LINS­SEN 45.0 SE­DAN Les atouts du clas­si­cisme

Avec son nou­veau 45.0, le construc­teur hollandais, spé­cia­li­sé dans les traw­lers en acier, pour­suit le re­nou­vel­le­ment de sa gamme phare.

Neptune Yachting Moteur - - Essai - Texte Marc Fleu­ry - Pho­tos l’au­teur et DR

La nou­velle sé­rie s’agran­dit. Après le lan­ce­ment l’an der­nier des 40.0 et 35.0, Lins­sen a pré­sen­té cet été deux nou­veaux mo­dèles ve­nant re­nou­ve­ler son offre. Aux cô­tés du 30.0, son plus pe­tit ba­teau en ca­ta­logue, le construc­teur hollandais a mis à l’eau un très sé­dui­sant 45.0, qui vient rem­pla­cer le très po­pu­laire Grand Stur­dy 45.9. Construite par l’une des ré­fé­rences eu­ro­péennes en ma­tière de traw­ler en acier, cette uni­té de près de 14 m, ho­mo­lo­guée en ca­té­go­rie B, fait une nou­velle fois la dé­mons­tra­tion que le chan­tier conçoit, en plus de ses mo­dèles flu­viaux, de vrais ba­teaux de voyage pa­rés pour le large. En bon Lins­sen, le 45.0 se dé­cline en ver­sion AC, avec un poste de pi­lo­tage sur­éle­vé à l’ar­rière, et en ver­sion Se­dan.

Un cock­pit d’une belle sur­face

C’est dans cette der­nière confi­gu­ra­tion que nous sommes al­lés es­sayer chez lui, dans les îles de Zee­land, la pro­vince la plus au sud des Pays-Bas, un mo­dèle re­cé­lant quelques sur­prises. Ex­té­rieure ment, un Lins­sen reste tou­te­fois un Lins­sen, comme en té­moigne

la pré­sence d’une grosse bour­lingue, d’un mât si­tué de­vant la ti­mo­ne­rie ou en­core d’une longue cas­quette, pour­vue d’un sys­tème d’éva­cua­tion des eaux de pluie, qui pro­tège l’in­té­gra­li­té du cock­pit. Ce­lui-ci, au­quel on ac­cède par le biais d’un por­tillon ar­rière cen­tral, ne manque pas d’im­pres­sion­ner par sa sur­face...Re­vê­tu de teck en ver­sion stan­dard, on y trouve à l’ar­rière une vaste ban­quette en L en­tou­rant deux tables à ra­bat per­met­tant de mettre en place un agréable es­pace re­pas. À l’aplomb des contours de la cas­quette se trouve une dé­li­mi­ta­tion à hau­teur de ge­noux, tou­jours en acier, of­frant une pro­tec­tion sup­plé­men­taire et per­met­tant d’abri­ter to­ta­le­ment le cock­pit des in­tem­pé­ries grâce à une toile cris­tal. Des pas­sages la­té­raux donnent ac­cès aux pas­sa­vants sy­mé­triques, qui per­mettent de ral­lier l’avant du ba­teau en toute sé­cu­ri­té.

Conçu pour le long cours

On no­te­ra au pas­sage que le toit de la ti­mo­ne­rie ac­cueille, tou­jours en ver­sion stan­dard, deux pan­neaux so­laires d’une puis­sance to­tale de 500 Watts. Ceux-ci per­mettent de char­ger 80% des bat­te­ries de ser­vi­tude et 20% des bat­te­ries de dé­mar­rage. C’est néan­moins en en­trant dans la ti­mo­ne­rie du 45.0 que l’on réa­lise à quel point ce ba­teau a été conçu pour le voyage. Une fois pas­sé la baie vi­trée ar­rière qui, ou­verte en grand, per­met de faire com­mu­ni­quer le cock­pit et la ti­mo­ne­rie, on note que la lu­mière na­tu­relle inonde lit­té­ra­le­ment l’in­té­rieur par le biais de larges ou­ver­tures la­té­rales. Les boi­se­ries en okou­mé et en me­ri­sier ap­portent de leur cô­té une touche aus­si clas­sique qu’élé­gante aux amé­na­ge­ments. Face au sa­lon – conver­tible en un cou­chage double – qui oc­cupe l’es­pace ar­rière bâ­bord, une ta­blette dé­pliable ac­com­pa­gnée de deux as­sises offre un agréable es­pace pour prendre un ca­fé. Ce­la tombe bien, Lins­sen a pré­vu juste à cô­té un in­gé­nieux pe­tit meuble op­tion­nel abri­tant une ma­chine à ex­pres­so et un ser­vice à ca­fé. Dans la par­tie tri­bord avant de la ti­mo­ne­rie, la cui­sine en U dis­pose d’un beau plan de tra­vail et bé­né­fi­cie di­rec­te­ment de la lu­mière du pa­re­brise. Le chan­tier laisse le choix entre des brû­leurs à gaz et des

plaques à in­duc­tion, en plus du ré­fri­gé­ra­teur et du four. Sou­li­gnons éga­le­ment la pos­si­bi­li­té d’op­ter pour une ou­ver­ture avant per­met­tant d’aé­rer fa­ci­le­ment. La prin­ci­pale nou­veau­té de ce mo­dèle est néan­moins à al­ler cher­cher du cô­té du poste de pi­lo­tage. Dé­por­té sur bâ­bord, ce­lui-ci de­vance en ef­fet une confor­table ban­quette dé­diée au bar­reur et à un pas­sa­ger, qui peut être dé­pla­cée dans les deux sens, d’avant en ar­rière et de gauche à droite. On peut ain­si ac­cé­der à la porte la­té­rale à ou­ver­ture

