Num­ber one !

Cham­pionne de France en titre, ac­tuelle lea­der de l’élite MX1, la Hon­da 450 CRF de Xa­vier Boog est une ma­chine af­fû­tée. On a eu la chance de faire plus ample connais­sance avec la mo­to du nu­mé­ro 1 fran­çais et de la com­pa­rer avec l’ori­gine… Rien à voir !

MX Magazine - - Test -

Quand on a con­tac­té Xa­vier Boog pour sa­voir si l’on pou­vait or­ga­ni­ser un test de sa mo­to, il a ré­pon­du: « Je veux bien mais à une seule condi­tion. Vous me la ren­dez après ! » Dire que Xav’ aime sa mo­to est un eu­phé­misme. Le pi­lote Hon­da SR (ex-pi­lote d’usine en MXGP, faut- il le rap­pe­ler ?) sait ce qu’est une bonne ma­chine et il a trou­vé la mo­to par­faite se­lon lui. On sait que la Hon­da 450 CRF est une bonne base de tra­vail mais il est as­sez rare d’en­tendre de la part d’un pi­lote qu’il est sa­tis­fait à 100 % du ma­té­riel dont il dis­pose. Plus que ça, on di­rait presque que Xa­vier Boog est fier de sa mo­to ! On a donc ac­cep­té ses condi­tions. On l’es­saie, et on lui rend, pro­mis ! Le ren­dez-vous est pris sur la piste de Char­tain­vil­liers. L’une de nos pistes fa­vo­rites pour les tests tant le tra­cé, le sol et sa pré­pa­ra­tion sont un ré­gal pour le pi­lote et un chal­lenge pour les ma­chines. Comme d’habitude, le cir­cuit est her­sé et se forme ra­pi­de­ment. Le soleil brille sur la ré­gion Centre et su­blime les cou­leurs fla­shy de la CRF qui pose pour les pho­tos sta­tiques de­vant l’ob­jec­tif de Fred. Ça

Le gain de puis­sance est spec­ta­cu­laire en res­tant ex­ploi­table. Presque plus fa­cile que l’ori­gine!

brille de par­tout. Le re­gard est im­mé­dia­te­ment at­ti­ré vers la fourche Sho­wa Fac­to­ry avec son trai­te­ment bleu/vio­let sur les four­reaux. Les tubes sont ano­di­sés en mar­ron et re­cou­verts d’une pro­tec­tion car­bone, alors que les bou­chons si­gnés Ze­ta sont taillés dans la masse et offrent un ac­cès plus fa­cile au ré­glage de com­pres­sion. L’amor­tis­seur est un peu moins vi­sible sur la Hon­da mais on note éga­le­ment le trai­te­ment de la tige. Il est mon­té sur un sys­tème de biel­lettes HSL plus long qui dis­pose d’un blo­cage pour le dé­part que Xa­vier uti­lise ex­clu­si­ve­ment pour les dé­parts sur la terre, sans grille mé­tal­lique. Le poste de pi­lo­tage se com­pose d’un té su­pé­rieur ano­di­sé qui offre dif­fé­rentes pos­si­bi­li­tés de ré­glages sur les pontets. Le gui­don vient de chez Scar et il pro­pose un cintre neutre et confor­table. Cô­té par­tie-cycle, on note aus­si quelques pièces sym­pas en car­bone, comme les élar­gis­seurs d’ouïes ou les pro­tec­tions de car­ters. Au ni­veau du mo­teur, la pré­pa­ra­tion est as­sez « soft » mais elle a tout de même per­mis d’aug­men­ter la puis­sance de 7,5 chevaux par rap­port à l’ori­gine grâce à un gros filtre à air Twin Air, un arbre à cames et un pis­ton Pro Cir­cuit, une ligne d’échap­pe­ment HSG et un boî­tier CDI Vor­tex re­pro­gram­mé par SMX. La bête se met en route grâce à un dé­mar­reur élec­trique sim­pli­fié, plus be­soin d’ac­tion­ner l’em­brayage. Pe­tite as­tuce, Au­ré­lien Ric­co­bene, res­pon­sable tech­nique chez Hon­da SR, monte un deuxième bou­ton, bien plan­qué sur le cadre, pour qu’en cas de chute et de dom­mage sur le bou­ton prin­ci­pal, Xa­vier puisse re­par­tir de plus belle car il n’y a pas de kick sur la CRF ! Fal­lait y pen­ser.

