 300 TM quatre-temps. Ce qui nous fait dire que le 300 cm3, qu’il soit à sou­papes ou avec un cy­lindre à trous, semble être dé­sor­mais la cy­lin­drée idéale en en­du­ro (on se sou­vient du titre EGP 2016 de Mat­thew Phil­lips sur la 300 Sher­co 4T).

De­mi-suc­cès

Du cô­té des pi­lotes fran­çais, si per­sonne ne dé­croche de tim­bale cette sai­son, les Bleus sont néan­moins très pré­sents sur les po­diums 2018. D’abord Loïc Lar­rieu qui ter­mine par une vic­toire en E2 le dimanche en Al­le­magne et un 2e temps scratch cu­mu­lé der­rière Hol­combe. Et avec les dé­boires de Sal­vo, le Su­diste em­poche la place de vice-cham­pion E2. Ré­sul­tat for­cé­ment dé­ce­vant pour ce­lui qu’on voyait et qui se voyait en­fin em­po­cher un titre su­prême cette sai­son. Mais ne

cra­chons pas dans la soupe. En chan­geant de cré­me­rie en 2019 (cer­tai­ne­ment TM), le vain­queur scratch des ISDE 2017 pour­rait bien ar­ri­ver à ses fins. Autre se­mi-dé­cep­tion (ou se­mi-suc­cès, sui­vant où l’on se place), la 2e place fi­nale en E3 pour Ch­ris­tophe Nam­bo­tin après un nou­veau po­dium le dimanche. Le triple cham­pion du monde est lui for­cé­ment dé­çu. Sur­tout de ses chro­nos face à l’ogre Hol­combe. Au point que Nam­bot’ en­vi­sage de rac­cro­cher en Mon­dial… C’est dire ! À l’op­po­sé, c’est avec un grand sou­rire et un max d’ex­ci­ta­tion que le jeune Théo Es­pi­nasse a rem­por­té le scratch Ju­nior dimanche en Al­le­magne. Ter­mi­nant ain­si 2e de la Coupe du monde Ju­nior 1 der­rière An­drea Ve­ro­na et 5e du scratch fi­nal rem­por­té par Mat­teo Ca­val­lo. Le pi­lote Sher­co voit cette 2e place comme un ré­sul­tat plus qu’en­cou­ra­geant, lui qui l’an pas­sé s’était bles­sé et sur­tout bou­clait là sa pre­mière vraie sai­son en Mon­dial. Deux autres tricolores sont à sa­luer : An­toine Bas­set qui ter­mine 3e en E1 et a lar­ge­ment rem­pli son contrat chez Gas Gas cette sai­son pour son re­tour de bles­sure. Mais aus­si An­tho­ny Ges­lin qui, lui, ter­mine 4e en E3, non sans avoir si­gné cinq po­diums dans la ca­té­go­rie cette sai­son dont le der­nier le samedi en Al­le­magne. Pas mal pour un pri­vé ! En­fin, si­gna­lons la place de vi­ce­cham­pionne chez les Fé­mi­nines pour Li­via Lan­ce­lot der­rière la Fin­lan­daise San­na Kar­kai­nen. Un seul GP pour les filles cette an­née, soit deux manches et donc un ex­cellent ré­sul­tat pour l’ex-cham­pionne WMX qui dis­pu­tait là son pre­mier en­du­ro. De bon au­gure avant de s’en­vo­ler pour les ISDE au Chi­li. 2018 a vé­cu, on at­tend de pied ferme 2019 dont le ca­len­drier s’an­nonce comme un vrai re­tour aux ra­cines de l’en­du­ro tant par les pays vi­si­tés que par les épreuves an­non­cées. Et ça, c’est l’ul­time bonne nou­velle de cette sai­son mon­diale…

Loïc Lar­rieu a en­fin dé­cro­ché la vic­toire en E2 lors de l’ul­time ren­contre. L’of­fi­ciel Ya­ma­ha ter­mine vice-cham­pion du monde E2 et 5e au scratch. Meilleur tri­co­lore de la sai­son éga­le­ment.

Quant à Ee­ro Remes, il dé­croche le titre en E2 après aban­don de Sal­vi­ni le dimanche sur pé­pins tech­niques. La dure loi des sports mé­ca­niques…

Brad Free­man est le nou­veau cham­pion du monde E1 et vice-cham­pion EGP. Ra­pide l’an­glais…

Il met du gaz le jeune Théo Es­pi­nasse, meilleur Fran­çais en Ju­nior cette sai­son avec une place de vice-cham­pion en Ju­nior 1 der­rière An­drea Ve­ro­na.

An­tho­ny Ges­lin est le meilleur pi­lote pri­vé de la sai­son. 4e au fi­nal en E3 et cinq po­diums dé­cro­chés. Ba­lèze le Basque !

On trinque chez les E3, ca­té­go­rie où Ch­ris­tophe Nam­bo­tin ter­mine 2e der­rière Hol­combe et de­vant Dan­ny Mc­can­ney.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.