Ab­so­lute Na­vet­ta 48

Cette qua­trième Na­vet­ta ren­force la gamme phare du construc­teur ita­lien, en dé­cli­nant le concept dé­sor­mais maî­tri­sé du vo­lume et de la lu­mière. Le style très sûr de la Na­vet­ta 48 offre de sur­croît un cadre de vie chic et se­rein.

Neptune Yachting Moteur - - Sommaire - Texte An­toine Ber­te­loot - Pho­tos l’au­teur et DR

La Na­vet­ta 48 est dé­sor­mais l’en­trée de gamme et le qua­trième mo­dèle de cette sé­rie à succ­cès du construc­teur ita­lien. Le charme opère tou­jours.

Il au­ra fal­lu quatre ans au chan­tier Ab­so­lute, de­puis le lan­ce­ment de la pre­mière Na­vet­ta 58 en 2014, pour construire une gamme forte au­jourd’hui de quatre mo­dèles, les Na­vet­ta 73, 58, 52 et la Na­vet­ta 48 lan­cée au dé­but de cet été. Le style au­da­cieux de la pre­mière Na­vet­ta 58, qui avait sur­pris, avec sa coque vo­lu­mi­neuse, ses su­per­struc­tures car­rées et son étrave droite, s’est avé­ré un choix ju­di­cieux au­près des plai­san­ciers et a été re­pris pour les trois autres mo­dèles. La Na­vet­ta 48 pré­sente une étrave droite, pin­cée au ni­veau de la flot­tai­son, qui s’élar­git très ra­pi­de­ment pour re­joindre la ligne du bou­chain qui court jus­qu’à l’ar­rière. L’im­po­sant franc-bord est per­cé de deux im­menses vitres asy­mé­triques fu­mées de chaque bord ; celle de l’avant cor­res­pond à la ca­bine prin­ci­pale, l’autre, au centre, aux deux autres ca­bines. Les su­per­struc­tures sont comme un cube de verre, tant les vitres la­té­rales comme le pare-brise sont vastes – une im­pres­sion ren­for­cée par la dis­cré­tion des mon­tants. Le fly coiffe tout l’en­semble et se pro­longe au droit du ta­bleau ar­rière, of­frant une bonne pro­tec­tion du cock­pit. Une cas­quette sert de pare-so­leil au poste de pi­lo­tage in­té­rieur et des avan­cées la­té­rales couvrent les pas­sa­vants.

Un ex­té­rieur très bien pen­sé

L’ex­té­rieur de la Na­vet­ta 48 a fait l’ob­jet de beau­coup de ré­flexion, avec tout d’abord le cock­pit, zone d’ac­cès de­puis l’ex­té­rieur et de com­mu­ni­ca­tion vers le fly, l’avant ou l’in­té­rieur. Son amé­na­ge­ment est simple, fonc­tion­nel et confor­table. Il est com­po­sé d’une ban­quette mou­lée dans le ta­bleau, dont l’as­sise re­çoit des ran­ge­ments pour la sur­vie et les pare-bat­tages ; une table en teck sur un pied en in­ox com­plète l’en­semble. De chaque cô­té, quelques marches conduisent à la belle plage ar­rière hy­drau­lique et à la porte d’ac­cès de la ca­bine du ma­rin (op­tion­nelle) in­té­grée dans le ta­bleau ar­rière, éga­le­ment per­cé d’un long hu­blot rec­tan­gu­laire. De­puis les pas­sa­vants pro­té­gés par un pa­vois consé­quent, il faut gra­vir trois marches pour at­teindre la plage avant es­sen­tiel­le­ment oc­cu­pée par un so­la­rium im­plan­té sur un pe­tit rouf agré­men­té de deux plages en

teck, es­thé­tiques au­tant que pra­tiques. Le fly est un en­droit de choix, loin du bruit et des re­gards cu­rieux au mouillage, qui s’ar­ti­cule au­tour du poste de pi­lo­tage cen­tré et re­cu­lé. Au­tour de ce der­nier, une grande sur­face en U com­pose le so­la­rium qui épouse les bords du saute-vent, avec les re­tours la­té­raux uti­li­sés au choix comme ban­quette ou mé­ri­dienne, pro­lon­gé sur bâ­bord par la cui­sine d’été. L’ar­rière du fly forme le coin sa­lon avec une ban­quette en U et une table en teck, et l’arche por­tean­tennes in­cli­née sur l’ar­rière peut

être équi­pée d’un hard-top en car­bone. Mal­gré un amé­na­ge­ment com­plet, la cir­cu­la­tion est fa­cile et l’im­pres­sion d’es­pace est réelle. L’in­té­rieur s’ouvre sur le cock­pit grâce à la baie vi­trée, dont les trois pan­neaux cou­lis­sants s’es­ca­motent presque to­ta­le­ment.

