Is­lam(s)

Moyen-Orient - - ACTUALITÉS - Par Oli­vier Roy

Un peu par­tout en Eu­rope, les par­tis po­pu­listes clament leur vo­lon­té de mettre fin à ce qu’ils ap­pellent l’« is­la­mi­sa­tion » de leur pays, op­po­sant à l’is­lam à la fois l’iden­ti­té chré­tienne du conti­nent et les « va­leurs eu­ro­péennes ».

Le pro­blème est double : ces va­leurs (dé­mo­cra­tie, li­ber­tés, Droits de l’homme…) ne cor­res­pondent pas vrai­ment à celles dé­fen­dues par les po­pu­listes conser­va­teurs, en­core moins à celles de l’église ca­tho­lique, pour la­quelle l’eu­rope est de­ve­nue lar­ge­ment païenne dans sa quête du bon­heur sur Terre et dans son re­jet de l’an­thro­po­lo­gie chré­tienne de la fa­mille (com­plé­men­ta­ri­té entre hommes et femmes, dé­fense de la pro­créa­tion na­tu­relle dans le cadre de la fa­mille tra­di­tion­nelle).

Si, en ma­tière d’iden­ti­té, l’église consi­dère bien que l’eu­rope est – ou plu­tôt de­vrait être – chré­tienne, elle com­bat fer­me­ment de­puis Hu­ma­nae vi­tae les nou­velles va­leurs eu­ro­péennes (et se­rait ici bien plus proche des mu­sul­mans). Mais, à cô­té de son conser­va­tisme sur les va­leurs, l’église dé­fend aus­si la cha­ri­té et l’ou­ver­ture à l’autre, ce qui n’est pas vrai­ment non plus la concep­tion que les po­pu­listes se font de l’étran­ger.

Le ter­rain des va­leurs eu­ro­péennes est glis­sant pour les po­pu­listes, car ils sont les pre­miers à en re­mettre en cause une par­tie. Il faut no­ter un cli­vage : les po­pu­listes du nord re­prennent à leur compte les va­leurs is­sues des an­nées 1960 (avor­te­ment, fé­mi­nisme…), alors que les po­pu­listes en terres ca­tho­liques sont plus conser­va­teurs, même s’il n’y a qu’en Po­logne qu’ils re­prennent à leur compte le pro­gramme nor­ma­tif de l’église, tout en igno­rant le pro­jet ca­ri­ta­tif de celle-ci.

Cette im­pos­si­bi­li­té d’op­po­ser à l’is­lam un mo­dèle co­hé­rent de va­leurs fon­dées sur une iden­ti­té eu­ro­péenne ou na­tio­nale pousse les po­pu­listes à choi­sir d’autres ter­rains pour s’op­po­ser à l’is­lam. Le plus évident est ce­lui de la pra­tique re­li­gieuse. Le but est de rendre dif­fi­cile ou im­pos­sible la pra­tique du culte. On s’at­taque donc d’abord à tout ce qui est vi­sible dans l’es­pace pu­blic (voile, bur­qa, mi­na­rets, mos­quées), puis à des pra­tiques moins vi­sibles, mais qui ins­crivent la re­li­gion dans la vie quo­ti­dienne (hal­lal, cir­con­ci­sion). Bien sûr, il ne s’agit ja­mais of­fi­ciel­le­ment de s’at­ta­quer à la li­ber­té re­li­gieuse (ins­crite dans toutes les Cons­ti­tu­tions), mais de lut­ter soit contre une « culture », soit au nom d’autres droits (des femmes, de l’en­fant, voire, pour l’abat­tage ri­tuel, des ani­maux). Mais la ges­tion de ces cam­pagnes est com­plexe et sou­vent pa­ra­doxale. Il y a d’abord un ef­fet de ri­co­chet sur les autres re­li­gions : la cam­pagne an­ti­cir­con­ci­sion en Al­le­magne et au Da­ne­mark en­traîne une mo­bi­li­sa­tion des com­mu­nau­tés juives, mieux or­ga­ni­sées et plus dif­fi­ciles à dia­bo­li­ser. Car c’est dans le fond la ré­duc­tion même de l’es­pace re­li­gieux en gé­né­ral qu’en­traînent les res­tric­tions por­tées à la pra­tique de l’is­lam. Mais par­fois, ces cam­pagnes abou­tissent sou­vent à l’ef­fet in­verse : en in­ter­di­sant les mi­na­rets (Suisse) ou en ex­pul­sant des imams turcs (Au­triche), les po­pu­listes contri­buent à leur corps dé­fen­dant à pous­ser les mu­sul­mans à construire un is­lam vrai­ment eu­ro­péen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.