élec­trique, sans perdre de place entre le sa­lon et le poste de barre. D’une grande sim­pli­ci­té, la ma­ni­pu­la­tion s’ef­fec­tue en un tour de main. Clas­sique, le poste de barre est pour­vu d’une grande barre à roue et l’in­cli­nai­son du tra­ceur offre une ex­cel­lente li­si­bi­li­té. Les deux éche­lons de la des­cente mènent à un cou­loir des­ser­vant deux ca­bines et au­tant de salles de bain. La ca­bine prin­ci­pale oc­cupe la pointe avant du ba­teau. Confor­table et pra­tique, elle com­prend un lit en îlot et de grands ran­ge­ments. Son as­pect est des plus co­sy avec ses boi­se­ries et ses vai­grages blanc cas­sé. Pré­ci­sons que cette

ca­bine dis­pose d’une salle d’eau, avec un ca­bi­net de toi­lette, et d’une grande douche. La ca­bine la­té­rale abrite de son cô­té des lits ju­meaux. Elle fait face à une salle de bain fonc­tion­nelle en dé­pit des di­men­sions ré­duites. Conçu pour par­tir confor­ta­ble­ment en croi­sière à quatre per­sonnes, et jus­qu’à six en pre­nant en compte les cou­chages du sa­lon conver­tible, le 45.0 per­met d’en­vi­sa­ger de longs pé­riples. Ses deux ré­ser­voirs de 530 litres lui offrent une au­to­no­mie plus que consé­quente, avec l’as­su­rance de par­cou­rir près de

300 milles en na­vi­guant à une moyenne de neuf noeuds. Pous­ser les ma­nettes de gaz à bord d’un Lins­sen per­met aus­si de se sou­ve­nir à quel point le chan­tier ex­celle en ma­tière d’in­so­no­ri­sa­tion.

De bonnes ca­pa­ci­tés hau­tu­rières

Portes fer­mées, l’am­biance so­nore de­meure feu­trée, en dé­pit du cla­pot au­quel nous fai­sons face. Do­té d’un faible ti­rant d’air pour le flu­vial, le 45.0 fait aus­si la dé­mons­tra­tion de ses ca­pa­ci­tés hau­tu­rières. À plein ré­gime, le ba­teau, pro­pul­sé par deux Vol­vo D3 dé­ve­lop­pant cha­cun 110 che­vaux, dé­passe ain­si sans dif­fi­cul­té la barre des 10 noeuds en fai­sant face au vent ther­mique de près de 20 noeuds qui s’est le­vé dans l’après-mi­di. Un com­por­te­ment ras­su­rant avant d’en­ta­mer une croi­sière au long cours...

53

La grande ti­mo­ne­rie laisse am­ple­ment pé­né­trer la lu­mière na­tu­relle. L’okou­mé et le me­ri­sier ap­portent une touche très cha­leu­reuse.

La pos­si­bi­li­té d’ou­vrir en grand la baie vi­trée ar­rière per­met de faire com­mu­ni­quer la ti­mo­ne­rie avec le cock­pit, no­tam­ment lorsque ce­lui-ci est fer­mé par une bâche cris­tal.

Simple et fonc­tion­nel, le poste de pi­lo­tage do­té d’une barre à roue offre une bonne prise en main et une vi­si­bi­li­té très cor­recte au bar­reur.

Spa­cieuse, la cui­sine bé­né­fi­cie di­rec­te­ment de la lu­mière du pare-brise. Un haut ni­veau d’équi­pe­ment y est dis­po­nible.

Le sa­lon, très confor­table, oc­cupe une place im­por­tante dans la ti­mo­ne­rie. No­tez la pré­sence de ran­ge­ments sous les ban­quettes.

Lins­sen pro­pose en op­tion un meuble spé­cia­le­ment dé­dié pour ac­cueillir un ser­vice à ca­fé et une ma­chine à ex­pres­so.

Avec ses vai­grages blanc cas­sé et ses nom­breuses boi­se­ries, la ca­bine de pointe pré­sente une at­mo­sphère des plus co­sy.

L’une des grandes forces de Lins­sen est sa ca­pa­ci­té à of­frir de très nom­breux ran­ge­ments.

La ca­bine la­té­rale abrite des lits ju­meaux et pro­fite d’une belle hau­teur sous bar­rots.

La salle de bain de la ca­bine in­vi­tés est bien conçue. La ca­bine prin­ci­pale dis­pose d’une douche sé­pa­rée.

Les mâts por­te­ra­dars, comp­tant par­mi les signes dis­tinc­tifs des Lins­sen, s’abaissent afin de ré­duire au mi­ni­mum le ti­rant d’air en flu­vial.

Une ligne clas­sique, in­tem­po­relle, qui per­met de re­con­naître un Lins­sen au pre­mier coup d’oeil.

La ban­quette dé­diée au pi­lote se dé­place d’avant en ar­rière et la­té­ra­le­ment de fa­çon à pou­voir ac­cé­der à la porte la­té­rale.

Le 45.0 abrite deux ca­bines doubles au ni­veau in­fé­rieur. Le sa­lon est éga­le­ment conver­tible en cou­chage.

La cale mo­teur est fa­ci­le­ment ac­ces­sible et per­met d’ac­cé­der sans en­combre aux di­vers élé­ments tech­niques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.