Le bon em­pla­ce­ment pour la cui­sine

Fi­dèle à une dis­po­si­tion éprou­vée, la cui­sine vous ac­cueille dès l’en­trée, avec à gauche le plan de tra­vail en L sur le­quel af­fleure la plaque de cuis­son, sui­vie d’un évier. Un four est en­cas­tré dans la par­tie basse et une sé­rie de pla­cards offre des ran­ge­ments en hau­teur. Sur l’autre bord on trouve un fri­go ver­ti­cal et un meuble qui in­cor­pore une cave à vin. Deux marches sé­parent la cui­sine du sa­lon, une sur­élé­va­tion qui per­met une vue sans obs­tacle sur l’ex­té­rieur et offre plus de hau­teur dans les ca­bines. Sur la gauche, un so­fa en­ve­lop­pant au­tour d’une table fait face à un se­cond ca­na­pé sur l’autre bord. Sur l’avant tri­bord, le poste de pi­lo­tage ne compte qu’un seul siège ré­glable et ca­pi­ton­né, avec, comme sur toutes les Na­vet­ta, une porte la­té­rale qui aère l’in­té­rieur et fa­ci­lite les ma­noeuvres. Le de­si­gn in­té­rieur est sobre mais raf­fi­né avec un plan­cher fait de larges lattes de chêne bros­sé à la teinte tabac qui fait res­sor­tir les

tis­sus de teinte écrue des ca­na­pés et le pla­fond blanc sé­quen­cé par de fins éclai­rages à leds es­pa­cés ré­gu­liè­re­ment. Le pont in­fé­rieur ac­cueille trois ca­bines : une twin avec deux lits simples et une ca­bine double au centre, de chaque cô­té de la des­cente, qui se par­tagent une salle de bain.

Ab­so­lute tou­jours fi­dèle à Vol­vo

La mas­ter, à l’avant, bé­né­fi­cie de l’im­por­tant vo­lume de l’étrave. Pour op­ti­mi­ser l’es­pace, le lit est po­si­tion­né de biais, sous l’un des grands hu­blots de coque. La belle salle de bain, ha­billée de marbre, pro­pose une douche in­dé­pen­dante. Comme les autres ca­bines, les teintes tabac ap­portent une am­biance re­laxante et se­reine. Cô­té ma­chines, Ab­so­lute reste fi­dèle à Vol­vo, et la Na­vet­ta 48 em­barque une paire d’IPS 600 ac­com­pa­gnée du joys­tick et de tous les pé­ri­phé­riques Vol­vo. En na­vi­ga­tion, la ca­rène se­mi-pla­nante de la Na­vet­ta 48 est par­faite, stable, puis­sante et agile. Les condi­tions par­fois agi­tées ren­con­trées ont per­mis de mettre à l’épreuve la struc­ture rap­por­tée des amé­na­ge­ments et la ri­gi­di­té du ba­teau. Nul doute que la Na­vet­ta 48 s’ins­crit par­fai­te­ment dans la gamme avec au­tant d’atouts que ses trois aî­nées.

63

A l’en­trée du sa­lon, la cui­sine com­mu­nique aus­si bien avec le cock­pit qu’avec l’in­té­rieur. On re­marque éga­le­ment l’im­por­tance des vi­trages.

Le poste de pi­lo­tage très com­plet s’ar­ti­cule au­tour des mo­teurs IPS. La porte la­té­rale est une vraie bonne idée.

Dans le sa­lon, à gauche de la des­cente, le ta­bleau élec­trique est si­tué à plat dans un lo­ge­ment. Une dis­po­si­tion fa­cile et fonc­tion­nelle.

A l’avant, le vo­lume per­met d’ins­tal­ler la ca­bine prin­ci­pale, avec son lit po­si­tion­né de biais.

La troi­sième ca­bine compte deux lits simples. Elle est éclai­rée par un grand hu­blot et dis­pose d‘une pen­de­rie.

La se­conde ca­bine double pro­pose une belle sur­face et un amé­na­ge­ment confor­table.

La ca­bine du ma­rin, der­rière le ta­bleau ar­rière, est op­tion­nelle. Elle sert le cas échéant de soute de ran­ge­ment.

Le poste de pi­lo­tage est po­si­tion­né au centre du fly en­ca­dré par le bain de so­leil. Le pi­lote voit l’étrave et l’ar­rière.

A l’abri de la cas­quette, le sa­lon du cock­pit est un es­pace abri­té. Un pare-so­leil cou­lisse entre les mon­tants qui sup­portent le fly.

Cette vue aé­rienne dé­taille l’amé­na­ge­ment par­ti­cu­lier du fly qui laisse beau­coup de sur­face libre.

Ab­so­lute se dé­fend de com­pa­rer la Na­vet­ta à un traw­ler même ra­pide. C‘est une nou­velle voie où le vo­lume est mis à l’hon­neur.

Sur le fly, la cui­sine d’été est com­plète avec un évier, un grill, un fri­go et une ma­chine à gla­çon, mais tout ce­ci est en op­tion.

La cale mo­teur est ac­ces­sible de­puis le cock­pit. L’iso­la­tion pho­nique est ex­cel­lente.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.