Ri­cky Car­mi­chael a mis un terme à sa car­rière!

MX Magazine - - Focus - Par JC Va­schet­to

Ri­cky Car­mi­chael, c’est l’his­toire d’un cham­pion hors norme. Le par­cours d’une ma­chine à ga­gner em­por­tant tout sur son pas­sage. Le tsu­na­mi RC dé­bute ses ravages aux USA en 1997. Il lance sa der­nière lame dix ans plus tard : le 23 sep­tembre 2007. As­so­cié ce jour­là à Ryan Villo­po­to et Tim Fer­ry, le Flo­ri­dien claque une ul­time vic­toire lors du MX des Na­tions or­ga­ni­sé sur ses terres amé­ri­caines de Budds Creek. Avant de re­ve­nir plus pré­ci­sé­ment sur cette épreuve, im­pos­sible de ne pas pas­ser en re­vue l’in­croyable tra­jec­toire de l’une des lé­gendes vi­vantes de notre sport. « The GOAT, the Grea­test Of All Time » , c’est le sur­nom de Ri­cky Car­mi­chael. Tour à tour pi­lote of­fi­ciel Ka­wa­sa­ki Pro Cir­cuit, Ka­wa­sa­ki US, Ame­ri­can Hon­da puis Su­zu­ki, le gar­çon s’est of­fert la ba­ga­telle de seize titres : quatre en 125 (3 MX, 1 SX East) puis douze en 250/450 (5 SX, 7 MX). Sur l’en­semble de sa car­rière, RC a éga­le­ment réus­si l’in­croyable per­for­mance de res­ter in­vain­cu en MX. Entre 1997, son an­née de roo­kie, et 2006, sa der­nière sai­son com­plète en out­door, tous les titres lui sont re­ve­nus. Car­mi­chael a aus­si si­gné deux sai­sons par­faites en MX lors des­quelles il a ga­gné toutes les manches du cham­pion­nat. Chez les gros bras, il compte 150 vic­toires à son ac­tif : 102 en cross et 48 en SX. Après une brillante car­rière ama­teur éga­le­ment tein­tée de titres mul­tiples, RC dé­marre donc chez les pros en 1997 au gui­don d’une 125 KX pré­pa­rée par Mitch Pay­ton et l’en­semble du team PC. Pe­tit ga­ba­rit à la Jeff Ward, pas for­cé­ment le plus tech­nique au dé­part, Car­mi­chael se forge fi­na­le­ment un men­tal et une condi­tion phy­sique au-des­sus de la moyenne. Sa ren­contre avec Al­don Ba­ker et le dé­but de leur re­la­tion en 2000 contri­bue à son inexo­rable mon­tée en puis­sance. Après ses brillantes an­nées Ka­wa­sa­ki (1997/01), « Car­mi » re­met le team Ame­ri­can Hon­da sur le de­vant de la scène (2002/04) puis ter­mine en beau­té chez Su­zu­ki (2005/07) sous les ordres de Ro­ger De Cos­ter. C’est en 2006 qu’il dis­pute sa der­nière sai­son com­plète chez les jaunes en rem­por­tant les deux cham­pion­nats SX/MX. À l’is­sue de celle-ci, il an­nonce qu’il se­ra tou­jours au gui­don de sa 450 RMZ d’usine la sai­son sui­vante, mais seule­ment pour quelques courses de son choix. La tour­née d’adieux de l’idole RC se com­pose fi­na­le­ment de sept SX et de six MX. En Su­per­cross, le se­mi- re­trai­té signe cinq se­condes places et gagne à San Fran­cis­co puis à Saint-louis le 3 mars, son der­nier suc­cès dans la ca­té­go­rie. En out­door, il ne fait pas dans la den­telle en dé­co­chant un 6/6 im­pec­cable. Le 12 août, Ri­cky quitte donc l’out­door sur un der­nier dou­blé à Mill­ville. Il lui reste alors un peu plus d’un mois pour pré­pa­rer son ju­bi­lé de Budds Creek !

Le der­nier dé­fi !

Comme ce fut le cas un an plus tôt en An­gle­terre pour Ste­fan Everts, autre mo­nu­ment du cross mon­dial, Ri­cky Car­mi­chael pré­pare sa sor­tie sur la course la plus mé­dia­ti­sée de l’an­née, le MX des Na­tions. Dé­jà vain­queur de l’épreuve deux fois avec les USA lors des édi­tions 2000 et 2005 de SaintJean-d’an­gé­ly et Er­née, RC rêve de sor­tir en beau­té. Bien que gê­né de­puis plu­sieurs mois par le vi­rus d’ep­steinBarr, l’amé­ri­cain ne peut en­vi­sa­ger autre chose que la vic­toire. À Budds Creek, De Cos­ter dé­cide de l’ali­gner dans la ca­té­go­rie MXGP alors que Villo­po­to et Fer­ry dis­putent les classes MX2/ Open. Au­teur des meilleurs chro­nos de son groupe de­vant Reed et Séb Pour­cel, l’of­fi­ciel Suz gagne plus que tran­quille­ment sa manche de qua­li­fi­ca­tion en re­lé­guant Lang­ston et Phi­lip­paerts à 30 et 55 se­condes sur une manche de douze tours. Éga­le­ment dominateurs dans leur ca­té­go­rie, RV et Fer­ry sont dans la même dy­na­mique. Di­manche 23 sep­tembre, le grand jour est ar­ri­vé pour Ri­cky avec la manche MX2/MXGP. Cô­té US, on dé­cide de don­ner la meilleure place der­rière la grille à Villo­po­to et sa pe­tite 250. Bien que s’élan­çant de l’ex­té­rieur, « Car­mi » né­go­cie bien son pre­mier vi­rage et se re­trouve ca­lé dans le top dix avant de chu­ter quelques vi­rages plus tard. Alors que Villo­po­to ato­mise tout le monde et mène la manche, « The GOAT » pointe au sei­zième rang après deux tours. Fi­dèle à lui- même, il sort la grosse at­taque pour re­ve­nir vers la tête. Troi­sième à la fin du neu­vième tour, il ter­mine à cette place der­rière « Villo » et Chad Reed. Le job est fait et le team Yan­kee pointe en tête avec quatre pe­tits points. Dans la manche sui­vante, Villo­po­to, de nou­veau in­tou­chable avec sa 250 PC, et Fer­ry (4e) confortent la do­mi­na­tion amé­ri­caine. Pour Ri­cky, l’heure du der­nier dé­part est ar­ri­vée. La manche Mxgp/open se­ra la der­nière de sa car­rière chez les pros. Et cette fois-ci, il ne se fait pas sur­prendre ! En tête dès la pre­mière boucle, il as­somme la concur­rence et s’im­pose en so­li­taire de­vant son team­mate Fer­ry et Grant Lang­ston. Le ri­deau tombe alors sur l’im­mense car­rière du Flo­ri­dien. Dix ans après ses dé­buts, RC quitte la scène sur un der­nier triomphe !

Plus grand cham­pion de tous les temps, Ri­cky Car­mi­chael a do­mi­né le MX et le SX US pen­dant qua­si­ment dix ans. Le 23 sep­tembre 2007 à Budds Creek, RC a mis un terme à sa car­rière en ter­mi­nant en beau­té par une vic­toire lors du MX des Na­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.