Te­moi­gnages

MX Magazine - - Memoire -

Giu­seppe Luon­go (Pré­sident de Youths­tream)

« Mal­heu­reu­se­ment quand nous per­dons un proche, il n’y a ja­mais de mots as­sez forts pour ex­pri­mer notre tris­tesse. Nous étions amis avec Eric de­puis long­temps, qua­si­ment de­puis la pre­mière course que j’ai or­ga­ni­sée en 83 à Ponte a Ego­la et de­puis cette pé­riode, nous avons fait beau­coup de choses en­semble. En tant que pi­lote, il a par­ti­ci­pé à toutes les courses que j’or­ga­ni­sais, et quand il s’est re­ti­ré nous avons or­ga­ni­sé plu­sieurs courses en­semble, de la Su­per­cup en Bel­gique au dé­but des an­nées 90 aux Grands Prix de Bel­gique à Na­mur et Lom­mel, puis le Motocross des Na­tions. Eric avait 100 idées par jour, et il était dans sa vie comme il était pi­lote : plein de vi­ta­li­té et tou­jours prêt à fon­cer. C’est une grosse perte pour le motocross, mais il res­te­ra à tout ja­mais dans les mé­moires et les coeurs de tous les fans de motocross. »

Mi­chele Ri­nal­di (ya­ma­ha mons­ter)

« Eric était un grand spor­tif et un pi­lote tou­jours cor­rect en piste. Je n’ai que de bons sou­ve­nirs de nos car­rières. Je l’ai bat­tu à quelques re­prises. Lui m’a bat­tu beau­coup plus sou­vent mais ce­la ne m’a ja­mais lais­sé d’amer­tume en­vers lui. Pour être hon­nête, j’ai eu la chance de l’avoir en équi­pier, quand son frère Syl­vain s’oc­cu­pait du team usine Su­zu­ki en 125. J’ai beau­coup ap­pris à leur cô­té, à la fois pour être plus ra­pide en tant que pi­lote et pour mon fu­tur mé­tier de ma­na­ger de team. Pour re­ve­nir à Eric, je dois dire qu’il vou­lait tou­jours se don­ner à fond dans le sport comme dans la vie, en­voyant à tous un mes­sage po­si­tif en nous in­ci­tant à cher­cher au­tour de nous ce qui était bon et ce qui ne l’était pas. On doit gar­der ce­la en mé­moire, et ne pas l’ou­blier. »

Wolf­gang Srb (Pré­sident de la FIM Eu­rope)

« Eric était une vraie lé­gende de notre sport, pas seule­ment dans sa Bel­gique na­tale mais au­près des fans de cross du monde en­tier. En tant que pre­mier pi­lote à avoir rem­por­té des titres dans les trois ca­té­go­ries, Mr 875 se­ra tou­jours re­con­nu comme l’un des plus grands pi­lotes de tous les temps et tous ceux qui ont eu la chance de le voir rou­ler en GP n’ou­blie­ront ja­mais son style. Le Kid nous a quit­té bien trop tôt, mais nous ne l’ou­blie­rons ja­mais. »

Heinz Ki­ni­gad­ner (ktm red bull)

« J’ai plein de bons sou­ve­nirs d’éric. Il y en a un que je n’ou­blie­rais ja­mais. Nous étions au GP de Suède 500 en 86 et j’ai pris un su­per dé­part puisque j’étais se­cond der­rière Van der Ven, de­vant les pi­lotes Hon­da. Ma tech­nique dans le sable n’était pas la meilleure et j’ai ra­pi­de­ment ga­lé­ré, si bien qu’eric a ra­pi­de­ment pris le des­sus sur moi en me sor­tant car­ré­ment de la piste après avoir per­cu­té ma roue avant. Je ne me sou­viens pas du ré­sul­tat, qui ne de­vait pas être très bon, mais quand je suis ren­tré dans le pad­dock, mon père n’était vrai­ment pas content. « Tu­de­vrai­sa­voir hon­te­de­te­fai­re­sor­tir­pa­run­pe­tit­bon­homme,toi­quiest­si­grand!iln’est­pas­com­me­toi­lui, iln’est­pas­deux­fois­plus­grand­que­gros» m’a-t-il lan­cé, me fai­sant écla­ter de rire, ce qui a ren­du mon père en­core plus fu­rieux ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.