Cir­cuit du Mois

Le Puy-en-ve­lay Ri­chard Sainct (43)…

MX Magazine - - Sommaire -

His­to­rique

Le Mo­to-club du Puy a été créé en 1975 par Do­mi­nique Mot­ter et une équipe de pas­sion­nés pour or­ga­ni­ser des com­pé­ti­tions d’en­du­ro. Le pre­mier pré­sident, Pierre Ro­mieu, a lais­sé sa place en 1989 à Louis Le­truc qui di­ri­ge­ra le club jus­qu’en 2011. Alain Au­ba­zac lui suc­cé­de­ra en 2011, puis Jean-claude Char­bon­nier en 2015. En 1997, le club a or­ga­ni­sé un Mon­dial d’en­du­ro qui a par­ti­cu­liè­re­ment bien mar­ché. Le pré­sident avait alors conscience que pour avoir plus de cré­dit, il fal­lait une struc­ture in­té­grant un cir­cuit de MX. Une par­tie de l’ar­gent ga­gné lors de cette ma­ni­fes­ta­tion a donc été in­ves­tie dans la créa­tion de ce cir­cuit. La piste est res­tée in­chan­gée du­rant une quin­zaine d’an­nées. Elle a été bap­ti­sée « Ri­chard Sainct » en 2005 en hom­mage au pi­lote de ral­lye dé­cé­dé en 2004. En 2015, le cir­cuit a été fer­mé car il ne ré­pon­dait plus aux normes d’ho­mo­lo­ga­tion en vi­gueur. Pour re­mettre le ter­rain en confor­mi­té, le pré­sident a réus­si à tou­cher des sub­ven­tions en met­tant en avant un pro­jet élec­trique. C’est la rai­son pour la­quelle au­ra lieu cette an­née une manche du cham­pion­nat de VTT élec­trique mise en place par la FFM. Trois ans de tra­vaux ont été né­ces­saires pour tout clô­tu­rer, tout ra­ser, tout re­faire, ame­ner l’eau et l’élec­tri­ci­té. 159000 eu­ros ont été in­ves­tis à ce jour. Un pro­jet de ter­rain d’en­du­ro est en cours de réa­li­sa­tion avec un es­pace d’ini­tia­tion et un sec­teur d’en­du­ro X’trem. Le club a comp­té jus­qu’à 340 adhé­rents mais la fré­quen­ta­tion a bais­sé du­rant les trois an­nées où le cir­cuit a été fer­mé, on compte au­jourd’hui 180 per­sonnes. De­puis 1998, quinze épreuves de cham­pion­nat de ligue d’au­vergne de mo­to­cross ont été or­ga­ni­sées sur ce ter­rain. Une école de pi­lo­tage ré­ser­vée aux jeunes a été créée en 2006 sous la hou­lette de Med­hi Cha­tain, mo­ni­teur Bre­ve­té d’état.

Le tra­cé en dé­tail

Le sol est idéal pour rou­ler quand la terre est juste un peu hu­mide. L’été, le sol sec et glis­sant reste in­té­res­sant pour tra­vailler la re­cherche d’adhé­rence. Le cir­cuit sup­porte plu­tôt bien la pluie. Les vi­rages ne se creusent pas trop hor­mis quand le sol a été grif­fé et ar­ro­sé avant le rou­lage. Les cailloux sont as­sez nom­breux. Le tra­cé ac­ces­sible à tout le monde al­terne les por­tions ra­pides et les plus tech­niques. Les vi­rages pour la plu­part à plat rap­pellent que le cir­cuit a bien été tra­cé par des en­du­ristes. On peut se faire plai­sir quels que soient la cy­lin­drée et le ni­veau de pra­tique. Les sé­ries de vagues sont bien des­si­nées et comme elles ar­rivent juste après un vi­rage, on entre avec très peu de vi­tesse, ce qui li­mite les risques. Les sauts sont uni­que­ment des tables. Les ré­cep­tions as­sez longues laissent une bonne marge de ma­noeuvre. Le cir­cuit ne dis­pose pas d’un ar­ro­sage au­to­ma­tique mais la ré­gion reste as­sez hu­mide et il n’y a fi­na­le­ment que les deux mois d’été où ce­la se­rait né­ces­saire. La piste est re­faite deux fois par mois avant chaque ou­ver­ture et grif­fée et ar­ro­sée si né­ces­saire grâce à des agri­cul­teurs voi­sins qui viennent avec des tonnes à eau. Il manque juste quelques vi­rages re­le­vés.

In­fos pra­tiques

Le cir­cuit est ou­vert le pre­mier et le troi­sième di­manche de chaque mois. L’ac­cès est fixé à 15 eu­ros pour les non-adhé­rents et à 10 eu­ros pour les adhé­rents. Seules les li­cences FFM sont ac­cep­tées. Les ho­raires sont: 10h00/12h30-13h30/17h30. La ca­pa­ci­té du ter­rain est li­mi­tée à 45 mo­tos. Chaque pi­lote doit por­ter un bra­ce­let de cou­leur qui lui est re­mis à l’ins­crip­tion, quand le nombre de 45 est dépassé, la cou­leur change et les pi­lotes roulent alors par ces­sion de 20 mi­nutes. Les en­fants évo­luent sé­pa­ré­ment.

un peu de cailloux, glis­sant sur sol sec

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.