Di­dier Vuille­min

Moto Verte - - Opinion -

Pré­pa­ra­teur spé­cia­liste du SX

« Oui, il y a de quoi être in­quiet. Je ne sens pas une vo­lon­té des jeunes de se tour­ner vers cette dis­ci­pline. Et ceux qui sont dans le top 15 des GP ne font plus que ça, ils ne rêvent plus des US, et ceux qui en rêvent n’ont plus le cou­rage d’y al­ler. Pour­quoi les en­tou­rages, les coachs, les pa­rents des pi­lotes sont-ils aus­si ré­frac­taires à la pra­tique du SX ? Main­te­nant, quand on fait du mo­to­cross, il faut être dans un team. Si le pe­tit n’est pas sous un auvent, ce­la ne va plus. Et les teams brident les pi­lotes pour le SX, ce­la li­mite for­cé­ment le ni­veau du SX fran­çais. Pour le SX, il faut un four­gon, une ton­nelle et une paire de sus­pen­sions, c’est fai­sable ! À l’époque de Da­vid, il y avait une di­zaine de pi­lotes qui al­laient aux USA l’hi­ver pour s’en­traî­ner et faire des courses. Au­jourd’hui, on ne les voit plus. Je ne com­prends pas pour­quoi les fils de Fred Vialle et de Mi­ka Pi­chon, deux pi­lotes qui ont été ber­cés par le SX US, ne veulent pas y al­ler ? Il faut me­ner de front la cam­pagne mon­diale et le SX. C’est la seule so­lu­tion pour pro­gres­ser. Au­jourd’hui, on a des pi­lotes à mi-temps. L’hi­ver, on ne les voit plus. On a deux su­per cham­pion­nats en France avec le Pro Hexis et le SX Tour. Mais il faut les uti­li­ser ! Où sont les top du Ju­nior ? Où sont les 85 cm3 ? Il y a un vrai pro­blème. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.