Les pom­piers équi­pés pour les at­ten­tats

De­puis les drames de Pa­ris et de Nice, les sa­peurs-pom­piers se pré­parent dif­fé­re­ment. Ils ont aus­si un ma­té­riel adap­té pour ce type d’in­ter­ven­tion

Nice-Matin (Antibes / Juan-les-Pins) - - La Une - V. B. vbel­lan­ger@ni­ce­ma­tin.f

L’ur­gence ce n’est pas uni­que­ment ré­agir. Mais aus­si pré­voir. Ha­bi­tués à in­ter­ve­nir sur tous types d’in­ci­dent – et d’être sou­vent les pre­miers – les sa­peurs­pom­piers doivent faire face de­puis ces der­nières an­nées à une nou­velle in­ter­ven­tion: les at­ten­tats. « Au­jourd’hui, on sait qu’à tout ins­tant on peut par­tir sur ce genre d’in­ter­ven­tion, re­con­naît le chef du centre de

se­cours d’An­tibes, le ca­pi­taine Xa­vier Wiik. C’est en­tré dans notre quo­ti­dien. » Du coup, les sol­dats du feu ont fait évo­luer leurs en­traî­ne­ments et leurs pré­pa­ra­tions. Avec no­tam­ment des exer­cices in­ter­ser­vices (po­lices, raid, etc.) « On a vrai­ment in­té­gré le ter­ro­risme », pré­cise le ca­pi­taine Xa­vier Wiik. Leurs ma­té­riels d’in­ter­ven­tions s’adaptent aus­si. De­puis plu­sieurs mois, le centre de se­cours de la ci­té des Rem­parts est do­té d’une di­zaine de casques et de gi­lets de pro­tec­tion. Et compte aus­si, de­puis fin fé­vrier, d’un nou­veau vé­hi­cule d’in­ter­ven­tion, No­vi (nom­breuses vic­times). « Il y en a deux dans les Alpes-Ma­ri­times, un à Nice (Ma­gnan) et l’autre à An­tibes », confie le chef de centre. Un en­droit stra­té­gique car ce vé­hi­cule est ap­pe­lé à in­ter­ve­nir sur tout le dé­par­te­ment. »

✒ Pour­quoi cet équi­pe­ment ?

Que ce soit sur les at­ten­tats de Pa­ris, ou ce­lui vé­cu à Nice, à chaque fois, alors que la me­nace n’était pas to­ta­le­ment le­vée, les sa­peurs­pom­piers sont in­ter­ve­nus pour se­cou­rir les bles­sés. «Le ter­ro­risme est pro­téi­forme, ex­plique le ca­pi­taine Xa­vier Wiik. Il faut que l’on s’adapte que l’on ap­porte une ré­ponse. Un mois après l’at­ten­tat de Nice, on a eu une bous­cu­lade à Juanles-Pins, ce sont des si­tua­tions que l’on doit prendre en compte. On s’équipe et on s’adapte au risque. Avec une doc­trine aus­si pour s’adap­ter à ce genre d’in­ter­ven­tion. » Dans ce contexte, le gou­ver­ne­ment avait dé­ci­dé d’équi­per les pom­piers. « À la suite du re­tour d’ex­pé­rience, il en est aus­si res­sor­ti que nous avions be­soin d’un vé­hi­cule pour ache­mi­ner du ma­té­riel de pre­mier se­cours. C’est une évo­lu­tion lo­gique du fonc­tion­ne­ment. » ✒ A quoi servent les casques et les gi­lets ba­lis­tiques ? Évi­dem­ment, le casque et le gi­let ba­lis­tique servent à pro­té­ger les sa­peurs-pom­piers. Ils se­ront uti­li­sés en cas de fu­sillade afin de prendre en charge les vic­times au plus près de la zone de dan­ger. Sous la pro­tec­tion de la po­lice, ils pour­ront ain­si ex­traire les vic­times de la zone dan­ge­reuse. Lors de l’in­ter­ven­tion du Raid l’été der­nier sur le bou­le­vard Wil­son (le bou­le­vard avait été bou­clé à la suite d’un sup­po­sé coup de feu en­ten­du), les sa­peurs-pom­piers étaient d’ailleurs équi­pés du casque et du gi­let.

Que contient le No­vi ?

Le vé­hi­cule No­vi est équi­pé d’un pan­neau de dif­fu­sion d’in­for­ma­tions (4 en fran­çais, 4 en an­glais) – le même dis­po­si­tif qu’uti­lisent les agents d’Es­co­ta pour in­ter­ve­nir sur l’au­to­route. Il a sur­tout cent bran­cards à l’in­té­rieur de trois genres : un à rou­lettes pour les ex­trac­tions d’ur­gence (un pom­pier, un bran­card, une vic­time), un autre souple et des ci­vières à aubes (qui per­met de fa­ci­li­ter le le­vage, uti­li­sées gé­né­ra­le­ment pour le re­le­vage d’une vic­time dans des condi­tions de ter­rain dif­fi­ciles). À l’in­té­rieur du ca­mion, on trouve aus­si un lot d’éclai­rage à LED, des cha­subles, de la ru­ba­lise, un haut-par­leur et de nom­breux kits de soin pour faire du se­cou­risme “ba­sique” (bandes, bâ­ton lu­mi­neux, com­presses, ca­nule de Gue­del, gar­rots et un mar­queur). «Lors de la bous­cu­lade à Juan-les-Pins, pré­cise Xa­vier Wiik, le vé­hi­cule No­vi au­rait été très utile.

(Pho­to Eric Ot­ti­no)

Les sa­peurs-pom­piers de la ci­té des Rem­parts sont dé­sor­mais équi­pés (pour cer­taines in­ter­ven­tions) de casque, de gi­lets ba­lis­tiques mais aus­si d’un vé­hi­cule No­vi (nom­breuses vic­times).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.