Af­gha­nis­tan, un pas­se­port pour rien ?

Moyen-Orient - - ACTUALITÉS -

Dé­ve­lop­pé par le ca­bi­net en con­seil fi­nan­cier Ar­ton Ca­pi­tal, le Pas­sport In­dex 2018 n’est pas très flat­teur pour les na­tio­na­li­tés du Moyeno­rient. Ain­si, pour un Af­ghan, le nombre de pays ou­vrant ses fron­tières sans vi­sa s’élève à cinq, chiffre le plus faible, et 21 autres au­to­risent un vi­sa à l’ar­ri­vée. Consi­dé­rant l’in­sta­bi­li­té chro­nique de la ré­gion, les autres États ne sont pas mieux ser­vis : Irak (7 et 22), Sy­rie (10 et 23), Yé­men (10 et 29), Li­bye (13 et 26), Iran (13 et 29), Li­ban (15 et 26), Ter­ri­toires pa­les­ti­niens (15 et 27), entre autres. On constate tou­te­fois une forte in­éga­li­té en re­mar­quant la ca­pa­ci­té à voya­ger des su­jets des mo­nar­chies du Golfe : Ara­bie saou­dite (38 et 37), Oman (40 et 38), Bah­reïn (44 et 37), Qa­tar (48 et 35), Ko­weït (52 et 38). Les Émi­rats arabes unis sont le pays du Moyen-orient dont le pas­se­port ouvre le plus de portes (113 États sans vi­sa et 38 à l’ar­ri­vée), de­vant Is­raël (105 et 37).

Pour en sa­voir plus : www.pas­spor­tin­dex.org

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.