Un gros 4T !

Le mo­teur dé­marre au quart… en­fin au pre­mier coup de pouce. Le son qui s’échappe de la double sor­tie HGS est à la fois rauque et res­pire la puis­sance. La po­si­tion de conduite est agréable, tout tombe sous la main. Pas de ré­glages étranges, on se sent comme à la mai­son im­mé­dia­te­ment. Pre­mière en bas, lâ­cher d’em­brayage et là, un pe­tit à-coup se fait res­sen­tir. L’em­brayage Rek­luse, plus cos­taud que l’ori­gine, mord as­sez bru­ta­le­ment. Même si Xa­vier n’est pas un pi­lote « chaud de la gâ­chette » , il ré­clame tel­le­ment de couple au mo­teur en rou­lant sou­vent un voire deux rap­ports au des­sus que les disques d’ori­gine cassent au bout d’une heure ! Avec le Rek­luse, pas de sou­ci. Une fois lan­cé, l’em­brayage se fait plus dis­cret. À vrai dire, on l’ou­blie puis­qu’il ne sert plus à rien. Le mo­teur de la CRF nu­mé­ro 1 est un monstre de sou­plesse. Hy­per élas­tique à bas ré­gimes, il prend des

tours avec force et dou­ceur, et monte as­sez haut dans les tours. On a presque l’im­pres­sion de rou­ler sur un mo­teur de plus de 500 cm3. Un pe­tit pas­sage sur la ma­chine d’ori­gine nous per­met­tra de vrai­ment prendre conscience de la force du mo­teur. En face de ce­lui de Boog, le bloc de la CRF stock – pour­tant per­for­mant par rap­port à la concur­rence – pas­se­rait presque pour un 250 4T. Sur la Hon­da de Boog, les bas ré­gimes sont plus ex­ploi­tables, il y a net­te­ment plus de coffre mais aus­si beau­coup plus de puis­sance à hauts ré­gimes. C’est à la fois net­te­ment plus per­for­mant, mais éga­le­ment très fa­cile à ex­ploi­ter. Cô­té sus­pen­sions, l’en­semble Sho­wa fac­to­ry est très confor­table, presque trop souple pour une piste neuve, her­sée et ar­ro­sée, mais dès que les pre­miers trous se forment, la mo­to reste col­lée au sol et se com­porte à mer­veille dans les sauts, même si l’on manque un poil de pré­ci­sion. En re­vanche dans les airs, on sent une lour­deur dans le train avant par rap­port à l’ori­gine. On trouve l’ex­pli­ca­tion dans le poids du pneu Brid­ges­tone, de la mousse et du cercle de jante ren­for­cé. Ni­veau sus­pen­sions, la Hon­da d’ori­gine n’a pas à rou­gir plus qu’elle ne l’est dé­jà. Le kit fac­to­ry ap­porte plus de fi­nesse dans les ré­glages et une plus grande cons­tance sur la du­rée d’une manche d’élite qui vient de ses trai­te­ments an­ti­fric­tion et de ses pas­sages d’huile plus im­por­tants. La CRF de Boog n’est pas la mo­to la plus fun mais elle est d’une ef­fi­ca­ci­té re­dou­table. Sa géo­mé­trie plus longue que l’ori­gine, un peu plus basse aus­si, lui donne une sta­bi­li­té re­mar­quable, for­cé­ment au dé­tri­ment de la ma­nia­bi­li­té. Il n’en reste qu’à l’at­taque, elle est sé­cu­ri­sante et éco­no­mise le pi­lote. Xa­vier avait rai­son de nous pré­ve­nir. Sa mo­to, on n’a pas vrai­ment en­vie de la lui rendre, mais bon, chez MX Mag, on a qu’une pa­role !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.