Le sprint fi­nal pour Rio com­mence à Nice

Cham­pion de Tu­ni­sie Ali Nouis­ri par­ti­cipe aux Jeux Olym­piques de Rio. Dans le cadre de sa pré­pa­ra­tion, il a pas­sé dix jours en stage à Nice avec le club du Ca­vi­gal

Nice-Matin (Cannes) - - Sports - ALEXANDRE DEMESY

J-7, avant la plus grande course de sa car­rière. Ali Nouis­ri, 22 ans, s’ap­prête à être le seul ath­lète tu­ni­sien pré­sent dans une épreuve de cy­clisme sur route des Jeux Olym­piques cette an­née. Adepte du vé­lo de­puis ses deux ans, il a tou­jours été pas­sion­né par le cy­clisme. Membre de la fé­dé­ra­tion tu­ni­sienne de cy­clisme, il a ren­con­tré des dif­fi­cul­tés pour s’en­traî­ner. « En Tu­ni­sie, le som­met le plus haut est à 1200m, il ne peut pas y faire de la haute mon­tagne », ex­plique Her­vé Dal Zot­to, pré­sident du club du Ca­vi­gal.

Cham­pion na­tio­nal à  ans

Se dé­cri­vant comme un rou­leur ai­mant bien grim­per, Ali Nouis­ri a dé­jà un beau pal­ma­rès. «J’ai ter­mi­né deuxième du contre-la-montre du cham­pion­nat des pays arabes ju­nior et meilleur jeune du Tour d’Al­gé­rie en tant que cin­quième au gé­né­ral», ex­plique-t-il. Cette an­née, il concré­tise ses bons ré­sul­tats lors des cham­pion­nats de Tu­ni­sie en ter­mi­nant deuxième du chro­no et en en­dos­sant le maillot de cham­pion du pays suite à la course en ligne. La vic­toire la plus pres­ti­gieuse de sa car­rière mais qui ne de­meure pas son meilleur sou­ve­nir. « Pour l’ins­tant, ce qui m’a mar­qué c’est les cham­pion­nats arabes, le ni­veau était éle­vé », ra­conte le cy­cliste de 22 ans. Suite à ces bonnes per­for­mances, Ali Nouis­ri est le meilleur Tu­ni­sien du clas­se­ment Afri­ca Tour avec une 17e place. Une per­for­mance sy­no­nyme de qua­li­fi­ca­tion pour les Jeux Olym­piques. Il est le seul Tu­ni­sien en­ga­gé sur la course en ligne. Son pays n’a au­cun re­pré­sen­tant pour le contre-la-montre.

Une es­ca­pade ni­çoise

Pour s’amé­lio­rer dans les cols, le cham­pion tu­ni­sien est ve­nu pour la pre­mière fois à Nice. Suite à une con­ven­tion entre la fé­dé­ra­tion de cy­clisme tu­ni­sienne et le club du Ca­vi­gal, Ali Nouis­ri a bé­né­fi­cié d’un sé­jour ni­çois pour rou­ler: « Pen­dant dix jours, on a fait dif­fé­rentes mon­tées. On a dé­bu­té par des cols as­sez courts pour fi­nir avec ce­lui de la Bo­nette (2 715m) », ra­conte Her­vé Dal Zot­to. Le pré­sident du Ca­vi­gal le dé­crit comme un cou­reur très sym­pa­thique et im­pli­qué dans son sport. « C’est su­per pour nous de rou­ler avec un aus­si bon cou­reur. Il a été sym­pa, il a rou­lé de ma­nière à ce que l’on ar­rive à le suivre », dé­clare le pré­sident du Ca­vi­gal. Ce­lui qui rêve un jour de pas­ser pro­fes­sion­nel peut es­pé­rer y ar­ri­ver s’il conti­nue comme ce­la. « Ce qui manque en Tu­ni­sie par rap­port à chez nous, c’est les en­traî­ne­ments spé­ci­fiques. Pour se faire re­pé­rer, ce­la se­rait bien qu’il court aus­si en France», ex­plique Her­vé Dal Zot­to. Un sé­jour ni­çois où le cou­reur tu­ni­sien, suite à une col­la­bo­ra­tion entre le Ca­vi­gal et Cul­ture vé­lo, a ac­quis son vé­lo pour les Jeux de Rio. Sur le par­cours val­lon­né du 6 août, il fe­ra tout pour ter­mi­ner la course et sai­si­ra la moindre op­por­tu­ni­té.

(Pho­to Alexandre Demesy)

Ali Nouis­ri avec les cou­leurs du Ca­vi­gal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.