Une « dé­marche per­son­nelle » pour l’in­ter­syn­di­cale

Nice-Matin (Cannes) - - Attentat À Nice -

Les autres re­pré­sen­tants de l’in­ter­syn­di­cale de la po­lice mu­ni­ci­pale ni­çoise qui s’est for­mée au len­de­main de l’at­ten­tat ont re­fu­sé de cau­tion­ner cette dé­marche qu’ils qua­li­fient de «per­son­nelle». Même s’ils se re­fusent de « dé­ni­grer une fonc­tion­naire ir­ré­pro­chable». En re­vanche ils n’hé­sitent à stig­ma­ti­ser ceux qui en­tre­tiennent des po­lé­miques qu’ils qua­li­fient de «nau­séa­bondes». Quitte à égra­ti­gner leur propre hié­rar­chie, à sa­voir les élus mu­ni­ci­paux ni­çois, ils l’af­firment: « Po­li­ciers mu­ni­ci­paux et na­tio­naux ont ré­agi en pro­fes­sion­nels » et même s’ils avaient été « deux ou trois fois plus nom­breux » ça n’au­rait sans doute «rien chan­gé». Car pour eux il n’y a « qu’un seul res­pon­sable: le ter­ro­riste. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.